Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis professeur au collège, ce n'est pas facile

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_65588_1ratingStar_65588_2ratingStar_65588_3ratingStar_65588_4

Cette année, je suis face à un public difficile en collège, mais les années précédentes, j'étais en lycée, parfois en ZEP, d'autres fois dans des lycées "normaux". (je suis TZR).

Quand une classe entière me fait tourner en bourrique, je me prends parfois une heure pour discuter avec eux : on parle de respect, de travail, du fait qu'on ne peut pas travailler dans le bruit, des règles à respecter. J'écoute leur doléances (qui sont souvent du style "monsieur machin, il ne veut pas nous expliquer quand on lui demande" ou "madame bidule, elle nous jetait des craies"… bref, c'est très décousu, souvent sans rapport direct avec la situation dont je leur parle et j'ai l'impression que c'est plutôt parce qu'ils se sentent mal à l'école qu'ils veulent faire "payer" aux profs leur propre malaise en mettant le souc en cours).

Sinon, je donne des pages du livre à recopier aux plus jeunes (5ème 6ème) , et je mets en contrôle les plus vieux (4ème 3ème). Si cela les fait un peu réfléchir, cela m'aide surtout moi à obtenir du calme et à ne pas me sentir trop mal en fin de journée, dans les cas où ils dépassent les bornes et où je n'arrive plus à gérer. En fait, c'est surtout un répis pour moi !! D'ailleurs, je leur dis et ils le comprennent très bien.

Il m'arrive aussi de faire remarquer en plein cours quand quelque chose n'a pas fonctionné à cause de leurs bavardages : par exemple, aujourd'hui, il y avait une élève à qui j'ai pris le temps d'expliquer un truc personnellement, mais bien sûr, dans le même temps, d'autres ce sont mis à bavarder. Quand j'ai eu fini, elle a dit "j'ai ENFIN compris". Là, j'ai expliqué à cette élève (et aux autres, du coup) que j'avais pris le temps de lui expliquer un truc personnellement, mais que les autres en avaient profité pour bavarder, et que, tant que ce serait comme ça, je ne pourrais pas venir leur expliquer personnellement des choses et ils ne pourraient pas progresser. Ainsi, ils se rendent compte concrêtment comment le fait de profiter de mes faiblesse peut leur nuire en réalité.

Moi, je dois dire que j'arrive maintenant à être un peu vache parfois, alors qu'au début, j'étais beaucoup trop gentille et compréhensive. Je pense que les élèves avancent aussi parfois quand on les secoue, et pas uniquement quand on les comprend. Il ne s'agit pas d'imposer la terreur ou bien de "se faire respecter", mais il s'agit de les faire avancer eux (enfin, c'et comme cela que je le vois, car je suis comme toi, la notion de "se faire respecter" me dérange un peu).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


65588
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages