Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ambiance de violences verbales à l'école

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 689 lectures | ratingStar_56120_1ratingStar_56120_2ratingStar_56120_3ratingStar_56120_4

Mon fils de 3 ans et demi va à la maternelle depuis la rentrée de septembre, dans un gros village (4500 habitants) situé dans une zone "socialement défavorisée"…

Pour résumer, la plupart des enfants est sans aucune éducation, les adultes qui travaillent à l'école sont impuissants car il leur est impossible de sanctionner à chaque fois tellement les comportements "limites" se multiplient. Du coup, les limites imposées par les adultes sont très lâches. Ce sont de mini détails qui me sautent aux yeux mais ils s'accumulent sans que cela ne perturbe les adultes en présence… peu d'interdits qui puisse tenir, les dames de service sont dépassées par les gosses de 5 ans qui font pipi n'importe où à coté des WC ; à la cantine, les enfants crachent dans les assiettes, à la garderie, c'est la folie totale : des hurlements, les gosses se jettent au sol le soir etc etc,  

D'un coté, mon fils n'a presque pas de limite de la part des adultes et de l'autre ses "camarades" sont de "parfaits exemples à suivre": insultes verbales (les plus grands ont seulement 6 ans ! ) , propos racistes (mon fils est noir, il a été traité de macaque sans trop se rendre compte de l'insulte et m'en a parlé très tard sans vouloir me dire qui…) non relevés par les adultes en présence (qui ne remarquent et n'entendent jamais rien ! ) , jeu de cordelette passée autour du cou (mais soi-disant mon fils a inventé ça, avant que la maitresse ne se rappelle qu'effectivement les grands jouent avec les cordes des échasses à seau, en se les passant autour du cou !!!! ) , doigts d'honneur…

 

Hier matin, nous étions sur le chemin de l'école, et un des moyens arrive en courant derrière nous et met une fessée à mon fils avant que je ne réagisse en le réprimandant sur un ton sévère ; la mère, 30 mètres derrière, ne dit rien et commence à crier en portugais, j'ai cru comprendre que c'était contre moi ! Elle en rajoute une couche en arrivant à la garderie et "l'agresseur" de mon fils est dans les bras d'une des dames de la garderie en train de se faire câliner. Je sais que l'école n'a pas à se mêler de cet incident, mais je précise en donnant ma version des faits et en disant de surveiller les deux (j'ai bien dit à mon fils de ne pas se rendre, mais à 3 ans et demi il ne comprend pas bien pourquoi il s'est reçu une fessée dans la rue et qu'il ne doit rien faire contre l'autre, ni râler parce que "l'agresseur" est câliné) …

Mon fils, de bonne nature, aime (encore) beaucoup l'école, mais craque de temps en temps : il pleure parfois le soir fatigué par sa journée, tout sort d'un seul coup : untel lui serre le cou très fort, l'autre lui dit "qu'il put des fesses" etc etc. Il n'est pas du style à chouiner sans raison, et l'autre semaine à la cantine, il a eu des coups de blues en réclamant "mamaaaaaaan" et en étant inconsolable (alors qu'il mangeait bien, il adore aller à la cantine il a un  énorme appétit, bref, sans raison apparente).

 

Je commence à me faire du souci, il est confronté très tôt à cette violence sournoise qui ne brille pas de gros coups d'éclat mais qui s'exerce au quotidien, en douce… je croise les doigts pour le moment il adore aller à l'école, mais combien de temps ?

 

Du coup, tout cela déteint sur lui, non pas que ce soit un ange, mais à force de voir et d'entendre les autres, il intègre toute cette violence. Il crache dans son assiette à la cantine ce qu'il ne fait jamais par ailleurs (?) …

Je suis choquée de voir qu'à 3 ans et demi, il me lance mi souriant "celle-là, je ne l'aime pas, je l'ai tuée pour de semblant avec mon fusil" (le "pour de semblant" me laisse penser qu'il a acquis un brin de sens moral, mais…) ou "héhé, je vais lui tordre le bras"… Je sais qu'il est "normal" qu'un garçon s'exprime au travers de jeux genre faire semblant d'avoir un pistolet etc etc mais là, je trouve que le cran est au-dessus de tout ça. Mon fils commence à retourner toute cette violence latente contre les autres et ça m'inquiète.

 

Je sais que les gamins ont pas mal changé et sont plus turbulents qu'il y a quelques années, mais pensez-vous que ce genre d'ambiance est vraiment installée partout en école maternelle ? Je trouve que c'ets tôt, je m'y attendais mais genre au primaire… j'ai peur que mon fils soit imprégné de tout ça bien avant d'avoir commencé à pouvoir faire la part de ce qui est bien ou pas.

 

Merci de m'avoir lue.

 

 

 

 

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


56120
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages