Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

La timiditité n'empêche pas d'être heureuse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 395 lectures | ratingStar_52300_1ratingStar_52300_2ratingStar_52300_3ratingStar_52300_4

Moi j'ai 36 ans, j'ai toujours été timide, aujourd'hui j'ai un mari, 3 filles, 14 12 et 9 ans, j'ai ma maison, j'ai mon travail, J'ai l'essentiel pour être heureuse, je suis aimée et j'aime. Rassure toi la timidité n'empêche pas d'être heureuse, tu verras avec les années cela s'arrangera.

Tu as 13 ans, ce n'est pas un âge facile, c'est une mauvaise période pour toi. Mais tu vas apprendre à vivre avec cette timidité, tu va l'apprivoiser, tu vas réussir à te dire que ce n'est pas si grave que ça. En attendant il te faut du courage. Dis toi que tu es forte. Tu sais, ceux qui se moquent de toi ne valent pas mieux que toi bien au contraire. Tu as eu une bonne idée de demander de l'aide ici, il y a certainement plein de personnes prêtent a te soutenir. Je me souviens bien de mes années de collège, j'y ai vécu un enfer, mais je m'en suis sortie plus forte au bout du compte. A ton âge je ne voulais plus vivre, j'allais très mal. J'étais tellement seule ! Je pensais que j'étais anormale, je n'avais pas de copains copines, encore moin d'amies. J'étais malheureuse. J'envoyais des bouts de bois gravés à la rivière tellement je rêvais d'avoir une amie. (nous n'avions pas le net à cette époque) Mais, je me suis dit, "ils sont plus bêtes que toi", j'ai essayé de me dire que je serais plus forte qu'eux, j'ai essayé de me placer au dessus, ça m'a permis de tenir ces quatres années de collège.J'ai réussi a me raisonner.

Lorsque je suis arrivée au collège, ma timidité a fait que j'ai été incapable de répondre à ceux qui ont commencé à se moquer de moi, ils en ont profité, un jour un garçon m'a trouvé un surnom qui voulait dire "tu es bête", depuis ce jour, c'était en 6ème, plus aucun élève du collège ne m'a appelé par mon prénom, je subissais chaque jour des humiliations de toute sorte, ils me coincaient entre chaises et tables, ils me jetait mon sac dans les talus coupaient dans mes vêtements, etc etc… même en cours, ils m'humiliaient devant les profs, je mangeais toute seule, j'étais toujours seule, ils m'en faisaient voir de toute les couleurs, et j'étais comme une pestiférée, personne n'osait être gentil avec moi de peur d'être comme moi rejeté par les autres. Je pleurais beaucoup, je n'arrivais pas à travailler à l'école, j'étais donc en plus une mauvaise élève. Les pires moments étaient les fins d'années, les voyages etc, je ressent encore la douleur que j'avais en moi. Assise toute seule en train de pleurer, m'entendre appeler par mon surnom à longueur de journée.

Mais on s'en sort, je m'en suis sortie, la fierté a pris le dessus, et lorsque j'ai changé d'école, que je suis entrée dans un lycée professionnel, c'est l'amitié qui m'a sauvée, une fille m'a aidé, ma supporté, parce que je pensais que j'étais une nulle, la plus bête du monde et j'en étais persuadée, je pensais que je ne pouvais pas avoir d'amie, pendant longtemps mon amie a perseveré, j'étais souvent désagréable avec elle, elle subissait mon agressivité, j'avais peur de la perdre, je ne pouvais pas y croire, j'étais au plus bas dans l'estime de moi même. J'ai tout de même fini par croire que c'était vrai, que j'avais bel et bien une amie. Cette fille, devenue femme, est toujours mon amie aujourd'hui. A partir de ce moment, tout s'est arrangé pour moi, j'ai commencé a pouvoir revivre, du point de vue scolaire comme du point de vue affectif. Quelqu'un m'aimait, et cela m'a aidé à reprendre peu à peu confiance en moi.

Les garçons aussi m'ont beaucoup aidé, j'ai pu enfin vivre comme tous les jeunes de mon âge. J'ai eu des flirts etc etc… et un ami, qui est toujours mon ami aujourd'hui. Depuis ce temps là l'amitié est très très importante pour moi. L'amitié m'a aidé, et je suis prête a aider d'autres personnes en leur ouvrant mon coeur et en étant disponible pour les écouter. J'ai appris a m'accepter et a faire des efforts par rapport a moi même et non par rapport aux autres. Aujourd'hui je suis encore timide, mais peu à peu la vie m'a obligé à faire des efforts, je manque encore beaucoup de confiance en moi, mais je sais me raisonner et je me dis que la première chose à faire et de s'accepter telle que l'on est, chacun a ses qualités et ses défauts, il faut savoir accepter ses défauts, je ne me trouvais aucune qualité mais les autres, mes amis, grace a leur compliments m'ont beaucoup aidé a voir que je valais autant que n'importe qui. Nous sommes tous différents et tous des humains, personne n'est parfait, si pour toi le problème est la timidité dis toi bien que pour une autre personne c'est quelque chose qui se voit peut-être moin mais qui est tout aussi difficile à vivre. Les apparences sont souvent trompeuses. Essaie de t'accepter comme tu es, et chaque progrès que tu fais par rapport a toi même, est quelque chose de très bien, ne te compare pas aux autres, tu es aussi bien qu'eux. Pour chaque effort que tu fais, tu mérites de te complimenter toi même, aime toi comme tu es. Tu peux m'écrire si tu veux, je serai là pour t'écouter.

Nathalie.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


52300
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages