Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes angoisses me gâchent la vie...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 618 lectures | ratingStar_217485_1ratingStar_217485_2ratingStar_217485_3ratingStar_217485_4

Je m'appelle Jessica et j'ai 24 ans. C'est la première fois que je poste ici et je vais vous expliquer mon problème qui n'en est peut être pas un. Il y a quelques années de cela. J'étais une fille battante qui savait ce qu'elle voulait faire dans la vie, peur de rien, sur d'elle enfin bref tout pour réussir, puis un jour sans aucune raison (quand j'étais en terminale) , je suis rentrée dans un sorte de cercle vicieux où je suis toujours pas ressortie (ça va faire a peu prêt 6 ans maintenant). J'ai tout lâché du jour au lendemain, je ne sais pas si c'était une sorte de déprime ou quoi, à cette époque j'avais un petit appart non loin de l'École, mon année de première c'était super bien passé (j avais 15 de moyenne) , et pendant à peu près 2 mois je suis restée dedans s'en oser sortir, peur des regards, des gens, je me considérais et me considère toujours comme une moins que rien. Je ne sais vraiment pas ce qu'il y a eu a ce moment là J'ai été viré de mon lycée forcement à cause de tous mes absenteisme, donc je suis restée à la fin de mon année scolaire chez mes parents (enfermée pendant la moitié de l'année je suis pas sortie sauf pour aller voir des amis sur paris où là le probleme ne se posait meme pas). Nouvelle entrée scolaire dans ma ville mais dans un autre lycée et la rebellote, peur panique des gens, qu'ils se moquent, qu'ils me prennent pour une abrutie, je seche tous les cours en cachette, et j'en profite (il me restait un peu de raison à cette epoque la) de passer mon concours pour rentrer dans la police car il fallait bien que je m'assure un avenir vu qu'apparement avec l'ecole ça n'allait plus (moi qui me voyait faire une grande ecole de commerce, bref…). Peu de temps apres j'apprends que j'ai reussis mon concours et que je rentre en ecole l'été qui arrive, je l'annonce à mes parents (les pauvres…) que j'arrete l'ecole et que je vais aller en ecole de police, on m'inscrit quand meme au bac en candidat libre (au cas ou je retrouve la raison) , où je ne m'y rends forcement pas (j'ai revisé en plus lol). Quelques temps apres je rentre en école de police, tous se passe bien super notes, je passe mes 3 mois d'ecole avec brio et je suis prête a travailler dans le commissariat de ma ville. Apres 2 ans de service, je rentre dans le meme etat d'angoisse qu'auparavant, peur d'aller au travail, qu'on me regarde, qu'on me juge etc… Donc ça va faire 1 an que j'ai arreté mon travail et que ce "probleme" qui ne survenait que de temps en temps et devenue mon quotidien (sauf quand je suis ailleurs que dans ma ville, où la cela ne me pose aucun probleme). Maintenant, je vis ma vie par rêve, je veux dire par la que je suis plus connectée du tout à la realité, si il y a un probleme relativement grave, je panique sur le coup et puis je me mets à m'imaginer ma vie autrement et je fais une abstraction directe du probleme et apres je vis comme si tout était normal et quand il m'arrive des choses vraiment tres dur (en 1 an j'ai vecu la mort de mon grand pere, j'ai du gardé ma grand mere pendant 7 mois et qui a la maladie d'alzheimer, un autre décé d'une personne de ma famille et il y a 2 semaines la mort de mon petit ami suite à un accident de la circulation) , et ben je realise sur le coup puis apres plus rien, comme si j'avais une petite boite au fond de moi et que je mettais tous dedans (sauf pour l'homme de ma vie dernierement où la un coup je realise et un autre coup pas du tout). Et la je ne sais vraiment plus quoi faire, j'ai vraiment l'impression d'être devenue une veritable abrutie, litteralement deconnectée de la vie (je me demande même si il y a pas de la drogue dans mes jus de fruit ^^) , a me mentir à moi même (et à me croire surtout) et j'aimerais vraiment m'en sortir, je me suis inscrite depuis peu à des cours par correspondance pour une formation, histoire surtout de ne plus penser à mon cheri d'avancer et de ne pas m'appitoyer sur mon sort, mais bon me connaissant maintenant, je me dis que si je reussis le concours, je vais encore tout envoyer ballader, en rentrant dans une crise de phobies des gens, de jugement, et j'aimerais vraiment m'en sortir car je n'ai pas envie d être une fille dépendante de quelqu'un, mais j'ai tellement peu d'estime pour moi que je me demande comment je peux faire et m'en sortir. Donc voila en gros ce qu'il m'arrive en ce moment, si vous avez des questions pour que je sois plus precise sur certains points, je vous repondrais, donc si vous avez vecu ce genre de situation, si vous pourriez me dire ce que vous avez fais cela me serait d'une grand aide je crois ^^ . Car j'en ai vraiment marre de faire du mal à ma mere (qui ne me comprend pas) et pour mon pere ben lui il s'en fou à la base je suis une ratée et plus sa fille donc… Je tiens à preciser que j'ai déjà été voir une fois un psychologue, il y a quelques années de cela, les 2 premiers rendez vous se sont bien passé, je parlais en tant que la Jessica consciente de ce qu'elle fous en l'air, la jessica d'avant realiste, mais non en tant que l'autre jessica qui est litteralement mal, phobique de tout et de rien (j'ai l impression d'avoir 2 personnes en moi la consciente et l'inconsciente, c'est une veritable guerre dans mon corps). J'ai eu des cachets à une periode car je ne dormais plus et j'étais totallement angoissée, mais je les ai arreté de peur de devenir dependante et voulant vivre ma vie normalement et pas par une tablette de médoc .
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


217485
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages