Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mutation obligée et garde alternée (subie)

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 639 lectures | ratingStar_9005_1ratingStar_9005_2ratingStar_9005_3ratingStar_9005_4

Ma puce a 6 ans est en CP. Bien sûr je ne compte pas du tout la faire changer d'école en cours d'année même si ça veut dire faire les aller-retour pendant plusieurs mois mais après faudra bien trouver une solution.

Je précise que du fait des exigences de mon ex mari j'ai du m'installer dans un quartier très chaud qui ne s'arrange pas au fil des ans.

Pour l'instant elle est petite mais quand elle va grandir, cela va poser des soucis.

Je voudrais bien trouver une bonne solution pour tout le monde mais ce que le monsieur qui m'accuse de coudre je ne sais quoi de je ne sais quel fil blanc c'est que je ne vais PAS choisir mon affectation. Je peux juste essayer d'accompagner le changement pour tenter de retomber sur mes pattes et négocier le plus finement possible avec nos chers supérieurs.

Ma question est : sous prétexte que des ministres ont voté en août des lois qui boulversent mon emploi, dois-je renoncer à ma fille ? Pour ma part je ne peux pas m'y résoudre. Donc un JAF est-il sensible aux impératifs professionnels ou obligent-ils à conserver mordicusement un système qui ne peut pas fonctionner pas avec un tel écart.

Si on conserve la RA, soit je reste habiter ce quartier pourri et je fais les aller-retour tous les jours donc je laisse ma puce en garderie le soir parce que je ne peux pas venir la récupérer + nounous et j'ai pas bien les moyens (et oui RA = pas de pension et je gagne moitié moin que mister).

Soit je lui impose les trajets : encore plus bof et puis après faut revenir au boulot docn pas possible.

Des idées ou encore des accusations ?

Une école entre les deux ? Mouaif. D'une part mon ex sera contre et sa mère encore plus et d'autre part elle ne pourra pas voir ses copines le mercredi ou le week-end vu qu'elle n'habitera pas sur place et en cas de soucis c'est galère pour la rejoindre.

Quoi qu'en dise le monsieur qui me juge si vite, vu que je gère tous les aspects scolaires et médicaux et adminsitratifs, je préfèrerai l'avoir dans une école proche de chez moi.

Bien sûr je suis prète à toutes les propositions pour compenser.

Euh, non en fait la grand-mère m'a proposé que je garde ma puce la semaine (devoirs, corvée et pas le temps pour beaucop d'activités) et son père la prenne tous les week-ends. Ben non. Je voudrais bien aussi avoir le droit de pique-niquer, aller au ciné, jouer des fois et pas juste devoirs-bain-on mange - une petite hsitoire et au dodo parce que demain il y a école.

J'avoue que j'ai même pensé démissionner, mais vous connaissez le marché de l'emploi comme moi : j'ai rien trouvé à part caissière chez Auchan, je fais pas la fine bouche mais c'est peu payé, encore moins que fonctionnaire c'est dire. Désolée mais faut bien aussi que je bouffe. Et franchement après 10 ans tout perdre d'un coup ce serait un peu rude et c'est pas me faire couler qui va arranger l'ordinaire de ma poussinette.

Je re répète : je ne suis pas contre la RA, je suis juste mal tombée. Même ma belle-mère qui me déteste reconnait que Sophie aimerait mieux être au calme chez moi et qu'elle, elle commence à en avoir marre d'asusmer pour son fiston.

Disons qu'elle arrive à me le dire à moi, des fois, mais pas au dit fiston. Le cordon ombilical a du mal à se couper : je ne l'aime pas mais je peux la comprendre, elle ne veut pas se brouiller avec son fils, alors elle fait ses 4 volontés. Pas ma conception de l'éducation mais après tout c'est SON fils.

Moi je veut juste qu'elle me laisse éduquer ma fille. Est-ce trop demander ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


9005
b
Moi aussi !
22 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages