Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole      (7398 témoignages)

Préc.

Suiv.

Défendre la littérature enfantine à l'école

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 261 lectures | ratingStar_13095_1ratingStar_13095_2ratingStar_13095_3ratingStar_13095_4

"La littérature enfantine à l'école n'a pas besoin.

D'être défendue"

Si, car elle est en train d'être réduite à 180 ouvrages ce qui semble limité par rapport à ce qu'elle est en réalité.

"il me semble Elle y est depuis longtemps, très longtemps, et la plupart des auteurs de la liste ministèrielle y figurent déjà en bonne part."

Depuis très, très longtemps, vraiment ?

Si oui, elle était laissée au choix de l'enseignant faut croire que ce choix était mauvais puisque recentré sur des ouvrages selectionnés et estampillés EN.

Il est vrai que les auteurs de la liste existent depuis longtemps, mais pourquoi limiter la littérature enfantine à eux seuls ?

"Cette liste n'est d'ailleurs qu'indicative, et non directive, il ne s'agit pas d'un programme."

Faux : IO 2002 page 186 :

"les textes lus au cycle 3 sont choisis parmi ceux qui sont répertoriés dans la bibliographie publiée avec les textes d'application."

Document d'application :

Page 13 liste mode d'emploi :

"le liste dont les titres sont régulièrement renouvellés" (sur quels critères ? ) "doit permettre aux enseigants de faire découvrir chaque année à leurs élèves :

Deux classiques de l'enfance.

Huits oeuvres contemporaines de littérature de jeunesse en choisissant un ouvrage dans chacune des 6 catégories qui constituent la base d'organisation de la liste… "

"Par contre, il me semble qu'il faut saluer plusieurs chose dans la publication de cette liste.

- cette littérature est "reconnue" et ce me semble une bonne chose"

On est d'accord.

- une pratique de longue date est également reconnue et approuvée explicitement par le ministre à cette occasion.

- figurent dans cette liste des BD et des livres hors normes ce qui n'est pas une évidence, et en tout cas représente une avancée considérable par rapport à ce qui se faisait dans mon enfance, par exemple."

Sauf que cette pratique est reconnue uniquement au travers d'un choix imposé.

"Cela ne peut se dire que si on "reconnait" en retour le "pouvoir" normalisateur du ministre et de la gent parisienne. Bien sûr. Critiquer cet état de fait est un autre problème (voir les discussions autour de la régionalisation et de la décentralisation) "

C'est de bon ton de normer à gogo en ce moment mais à trop en faire on tombe dans le ridicule.

"Critiquer cette liste fera le même effet que celui de la critique par les professeurs de philo de la très timide proposition de modification : ce sera un retour vers une normalisation de ce qu'est un livre de l'accès au livre et non une ouverture."

C'est à dire ?

"Les plus critiques devraient se demander l'effet qu'ils attendent de leur action."

Ce qu'ils attendent, c'est que cette liste soit uniquement indicative, ce qui n'empèche en rien le travail que l'on a fait, que l'on fait, que l'on pourra faire autour du livre.

"En l'occurence utilisons d'abord cette liste et demandons, oui, des moyens pour que tous y aient accès, et pas seulement les nantis des villes."

C'est fait pour l'utiliser, pour les moyens faut pas rever. Combien d'ecole c'est à dire de communes ou d'AEP ou OGEC auront les moyens d'acheter ces titres ? Et combien ont déja des BCD bien fournies dans les écoles mais dont les titres de la liste sont partiellement inscrits ?

"Mais ne nous lançons pas dans une polémique inutile et dangereuse pour l'avenir de nos enfants"

Si l'avenir de vos enfants tient à cette liste alors oui, il y a du souci à se faire…

C'est l'obligation de choix dans une selection qui est inutile et dangereuse.

Inutile et dangeureuse car elle restreint la liberté d'action de l'enseignant, de choix dans la façon dont il peut mener ses projets de classe.

Inutile et dangereuse pour les auteurs qui s'ils survivront se voient fermer les portes des écoles donc des leurs lecteurs potentiels sur des critères de choix qui en aucun cas ne sont explicités.

"je suis père de trois enfants à l'école primaire, et représentant de parents d'élèves, dans un village de la France profonde."
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13095
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages