Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Déménagement et entrée au collège

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 32 ans
Mail  
| 1442 lectures | ratingStar_123367_1ratingStar_123367_2ratingStar_123367_3ratingStar_123367_4

Mon fils a tout juste 11 ans, il a fait sa rentrée en 6ème à la rentrée dans un collège dans la ville où nous venons d'emménager. Il va à l'école à pieds et il est externe, nous habitons à 10 minutes du collège par choix. Depuis la rentrée il nous dit que tout va bien qu'il a des amis, mais ce soir il m'a avouée qu'il me mentait pour faire comme s'il était heureux… à l'école maternelle il n'avait aucune difficulté au niveau scolaire, mais avait très peu d'amis, il était sur sa planète comme nous disaient les instits… Premier enfant, on a pas trop cherché ni compris en quoi c'était différent (un instit l'a même oublié en classe tellement il était sage…) Pour des raisons professionnelles on a déménagé dans une autre ville après sa moyenne section et aucun soucis en grande section si ce n'est ce manque d'amis. En primaire, au CP on s'est aperçu qu'il n'avait pas de copains et qu'il passait les 3/4 de son temps seul. La maîtresse de cp nous a alors confiée qu'il ne jouait pas aux jeux des autres et que les jeux classiques (voiture / ballons) ne l'intéressait pas et qu'il trouverait des amis au collège… (ou mais jusque là…) bref on en a tenu compte mais comme ses résultats scolaires étaient bons, on ne s'est pas trop posé de questions. Encore une fois nous avons déménagé pour des raisons professionnelles en se disant que ça irait mieux en changeant le cadre de vie. Arrivée en Ce1, nouvel échec au niveau des amis, il est toujours seul dans la cour, il est aussi la bête noire de sa classe… il a toujours un bon niveau scolaire. Arrivé en ce2 alors là c'est le pire, il se fait taper dessus par plusieurs enfants de sa classe, clash avec la maitresse qui s'explique avec mon mari devant le reste de sa classe ! En disant que mon fils est de toute façon un idiot et qu'il a qu'à se faire des amis ! Du coup changement d'école au mois de novembre un peu forcé comme il avait été mis en défaut par la maitresse devant toute sa classe ! Seconde entrée en ce2, il est insolent envers la maitresse, mais ça se canalise vite. Ses résultats scolaires sont toujours bons, mais il n'a toujours pas d'amis… Entrée en cm1, un instit qui a l'air de mieux le gérer et qui le pousse au niveau social, il se fait 1 ou 2 amis on pensait voir le bout du tunnel… Entrée en cm2 l'année la plus difficile en décembre il pense au suicide (à 10 ans ça nous a tous fait très mal à tous). On se dirige en urgence vers le médecin de famille, puis vers un premier psychologue qui le trouve hypersensible. En rendez vous avec lui, toujours, je m'aperçois qu'il lui dit ce qu'elle veut entendre pour lui faire plaisir, je décide de changer de psychologue. Second psychologue, qui lui fait des rendez-vous en tête à tête, diagnostique : enfant surdoué et hypersensible mais sans test le psychologue refuse de lui coller des chiffres. À l'école c'est la tête de turc des autres élèves, on le traite de "sale intello" etc… l'année se finit tant bien que mal entre rendez-vous avec l'enseignant (qui ne sait pas quoi faire en gros et qui limite en a rien à faire) et quelques absences scolaires soutenues par le médecin qui voit bien que mon fils est au bout du rouleau… Ajoutons à cela que les instits le mettaient volontairement en défaut face aux autres… genre mon fils rentre un vendredi soir et se fait taper par un autre élève, on appelle le maître en restant très calme. Le lundi au beau milieu de la cour il lui crie dessus "je ne veux plus entendre parler de toi et avoir des appels de tes parents le soir débrouilles toi ! " (comment voulez vous que les autres élèves arrêtent de l'embêter s'ils savent que le maître s'en moque ? ) Nous décidons donc de ne pas le mettre au collège du coin, pour éviter qu'il garde l'étiquette que les autres lui ont collés, et pour lui redonner une chance, nouveau déménagement. Et là entrée en 6ème, dans un petit collège (il n'y a que 2 classes de 6ème) et rebelotte… il n'arrive toujours pas à s'intégrer, il nous a menti en prétextant être heureux et en disant "je voulais avoir l'air d'être heureux"… Les autres ne lui parlent pas et l'ignorent, le traitent d'intello se moquent de lui en sport etc… il reprend le chemin du vilain petit canard qu'il a déjà connu depuis son entrée à l'école. Je sais bien que la rentrée est récente, mais quand même, je m'inquiète pour la suite. Il est toujours aussi attaché à l'école pour sa partie "apprendre", il dévore ses manuels scolaires, mais il est toujours seul. Selon lui les groupes d'élèves sont déjà formés et ils le rejettent tous en bloc, il ne veulent pas de lui. Je vois bien qu'il est en souffrance, mais je ne sais pas quoi faire. On avait décidé avec son psychologue de se revoir après la rentrée, pendant les vacances il était joyeux, enjoué. Et là il a toujours l'air heureux, mais ce n'est qu'une façade, il me l'a avoué. Je ne sais pas si je dois aller voir le directeur du collège ou attendre un peu encore. Je me dis qu'avec le temps il va s'intégrer mais je sens bien qu'il ne se fait pas d'illusions, pourtant on a toujours été très positifs sur sa rentrée au collège. Un nouveau départ pour lui mais finalement… je ne sais pas. Puis d'un autre coté il nous a aussi demandé de lui créer une adresse mail, adresse qu'il a relevé tous les jours depuis une semaine en disant qu'il l'avait donné à un ami. Mais cet ami n'existerait donc pas… bref je suis dépassée, me ment-il pour me dire ce que je redoute d'entendre ? Ou alors invente t'il des amis pour nous rassurer ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


123367
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages