Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Révoltée face aux nouveaux programmes de maths en 2nde

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 382 lectures | ratingStar_55754_1ratingStar_55754_2ratingStar_55754_3ratingStar_55754_4

Bonjour,

 

Objectifs du programmes : très ambitieux et intéressant.

 

Contenus : complètement en incohérence avec les objectifs.  

 

A le lire, on se demande s'il l'on veut encore des scientifiques en France mais bien plutôt au contraire pléthore de vendeurs et commerciaux vue la part très importante consacrée aux statistiques dans ce programme (les statistiques peuvent amener à des reflexions d'un niveau important mais pas dans ce cadre-ci). La seule partie qui semble faire appel, véritablement, à la reflexion est l'algorithmique et peut-être cette histoire de recherche thématique. Le reste, c'est quasiment le même programme que les 1ere STG, qui, il ne faut pas être hypocrite, font parties des élèves les plus faibles des lycées (ça n'est pas du tout méprisant de ma part, du moment que ces mêmes élèves ont trouvé leur voie et réussissent plus tard dans leur domaine c'est tant mieux ! ).

 

Donc, en bref, on a adapté le programme aux élèves les plus faibles, comme ça, on est sûr d'aboutir aux objectifs affichés par l'institution : diminuer le pourcentage de redoublement en seconde. Secondes qui réçoivent depuis quelques  années pratiquement tous les élèves : après le collège unique, le lycée unique. Problème, certains ont un niveau très bas, même très très bas (ne sait pas calculer, ne connaissent pas des définitions élémentaires).

 

C'est quand même incroyable de voir des élèves qui en savent parfois moins que des élèves de 6e : il faut le voir pour le croire et ça attriste plus qu'autre chose et j'assure les personnes qui lisent ça que je n'exagère nullement, malheureusement. A force de vouloir démocratiser les études, ce qui est une belle idée, on en arrive à un non-sens : plus on voit le niveau des élèves diminuer, plus on diminue ls exigences et contenus des savoirs, dans le but qu'ils réussissent, mais alors plus leur niveau diminue. Alors, à quoi bon démocratiser à outrance si c'est pour saccager la qualité de l'enseignement comme ce nouveau programme s'y accomode.  

 

Enfin, et c'est ce qui m'attriste le plus, avec une telle diminution des savoirs et compétences exigées, ce seront encore plus (c'est déjà le cas) les enfants des familles les plus cultivées (enfants d'enseignants, de médecins, d'ingénieurs) qui pourront rattrapper les manques de connaissances que l'école n'aura pas apportées, qui pourront aussi mieux à même d'être sélectionnés (en référence avec ce que j'ai lu au-dessus dans quelques posts).  

 

Les autres, j'entends, les enfants QUI ONT LE POTENTIEL, L'INTELLIGENCE d'aller assez loin, mais dont la famille est moins à même de les pousser, de les aider, seront très fortement, et encore plus que maintenant handicapé pour réussir vue que l'école n'aura pas remplir son rôle de leur apporter les moyens de cette réussite.  

 

 

La démocratisation à l'école, pour moi, c'est de permettre à tout élève qui a la capacité de travail et le potentiel de réussir indépendamment de son origine sociale (je crois que certains appellent cela l'ascenseur social) , cela demande beaucoup plus de volonté, de persévérance, parfois de résilience pour des enfants de familles défavorisées, et  bien plus encore lorsqu'elles délaissent ces même enfants, ou pires encore  les maltraitent. Et bien, cette école actuelle s'est fourvoyée, elle a considéré que la démocratisation, c'est tout le monde doit aller au lycée et le réussir,  la moitié de la population doit être à au moins bac+3, peu importe par quels moyens ; une logique de quantité plutôt que de qualité… la sélection, bien réelle ici, se faisant par le biais des classes préparatoires et grandes écoles, ou l'on verra que les enfants prédisposés socialement à y entrer mais surtout réussir (les classes préparatoires se sont aussi beaucoup "démocratisées" mais dans une mesure à mon avis raisonnable).  

 

Bien cordialement, et pardonnez-moi les fautes d'orthographe que j'aurais laissées.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


55754
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages