Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le système éducatif français est un modèle

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 364 lectures | ratingStar_46843_1ratingStar_46843_2ratingStar_46843_3ratingStar_46843_4

Exact, je répare cet oubli séance tenante. Un jour mes élèves d'une classe de 4ème me disent en entrant en classe : "Bonne fête, Monsieur ! " un par un et avec un gentil sourire. C'était un 24 février, en 1975, à Créteil, au collège Schweitzer.

J'ignorais quel était le saint de ce jour-là. Je suis resté de marbre, vaguement amusé, puis je suis entré et j'ai étalé mes affaires sur mon bureau en dissimulant un agenda tout petit derrière mes cahiers et livres.

J'ai vu en vitesse que ce ce jour-là c'était la Saint Modeste ! Je suis resté coi deux secondes, puis j'ai lu à toute vitesse les prénoms qui suivaient. Je n'ai pas eu à aller loin : 18 avril !

Je dis alors : "Merci de votre délicate attention, mais vous êtes mal renseignés : ma fête ne tombe pas aujourd'hui, elle tombe le 18 avril."

Mes élèves, déçus de ne pas me voir faire un peu la tête, ne dirent rien. Mais une jeune fille plongea la main dans son sac et je compris qu'elle allait y chercher son agenda. Je me suis alors accroché pour ne pas montrer que je me rendais compte de son manège. Mais elle éclata de rire bruyamment à la surprise générale (c'était une élève des plus sérieuse dans une très bonne classe) , et je dus contrôler une énorme envie d'éclater de rire, moi aussi. Sa voisine se pencha vers elle pour lui demander ce qui avait déclenché son hilarité, et l'information fit le tour de la salle en quelques secondes, plus vite encore que ne l'aurait fait la calomnie. Une fois le calme revenu, je repris mon cours. Cela s'est passé en deux minutes tout au plus.

J'ai raconté cette anecdote à un mien ami qui, depuis lors, m'envoie une carte de "Bonne fête" tous les 24 février et 18 avril.

Ému jusques aux larmes par tant de constance dans la pertinence, j'ai fini, au bout de deux ans (quand j'ai compris qu'il ferait ça jusqu'à son dernier jour - et il continue, en effet ! Et il n'a que 74 ans ! ) , par me dire qu'il méritait que je lui envoyasse, moi aussi, deux cartes de bonne fête chaque année à des dates appropriées : le 24 avril et le 10 octobre.

Une explication de texte, Au fond près du radiateur ?
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


46843
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages