Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole      (7398 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les troubles associés au bilinguisme

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1102 lectures | ratingStar_22054_1ratingStar_22054_2ratingStar_22054_3ratingStar_22054_4

J'espere ne pas être a cote de la plaque dans ma reponse.

A mon avis et base sur mon experience perso et ce que j'ai pu observer autour de moi, le bilinguisme n'a d'interet que si il a une raison pratique, immediate, concrete : cad des parents de langues differentes, des parents d'une langue vivant dans un pays d'une autre langue (j'ai les deux pour moi et mes freres et le 2eme cas pour ma fille de 3,5 ans).

Le bilinguisme entraine couramment au depart un retard de langage, parfois des troubles de langage qui sont malheureusement mal geres et deceles car par ex : on trouvera normal un retard dans la langue adoptive sans se poser la question de savoir si dans la langue maternelle le developpement du langage est normal ou non.

Ensuite un enfant devient bilingue parce qu'il y est contraint : il parlera les langues dont il a besoin pour se faire comprendre : la langue du pays pour se faire comprendre du monde, la langue de ses parents si on la lui parle. Mais un enfant bilingue mettons francais anglais de parents francais vivant aux US, les parents rentrent en France et veulent maintenir l'anglais donc le mettent en ecole bilingue : c'est souvent un echec car l'enfant se rend compte que seul le francais lui suffit pour survivre.

Ensuite, quelle est la langue maternelle des enfants dans l'ecole bilingue ? Dans les ecoles francaises internationales aux US, les profs et les cours suivent l'Education Nationale (enfin, ils sont supposes) mais les enfants parlent entre eux anglais quasi exclusivement donc les parents americains qui veulent que leur petit soit bilingue en francais… bof, bof.

Ensuite, il y a le passage tres delicat de l'ecriture et la lecture, celui est en general mieux reussi si l'acquisition se fait d'abord dans une langue et ensuite ça acquis, on procede a l'autre langue, mais pas en meme temps.

Un ex bete de l'ecole francaise bilingue ici : moitie anglais moitie francais : le meme jour, on a appris aux enfants que OUI s'ecrivait et se prononcait ainsi et l'apres midi meme la prof d'anglais apprend comment prononcer et lire WE. Or ça a exactement la meme prononciation et pas du tout la meme ecriture. Tu vois les problemes potentiels que ça pose ?

Si tu as des doutes sur le developpement de langage de ton enfant eleve pour l'instant dans une seule langue, je reflechirai a plusieurs reprises avant de tenter le bilinguisme car c'est franchement dur si probleme se pose, personne n'est specialise dans le bilinguisme.

Ma fille l'est par la force des choses, bilingue anglais et un peu francais. Elle a longtemps eu un retard dans les deux langues et ce n'est que vers 3 ans qu'elle s'est mise a un niveau correct en anglais, depuis je focalise sur le francais mais c'est un combat epuisant quotidien. Et un vrai dilemne, car au depart, mon seul souhait etait qu'elle arrive a s'exprimer correctement dans au moins une langue. C'est loin d'être facile !

Voila, j'espere que mon temoignage t'aidera dans ta reflexion.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


22054
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages