Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole      (7398 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je compte écrire un livre

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 666 lectures | ratingStar_10532_1ratingStar_10532_2ratingStar_10532_3ratingStar_10532_4

Préface.

On a beau dire qu'avec le temps cela changera mais ce n'est pas toujours le cas. Le collège et le lycée sont deux étapes très importantes dans la vie d'une personne et si celles-ci se passent mal cela peut laisser des sequelles. La preuve en est j'ai toujours du mal à m'accepter tel que je suis et pourtant je ne le montre pas.

Tout commença lorsque je suis entrée en sixième, celui dans lequel j'habitais, où mon père travaillait comme concierge. Mais avant de continuer il faut que je vous dise que je m'étais fait couper les cheveux en CM2. Je ne vous dirais pas pourquoi et cela n'a pas tellement d'importance, tout ce qu'il faut savoir c'est que mes cheveux sont devenus crépus, épais, impossible à coiffer.

Revenons à nos moutons, donc la sixième, premiers pas dans la cour des grands et pour une petite fille gâtée et surprotégée par ses parents on ne s'attend pas à ce que cela soit une jungle. Je me suis retrouvée dans une classe où je n'avais pas d'amis. Pour cause j'ai toujours été solitaire, cela peut être du au fait que mes parents m'est fait tard ou peut-être pas. En tout cas je ne me souviens pas d'avoir eu de vrais amis avec qui j'allais au cinéma et faisait des sorties. Et puis j'avais tout pour repousser les autres, je connaissais tous les professeurs et tout le monde me disait que j'étais la chouchoutte du prof.

Lorsque j'y pense à présent je me dis que j'ai vécu un véritable enfer et que je ne retournerais pour rien au monde dans le passé. Les enfants sont vraiment horribles entre eux et ils s'en rendent compte mais trop tard.

-1-

Comme dans tous les collèges il y a cette bande de copines très unie, elles sont toutes jolies, font attention à ce qu'elles vont porter, font en sorte de plaire. Vous voyez de qui je veux parler… Et bien j'ai été tout le contraire de ses filles là.

Je me souviens de ma première rentrée scolaire au collège, j'étais habillée avec des collants noirs, un petit short écossais, de petites chaussures et un petit haut noir également. J'étais très fine à ce moment là. Mais là où le bas blesse, c'est que je suis vite devenue le souffre-douleur du groupe de filles dont je vous parle.

Nous étions en classe, je ne me souviens plus du professeur mais derrière moi je savais qu'elles étaient là, l'une d'elle me tapota l'épaule et me dit : Eh Touf-Touf, bouge tes cheveux j'vois pas le tableau. C'est à ce moment là que je me suis rendue compte que j'allais vivre un vrai enfer. Et ce surnom je l'ai porté pendant longtemps.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10532
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages