Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rentrée au CP , bibou angoissé

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman 23 ans
Mail  
| 669 lectures | ratingStar_1651_1ratingStar_1651_2ratingStar_1651_3ratingStar_1651_4

Bonjour à toutes et à Gabriel s'il passe par là,

Bibou est suivi depuis mars par DC, bien connue sur cette partie du forum ; nous habitions Paris, mais avons déménagé sur Rouen fin juillet, et après en avoir discuté avec elle, avons décidé qu'elle continuerait le suivi une fois par mois.

Le hic, c'est que je suis enceinte de 31SA, et actuellement en MAP, donc j'ai dû annuler le RDV de septembre car mon mari ne pouvait pas y aller et pour moi cela aurait été déraisonnable…

Donc je reste avec mes questions concernant la rentrée scolaire…

L'été s'est très bien passé, mais a été très calme et routinier, mais je trouve que depuis la rentrée les problèmes reviennent ; je voudrais votre avis : difficultés réelles ou angoisses disproportionnées de la maman qui n'a rien d'autre à faire que cogiter en ce moment…

Donc si vous permettez, je vous raconte :

Alors le lundi matin, c'est son papa qui l'a accompagné (moi je suis venue le rechercher à 11h30 et 16h15, et le ramener à 13h15) ; il avait l'air perdu, et est revenu deux fois voir son papa car il n'avait pas compris ce qu'il devait faire. La consigne n'était apparemment pas explicite : l'appel a été fait par classe et on leur a dit de se regrouper avec leur maîtresse,… mais pas de la suivre dans l'école !

Bref, pas grave ; une maîtresse l'a récupéré et ramené dans son groupe.

Le soir il était ravi de son livre de lecture et de me montrer son 1er exercice, mais m'a dit n'avoir pas joué à la récréation car personne ne lui avait proposé de jouer.

Il avait aussi eu un problème avec une consigne de la maîtresse qui a dit de recopier la date ; lui a recopié le mot "date" , et il était persuadé d'avoir bien fait !

Il n'avait retenu ni le nom de sa maîtresse, ni d'aucun copain.

Je lui ai donc dit qu'il faudrait qu'il essaye de faire des connaissances, de demander les noms des autres enfants et de jouer.

Globalement la journée a quand même été bonne, et quand on a appelé les grands-mères pour leur raconter il était tout content.

Mardi matin, comme la maîtresse demandait un sous-main, j'ai amené celui qu'on avait acheté pour la maison (carte du monde) , et je me suis débrouillée pour la voir, afin de lui demander un RDV assez rapide pour faire le point sur la rentrée, lui dire que Bibou irait à la cantine et aussi lui montrer le fameux sous-main, mon bohomme étant persuadé qu'il était trop grand.

Réponses de la maîtresse : sous-main parfait et n'est-ce pas un peu tôt pour un RDV ?

Le soir en sortant de l'école, surprise ! Je récupère mon grand avec son sous-main… Il voulait pouvoir voir le pôle nord aussi le soir à la maison ! J'ai donc proposé de lui en racheter un 2ème, et qu'il en laisse un à l'école…

Puis on est allés jouer au parc ; sa petite soeur qui vient d'entrer en MS s'est immédiatement sauvée car elle avait trouvé une copine… Pour mon grand, c'est une autre histoire ; il a été jouer sur le même jeu que sa soeur, où il y avait aussi une fille de sa classe ; des garçons sont venus en l'appelant par son prénom, mais il leur a juste fait "coucou" avec la main et ne les a pas suivis, donc… ils sont repartis !

Le soir, mon mari ressortait pour le boulot, et au moment de se coucher Bibou a été saisi par une grosse angoisse. Il s'est relevé vers 21h n'arrivant pas à dormir, donc j'ai été discuter avec lui…

C'est "sorti" en vrac :

-Il n'avait pas de copain et ne connaissait aucun prénom d'enfant de sa classe,

-Il avait choisi une place près de la maîtresse car c'est rassurant.

-Il est content de ne plus habiter à Paris, car à Rouen on n'habite plus à côté des tombes (le Père Lachaise) …

Je lui ai proposé d'essayer la phrase "Bonjour je m'appelle T.; et toi ? Est-ce que tu veux jouer ? " .

Mercredi, repos pour les enfants et gyneco pour moi…

Jeudi matin, panique parce qu'il ne voyait pas sa maîtresse dans la cour ; il est revenu vers moi au bord des larmes, et me disant "je ne sais pas ce que je dois faire" …

Heureusement à ce moment, la maîtresse est apparue et je lui ai envoyé mon bonhomme.

Le soir, la première chose qu'il m'a dite c'est "tu sais, j'ai essayé ta phrase et ça a marché ; j'ai un copain africain" (pour lui si on est noir, on est africain) ; je lui ai demandé le prénom du copain, mais… j'avais oublié de préciser qu'il fallait essayer de retenir la réponse !

Donc je lui ai dit de le faire la prochaine fois, que ce serait mieux…

Vendredi matin, en arrivant à l'école, Bibou s'assied sur un banc à l'écart des autres ; c'est le directeur de l'école qui est venu le chercher pour le ramener dans le groupe.

Du coup il a cherché son "copain africain" et ils se sont mis en rang en se tenant la main devant la porte de la classe !

Le soir j'ai su que le copain s'appelle Paul ; il était très fier d'avoir retenu le nom.

Nous sommes retournés au parc ; une fois de plus la petite soeur a retrouvé un enfant de sa classe (grrr ! Va falloir que je lui apprenne à ne pas se sauver parce qu'en ce moment, moi je ne cours pas vite ! ).

Bibou en ayant vu un aussi, je lui ai dit d'aller lui proposer de jouer ; l'autre a répondu "après le goûter" , donc Bibou est parti seul dans un coin sans enfants (derrière les mamans) pour chercher des marrons (ah, les petits parisiens qui découvrent la nature…) et il n'y a pas eu moyen de le ramener vers les jeux et les autres enfants…

Ceci dit il ne s'éloigne jamais et revient toujours vers moi pour me demander ce qu'il peut faire, donc quand je dis un "coin sans enfants" il n'y avait pas de danger…

Le samedi, c'est son papa qui l'a accompagné et recherché à l'école ; il a appris par les autres parents qu'il y avait eu des changements de place dans la classe le vendredi (pour séparer des chahuteurs) ; en interrogeant notre grand, on a donc su qu'il est maintenant assis plus au fond de la classe, à côté d'une petite fille appelée Jeanne.

Enfin, ce matin il faisait 19° et ils annonçaient de la pluie pour l'après-midi (en fait il fait un super soleil !!! ).

Donc je mets un gilet aux enfants et prend leurs blousons ; arrivés à l'école je propose à Bibou de lui laisser son blouson à mettre au porte-manteau…

-Il me dit que c'est embêtant car il n'a pas de porte-manteau avec son nom, donc je lui dis que c'est normal en primaire, et qu'il n'a qu'à laisser son blouson à "un" porte-manteau devant la classe !

-Surtout, il veut enlever son gilets et me dit "je vais avoir trop chaud" ; je lui réponds donc qu'il n'aura qu'à l'enlever et le mettre avec le blouson ; objection : "la maîtresse quand on entre en classe dit d'enlever les manteaux mais pas d'enlever les pulls" …

Il n'a pas eu l'air convaincu quand je lui ai dit que la maîtresse les jugeait assez grands pour décider d'enlever aussi les gilets et pulls si ils avaient trop chaud !

Bref, je le trouve angoissé, manquant d'autonomie ; il cherche des repères et ne comprend aucun sous-entendu dans les consignes qui doivent être très claires et précises pour être comprises…

J'ai vraiment été très longue ; vous en pensez quoi ?

Je suis embêtée parce que pour l'instant je n'ai annulé que le RDV de septembre avec la pédopsy, mais j'ai des doutes sur nos possibilités à aller à celui d'octobre…

Je demanderai aussi l'avis de la maîtresse que je vois jeudi soir, mais comme je ne voudrais pas d'une étiquette qui lui colle à la peau, je n'ai pas l'intention de parler de la pédopsy et du RASED, plutôt de lui demander ce qu'elle, elle pense de mon grand !

En tout cas j'ai remarqué que je dois bien être la seule maman qui va chercher son grand avant sa petite le soir ; elle donne toujours l'impression d'être un roc que rien ne déstabilise, et surtout pas que je sois la dernière maman à arriver, alors que bibou me cherche du regard dès qu'il sort du bâtiment…

Je précise que suite à nos réticences concernant un diagnostique sur 2 semaines en HDJ, nous en avions discuté avec DC, et elle m'avait dit "il n'y a pas urgence dans son cas à faire un diag, puisqu'on arrive à des résultats avec des moyens simples tels que calendrier et tableau de comportements",

Merci de vos avis,

Laure.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


1651
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages