Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Collège      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tu sais ma grand-mere maternelle a été très gentille avec moi.

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 420 lectures | ratingStar_283029_1ratingStar_283029_2ratingStar_283029_3ratingStar_283029_4
Line. Tu sais ma grand-mere maternelle a été très gentille avec moi. Elle est decedée en 1999,opération de la cataracte ratée, depression car elle ne voyait plus mes filles et moi qui venions lui rendre visite, laisser-aller, démangeaisons sur le corps, hospitalisée (empoisonnement du sang) et pour finir : attaque cérébrale avec paralysie d'un coté et traitée avec morphine jusqu'au deces. En gros voila. J'ai pas voulu la voir "arrangée" malgré que ma mere ai insisté. J'ai pas voulu la voir"morte". Je pensais que ça me ferait plus peur que les dernieres images. Je ne peux te dire AUCUN MAL D'ELLE JE N'AI AUCUN MAUVAIS SOUVENIR. MEME QUE C'EST ELLE QUI A VU QU'IL FALLAIT M HOSPITALISER EN PSY TELLEMENT J'ALLAIS MAL JE NE LUI EN VEUT PAS ELLE M 'A SUREMENT SAUVE LA VIE. D'ailleurs, quand ma mere m'a emmenée la voir à l'hopital (j'ai pas le permis) j'ai profité de l'absence de ma mere (wc) pour m'approcher et dire à ma grand mere "t'as été une bonne grand-mère"je ne voulait pas qu'elle meurt croyant que je lui en veut pour ce qu'elle avait fait. C'est la derniere fois que je l'ai vue. En lui disant cela, elle a bougé "comme ci elle avait peur parce-qu'elle allait mourir" j'aurais peut-être dû lui dire : "t'es une bonne grand-mere" mais avoir lu le mot morphine sur l'ordinateur de sa chambre, je me doutais bien qu'elle ne sortirai plus. Et bon, j'ai pas réfléchis à ma phrase. Mais une infirmiere est venue et lui a massé les pieds. Mon beau-pere (pere de mon ex-mari était aussi très gentil) sa mort a beaucoup touché mes enfants, la plus jeune en parlait tout le temps mais a souffert j'ai dû l'emmener voir un pédopsychiatre, elle ne dessinait plus correctement à l'école (la reponse du psy m'a surprise et j'ai eu les larmes aux yeux : comment ma fille pouvait-elle penser ça de moi ? Elle refusait de grandir elle avait peur que je l'aimerai moins quand elle serait grande, elle ne voulait pas se relever toute seule ou que quelqu'un l'aide quand elle tombait, il fallait que ce soit moi). Vous voyez comme on est aveugle quand on est dans nos histoires ? Pour le psy ça sautait aux yeux, pas pour moi puisque j'aimerai toujours mes filles je les ai pas fait pour les rejeter ! (ma fille disait lolette pour chaussette et comme on trouvait ça drole, elle continuait. Elle a dû faire des séances (je suis restée avec elle) avec une personne qui lui a appris à taper dans une marionnette pour n'avoir peur de personne : aujourd'hui elle n'a pas peur de dire : j'ai peur et elle sait regarder méchamment si elle doit et si on lui dit quelque chose de mal, elle n'hésite pas à rendre avec une tape. A un moment, plus petite, elle ne se sentait pas aimée non plus par manque d'amis mais au college elle en a eu plus et dans le quartier d'avant et maintenant qu'on est plus loin, elle les as sur internet et aussi au college car on ne s'est pas trop éloigné pour qu'elle puisse rester à ce college. Bref je me suis éloignée du sujet des deces : mon beau-pere : pas besoin d'avoir peur d'une dispute à table avec lui, il n'y en avait pas (quand je me suis mariée j'ai eu peur de cela au repas de fete mais ma mere était là pas mon pere et mon frere et ma soeur aussi.) tout s'est passé sans accro d'ailleurs les gens normaux ne passent pas leur temps à se disputer. Au début de mon mariage, je vivais cool avec mon mari, pas de cris et je parlai doucement à ma fille ainee, je n'avais pas besoin de gueuler tout allait bien ou presque.. Mais cette fichue routine s'est installée chez nous, en tout cas de mon coté et mon ex-mari a aussi exagéré en me frappant une fois (il avait été pris pour un con et au lieu de se défendre l'a gardé jusqu'au soir et là, avec une remarque de plus de ma part par rapport à la barmaid qu'on a vu avant de rentrer, il s'est "laché" et j'ai pris les coups "de sa journée" et de ce que je venais de dire : il m'a dit dans la colere : occupe toi de moi, de nous, t'occupe pas des autres" en analysant tout ça aujourd'hui et connaissant mon ex-mari, on n'allait pas ensemble car, quand un homme est au travail et les enfants sont à l'école, certains sont là pour s'occuper que d'eux-même ou vont travailler d'autres sont aussi là pour être à l'écoute de leur copine et les aider moralement. Je suis comme ça c'est ma nature alors inutile de me la faire changer. Je n'aime pas l'égoïsme des gens je sais que ça n'y changera rien. C'est la vie. Vivre pour soi oui mais faut aussi pouvoir le faire et quand je vois HONEY elle vit pour elle et aussi POUR LES AUTRES car dans son boulot elle a au moins allié les deux : être rémunérée en travaillant pour aider. En plus elle fait même benevole puisqu'elle nous aide. Moi je suis benevole a 100 pour 1000 lol mdr ! (c'est pas ça qui rempli mon frigo lol mais on dit bien en religion que celui qui aide ne manquera de rien et je ne suis pas a plaindre non plus, j'ai tout l'équipement voulu (micro-ondes, cuisiniere à induction, mini-four, frigo congelo lave vaisselle télé ordi imprimante etc chez moi rien ne manque à part COMME TOI LINE UN HOMME QUI M'AIMERAIT ET ME RENDRAIT HEUREUSE TOUT A FAIT. Mais en suis-je capable ? D'aimer un homme entierement ? Ou la routine risque trop de m'avoir encore ? Je ne sais pas des fois (une amie m'a dit un jour tu dis ça mais c'est parce-que t'as jamais rien eu de bien avec un homme alors c'est plus facile de penser : " je suis pas faite pour vivre en couple") elle.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


283029
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite

Peur d'aller au lycee suite a des moqueries - le coin des ados

image

Je vous invite a lire mon histoire si vous le souhaitez. Merci pour vos messages. Pourquoi tant d'acharnement envers moi ? Suis je si différent ? Je ne sais pas … J'ai décidé d'écrire pour évacuer ces pressions quasi- quotidiennes . Si cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages