Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le goûter à la maternelle

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 469 lectures | ratingStar_73599_1ratingStar_73599_2ratingStar_73599_3ratingStar_73599_4

Pourquoi toujours forcer un enfant à terminer son assiette, traumatisme d'après-guerre perdurant ?

Quand on a pas faim, on s'arrête de manger, le corps par définition n'a pas besoin de plus.

Les obliger à terminer, de force ou par chantage, peut, je pense, entraîner des troubles du resssenti de la "sensation de faim, puis de sassiété", et plus gravement des troubles du comportement alimentaire, sans faire dans l'alarmiste je pense.

Dans nos sociétés riches, débordantes de bouffe, on peut finir par ne plus manger par faim (fonction primaire de l'Homme vis à vis de la nourriture) , mais par gourmandise ou parce qu'il faut…

Non pas que de donner un bonbon ou autre friandise à un enfant est mauvais, c'est un réel plaisir, à offrir de temps en temps, mais le concéder régulièrement dans un chantage, c'est mettre l'enfant dans un rapport à la nourriture et à la friandise malsain, dévié du plaisir et de la finalité initiale : "j'ai le droit de manger, j'ai le droit à ce plaisir, parce que je suis quelque de bien" (ou au contraire, "je suis mauvais donc je n'ai pas le droit de me faire plaisir en mangeant", ou pire encore peut-être, "c'est ça le seul plaisir et la seule récompense de la vie, le sucre") … On peut projeter ainsi des tas de raisonnements nocifs pour l'individu dans sa construction de sa manière de se nourrir… je crois que ce problème est plus sérieux qu'il peut n'y paraître au premier abord.

Personnellement, je suis sensibilisée à ce sujet car ma fille a, de manière innée, un rapport à la nourriture particulier, qu'il me faut toujours surveiller d'assez près (tendance à "l'engouffrage" sans faim) , je fais un réel travail avec elle pour qu'elle trouve le moment de s'arrêter, quand le corps n'en veut plus… Elle a fait beaucoup de progrès à ce niveau-là (je suis tellement heureuse quand elle me dit "Maman, j'en veux plus ! ") , mais je sais que ça reste à surveiller, surtout dans les périodes de fatigue ou de déprime…

… Alors je suis heureuse qu'elle mange à la maison le midi, et qu'elle ne se retrouve pas dans une cantine où l'on pratiquerait cette manière-là.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


73599
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages