Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis professeur et j'ai eu une relation avec une élève

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 19686 lectures | ratingStar_62946_1ratingStar_62946_2ratingStar_62946_3ratingStar_62946_4

Je suis prof, j'ai eu une relation avec une élève il y a quelques années… j'avais 32, elle 16. Evidemment, c'est elle qui avait fait le premier pas, à l'extérieur du lycée, je tiens à le préciser.

 

Ca a été la seule fois où une telle aventure m'est arrivée.

 

Evidemment, je savais pertinemment qu'une telle chose était interdite, non parce qu'elle était mineure (la majorité sexuelle est à 15 ans en France) , mais parce que j'étais son professeur (et là, même si elle avait eu 20 ans, ça aurait été aussi interdit). Mais que viennent faire ces règlements lorsque le coeur impose sa loi ?  

 

Je ne peux pas non plus nier qu'elle me plaisait terriblement, tellement différente de ses camarades (et elle me rappelait sans doute mon ancienne femme que j'avais connu… au lycée ! ) Et je n'ai pas été surpris outre mesure de ce qui s'est passé : trop de sourires de plus en plus rayonnants en cours lorsque nos regards se croisaient. Et ce, dès la première heure de cours ! Un coup de foudre immédiat et réciproque !

 

La relation s'est déroulée "normalement", comme si elle avait eu mon âge. Mais avec ce petit plus, ce danger permanent que d'autres se rendraient compte de ce qui se passait et qui ajoutait une saveur particulière à notre relation. Cependant, au lycée, nous essayions de jouer le jeu prof / élève, non sans difficultés et fous rires lorsque nous nous revoyions après, le soir.

 

J'étais sans doute plus amoureux d'elle qu'elle de moi. Au bout de quelques mois, selon les lois de l'intermittence du coeur des jeunes personnes, elle a rompu et s'est trouvé un petit ami de son âge… Evidemment, le coup fut assez rude pour moi… j'en étais à un âge où l'on commence à vouloir se poser. Et j'en ai souffert… mais j'ai été muté à la fin de l'année, j'ai pu "oublier".

 

Je sais que ce type de relation est plus fréquent qu'on ne le dit. Par définition, les personnes qui les vivent ont intérêt à le cacher. Au pire, le prof risque la radiation, l'élève l'exclusion, sans compter au mieux, l'incompréhension des camarades et des collègues (en particulier de ceux qui en font volontiers leur fantasme par ailleurs…).

 

Nous avons eu de la chance au total que rien ne fut découvert et que l'après relation se soit relativement bien passée. Je ne regrette rien de ce qui s'est passé, cela reste pour moi un épisode isolé qui ne s'est jamais reproduit et cela demeure peut-être la plus belle histoire d'amour que j'ai jamais vécue. Pourtant, au vu des risques, je ne peux que déconseiller ce type de relation.

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


62946
b
Moi aussi !
20 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par azerty37 | le 02/01/12 à 08:47

Bonjour .
J'ai lue votre message et avant de le lire j'avais toujours pensée que les relations prof/élève ne pouvait extistait, a mon plus grand désèspoir ... J'ai aussi était trés contente parce-que vous étes prof et vous dîtes bien que c'était jusqu'a présent la plus belle histoire d'Amour que vous avez vécu et se qui me réjouit se que ça me prouve bien que les professeurs peuvent eux aussi tomber amoureux de leurs élèves . Et pas obligatoirement le contraire .
Merci !

Par azerty388 | le 12/04/16 à 02:05

j'ai vécu un peu le même cas de figure, mais juste quelque chose de plus soft. Et la fin fut la même pour moi : elle a trouvé un garçon de son âge, puis un autre, puis un autre etc... et moi bah comme vous j'ai souffert car mes sentiments étaient vrais et plus profond que je ne le pensais. Pourtant j'ai tout fait pour lui résister elle avait son ptit ami mais elle était tellement touchante attachante qu'un jour j'ai fini par lui céder. L'histoire c'est sue mais on s'en est bien sorti en niant tout. Au final, nous avons tout deux souffert de cette relation. Et je n'encourage pas non plus ce type d'histoire, même si j'en connais qui ont mieux fini. Ou alors il faut attendre de ne plus être prof élève, ce qui peut permettre de passer à autre chose. N oublions pas que les jeunes gens d'aujourd'hui se lassent vite et change très vite d'avis, même si sur le coup ils sont sincères et honnête. Donc, au final, non trop d'emmerdes, trop de souffrance. J'ai même fais une tentative de suicide quand elle a rompu. Alors si vous êtes dans ce cas sincèrement évité ce genre de relation ou alors attendez de ne plus être prof élève.

Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages