Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Moment inoubliable de l'attribution

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 405 lectures | ratingStar_26400_1ratingStar_26400_2ratingStar_26400_3ratingStar_26400_4

Bonjour, c'était le 26 mai 2004…

J'étais malade, assomée par les médicaments qui étaient censés me remettre sur pieds.

Nous étions en régionale pour un petit colombien depuis la mi-avril, ce qui signifiait qu'une attribution pouvait nous être faite à tout moment, mais pas d'espoir de bonne nouvelle pour cette fête des mères 2004 puisque nous étions vendredi et que les jours de permanence de MDM sont le mardi et le jeudi. Du moins c'est ce que nous pensions…

Il est 17h30… Je suis seule à la maison, mon mari est est en pleine partie de tennis et ne rentrera pas avant deux bonnes heures.

Le téléphone sonne ; c'est mon mari, nerveux. "Caro ça y est. On est parents. " Et moi de lui renvoyer "Hein, quoi qu'est ce que tu dis ? T'es vraiment pas drôle. J'suis pas bien. Tu veux m'achever ou quoi ? " Mais il en fallait plus pour le faire taire… "Caro je t'assure, écoute moi ; Elisabeth je ne sais plus comment vient de m'appeler et c'est sûr on a un petit garçon. Il s'appelle Fredy, il est né le 4 juin 2002". Et là, 2 secondes de silence. Je viens de comprendre… et une vague immense d'émotion me terrasse. Je lui demande et lui redemande encore de me répéter ce qu'il vient de me dire. Je n'arrive tellement pas à y croire et… (excusez moi l'expression) je pète un plomb. Je hurle dans mon apart "Je suis maman, je suis maman en boucle, merci mon dieu, merci, merci" Mon mari pleure aussi. Il ne s'attendait pas à ce que ce soit lui qui soit informé en premier de la nouvelle puisque c'était toujours moi qui avait contacté notre OAA.

Il me demande de prévenir la famille, je le prie de rentrer au plus vite. Je raccroche, décroche, préviens en pleurant, raccroche, décroche… Je n'en peux plus d'être heureuse et j'ai envie que le monde entier partage notre bonheur.

Ma mère, qui habite à 150kms a voulu venir parce qu'elle avait peur que je fasse un malaise, tellement j'étais dijonctée.

Je me rappelle même qu'en tombant sur le répondeur de ma belle mère, ne voulant pas lui laisser l'annonce sous forme de message, je me "contentée" de hurler dans le combiné : "Rappelez moi, rappelez moi vite. C'est très important" Ma belle mère m'apprendra quelques minutes plus tard qu'après avoir entendu mon message tandis qu'elle était au volant, elle avait bien failli faire un accident ! En fait, elle était à cent lieus de penser qu'il s'agissait de l'attribution, elle pensait qu'il nous était arrivé quelque chose. Maintenant il nous était bien arrivé quelque chose !!!! Mais que du bon !!!!

Je crois vraiment que c'est l'émotion la plus intense que j'ai ressentie de toute ma vie. (Presque plus que la rencontre elle - même ! ).

Quelle a été belle cette fête des mères !

On avait prévu de s'évader avec mon mari depuis longtemps et bien quelle fugue… on a pas eu besoin de faire beaucoup de route… nos coeurs et nos têtes avaient quitté la France et n'étaient pas pret d'y revenir ! On a fêté notre "parentalité" comme il se doit ! On l'avait tellement attendue !

Pour finir…

Je l'annonçais dès le lundi à mes élèves qui partagé mon attente depuis la rentrée (et qui espéraient même que le coup de fil n'arrive pendant les heures de classe ! ) On a pas tellement travaillé cet après midi-là… Ils avaient plein de questions à me poser et ils étaient presque aussi excités que moi. Une classe entière avait attendu ce moment avec moi, c'était merveilleux de pouvoir vivre ce moment avec ces pt'its bouts.

Une seamine plus tard, je découvrais les deux premières photos de notre fils… sur l'écran d'ordinateur de la directrice de mon école. Je l'ai imprimée en 100 000 exemplaires pour la montrer à tous mes collègues et à mes élèves. On ne le voyait pas bien avec sa casquette bien vissée sur sa tête, mais il était absolument maginfique, il n'y avait aucun doute là dessus !!!

Erwan a donc fêté ses 2ans une semaine après que nous ayons eu son attribution. Mes élèves de CE1 CE2 m'avaient fait plein ou apporté plein de cadeaux. Ils ont même voulu lui chanter un joyeux anniverasaire. J'en avais les larmes aux yeux. Les parents sont venus me féliciter, je n'arrivais même pas à comprendre pourquoi. La terre aurait bien pu s'arrêter de tourner, je ne l'aurais pas remarqué.

Depuis, la terre a repris sa course autour du soleil… sauf qu'un petit soleil gravite aussi dans notre maison. Il est le plus beau, le plus intelligent, le plus adorable des petits bonhommes. Il s'appelle Erwan et il nous comble de bonheur depuis le 4 juillet 2004.

Nous espérons lui donner un petit frère ou une petite soeur d'ici début 2007 et n'avons qu'une^hâte… c'est de pouvoir doubler la dose de bonheur que nous a déjà donné notre fils… mais ça va être dur… !!!!!!

La vie et la Colombie nous ont fait le plus beau des cadeaux… nous vous souhaitons à tous de vivre un jour le même bonheur que nous.

Caroline.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


26400
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages