Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'école était un calvaire pour moi

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 761 lectures | ratingStar_218137_1ratingStar_218137_2ratingStar_218137_3ratingStar_218137_4

Je n'arrive pas à dormir, jamais encore je ne suis venue m'aventurer dans cette partie de forum de docti (je restait coté psychologie plutôt et loisirs). En venant ici je cherchais quelques discussions comme celle là et des trucs genre aide et astuces pour perdre du poids… le sujet de cette discussion : "Manger pour vs=besoin, plaisir ou refuge ? " m'a interpellé. La réponse à cette question pour moi est simple, ce sont les 3 à la fois. Allez je me lance, je vous déballe mon histoire, ça va être un peu long mais tanpis… j'ai 27 ans, je fais 1m64 pour 98 kilos… j'ai été une petite fille disons bien proportionné, durant la période de l'école primaire. C'est une fois arrivé au collége que j'ai commencé à changer. D'abord à cause du choix de l'école de mes parents, ils m'ont mis dans un collége différent de celui ou étaient allées toutes mes amies de l'époque (à cause de mon frére ainé qui y avait fait les 400 coups). Je ne connaissais personne donc la bas quand j'y suis rentré, ensuite la bas mon nom de famille était un peu connu et associer à une forme de bourgeoisie de riche, à cause de mon nom une bonne partie de cet école m'a prise comme tête de turc. Cela à duré 3 ans, je n'en parlais pas à mes parents. Pour essayer de tenir autant que je pouvais j'allais tous les soir à la boulangerie derrière le collége et acheter des bonbons à 10/20 centimes de francs à l'époque (une partie pour moi et une autre partie pour un groupe d'élève d'une autre école qui était dans mon car quand je le prenais ; en échange de ces bonbons ils me laissaient en paix). Je mangeais donc beaucoup de sucreries comme ça et je prenais de la nourriture tard la nuit dans la cuisine de mes parents aussi. Quand mes parents ont eu vent de ce qui se passait au collége (pas grâce aux profs, ça eux le savaient mais n'en n'avaient rien à faire) ils m'ont fait changer d'école aprés mon 2éme redoublement, ma 4éme ; ils m'ont mis en pension pensant que ça irait mieux car ça avait réussi à mon frére. Bien au contraire je l'ai mal vécu car j'ai eu l'impression à l'époque que mes parents cherchait à se débarrasser de moi et de problémes que j'avais créer. A l'époque ils ne s'étaient pas encore rendu compte de ma prise de poids car je m'habillais habilement pour dissimuler mes rondeurs… ce passage en pension m'a laissé autant de bons que de mauvais souvenirs… déprime, tentative de suicide (ce qui à enfin ouvert les yeux à mes parents) amitié sympa mais qui n'a pas duré… j'ai vu une dietéticienne, je faisais de la danse modern jazz depuis l'âge de 3 ans jusqu'à 15 ans, j'ai fait 3 ans de gymnastique sportive, en compétition de 13 à 16 ans. Sauf que une fois encore mes parents ne m'ont pas assez écouté, au lieu de me laisser le choix de mes études ils m'ont imposer un cursus technique car je n'étais pas capable de faire une filière générale… et à nouveau dans une pension… je me suis blindé contre les gens, je me réfugiais dans la bouffe, j'avais arrêter la danse et la gym, on me parlait du bac (en section stt qu'est ce que ça pouvait m'apporter ? Rien, je m'en fichais) … j'ai tenté les beaux arts avec la liberté de manger comme je voulais (pas d'internat, donc pas de self service) , ça a été RU, sandwich et macdo à gogo pendant 1 an… une catastrophe. Et là, un changement radical, j'ai passé 1 an à Londres à travailler au pair, même si je me nourrissais super mal, la famille ou j'étais m'en faisait tellement voir que rien que le stress m'avais fait perdre 10 kilos… je les ai récupérer en France aussi vite que je les avais perdus… mais ce séjour m'a apporté une meilleur stabilité psychologique. Après ça 1 année d'étude pour pas grand chose mais ou j'y ai gagné une amie proche, ou j'ai renoué une amitié avec une vieille camarade de lycée, où j'ai appris grâce à des stages ce qu'était le monde du travail en entreprise. Maintenant et ce depuis 3 ans je vis et travail à Paris (bien loin de mes parents à Nantes mais avec qui je suis plus proche maintenant qu'à l'époque de mon adolescence). Mon boulot ne m'aide pas à trouver une stabilité alimentaire. Je travail à la Sncf en horaires décalés, jamais les mêmes jours de repos… de ce fait je saute des repas, je mange mal et la fatigue continuelle m'empêche de me motiver à faire un minimum de sport… (quand je bosse en matinée c'est lever 5h30, au boulot de 7h00 à 15h00, je rentre chez moi je fais la sieste et le soir faut que je m'occupe de l'entretient de l'appart, quand je bosse en soirée c'est de 15h00 à 23h00, de ce fait je me couche qu'à 2h00 du mat environs et je me léve que vers 11h00 ou midi) alors mes jours de repos sont vite utiliser pour les courses, le ménage, le rangement, la vaisselle, les aller-retour à la laverie automatique). 1m64 pour 98kg (pesé il y a 2 semaines à ma visite médicale du travail). Jamais encore je n'avais été au-delà des 95kg… ça m'a fait un choc… surtout que mon compagnon à fait sa demande en mariage et je ne m'imagine même pas dans une robe de marié avec mon physique actuel… voilà mon histoire, désolé de sa longueur. PS : j'allais oublier, le plus dur, ce n'est pas le regard des autres en ce moment, c'est celui de ma mére, elle aussi est ronde mais suite à un choc psychologique du au décès de ma petite soeur il y a des années ; elle refuse de me voir aussi ronde qu'elle et me fait la guerre pour que je perde du poids, seulement elle ne se rend pas compte du mal qu'elle m'a fait quand elle m'a sortie qu'elle avait honte de moi et qu'elle préférait que je ne vienne pas à l'anniversaire de ma grand-mère paternelle ou il y aurais toute la famille car sinon elle devrait faire façe aux remarques des gens de la famille).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218137
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages