Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grève des professeurs, les français mal informés

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 385 lectures | ratingStar_74119_1ratingStar_74119_2ratingStar_74119_3ratingStar_74119_4

Je suis professeure d'anglais en région lyonnaise et je suis très mécontente de l'information délivrée aux télespectateurs au 20H d'aujourd'hui concernant la grève des profs de demain.  

En effet, l'objet de cette grogne serait "le temps de travail" des professeurs. Non seulement l'information a été vague et rapide (un commentaire de quelques secondes sans reportage) , mais elle est fausse ou disons qu'elle prête à confusion. Personnellement, mes collègues et moi feront grève demain pour protester, entre autres, contre un projet qui mettrait en place la bi-valence des professeurs, et ce, dès la rentrée 2007.  

Concrétement, le projet prévoit qu'on demande aux professeurs d'enseigner dans une autre matière que leur matière de recrutement, et ce, sans réelle formation et sans compensation financière si cet enseignement n'excède pas 3 heures par semaine. Dans les faits, on pourrait donc me demander bientôt d'enseigner de l'espagnol ou du français (puisque je suis professeure de langue) sans que je puisse refuser et pour un nombre d'heure supérieur aux heures que je ferai dans ma matière (par exemple : 12h de cours de français et 6h de cours d'anglais).  

La grève de demain est avant tout une protestation contre un nouveau projet qui vise à faire des économies en proposant à nos enfants une éducation au rabais faite par des personnes pas forcément compétentes pour la tâche qu'on leur impose (pourquoi ne pas demander à un vendeur en électro-ménager de vendre des voitures ? Ou mieux, à un moniteur auto-école de former des pilotes d'avion ? ).  

Nous aimerions faire prendre conscience aux personnes dont le cerveau pond de telles aberrations ainsi qu'aux parents qui pourraient penser qu'il s'agit d'une brillante idée (enfin des profs multi-fonctions pour pallier les problèmes de remplacement) à quel point un tel projet serait désastreux pour nos enfants et pour nous, professeurs, qui souhaitons avant tout bien faire notre métier, chose impossible si on nous demande soudain d'avoir recours à nos propres souvenirs d'école pour faire la classe. Si certains disent qu'un bon acteur peut tout jouer, je ne crois pas qu'un enseignant puisse tout enseigner. Si le projet sur la bi-valance passait, nous serions tiraillés entre notre désir de bien faire malgré tout (et les préparations de cours deviendraient un vrai cauchemar) et un vrai sentiment de découragement face à nos propres lacunes dans une matière dont nous ne seront pas spécialistes. Dans les deux cas, les élèves n'auraient pas en face d'eux des professeurs épanouis et respirant la confiance en eux, mais des amateurs hésitants. Ce n'est pas comme ça qu'on enseigne.  

Je travaille dans un collège difficile, mais quand j'entre dans ma classe et que je fais entrer les élèves, je "domine" tout : je suis "chef de meute". Je sais où je vais, même si chaque heure de cours a son lot de surprises et d'imprévus, c'est moi la pro : ma matière, c'est MA spécialité. Mes élèves ont besoin de percevoir cette confiance, cette expérience que j'ai dans ce domaine… si on m'enlève ça, on leur enlève quelque chose aussi. Autant prendre n'importe quel clampin dans la rue (pourvu qu'il sâche lire) et le mettre à ma place.

P.S : les erreurs de vocabulaire et d'orthographe contenues dans ce mail vous confirmeront que ma place n'est pas devant des élèves à enseigner du français.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


74119
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages