Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma première année d'enseignement

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 757 lectures | ratingStar_87337_1ratingStar_87337_2ratingStar_87337_3ratingStar_87337_4

Ma 1ere année d'enseignement.

J'étais liste complémentaire, et je n'y connaissais rien à la maternelle.

C'était à la goutte d'or, un vrai ghetto, il n'y avait que 2 enfants dont les parents travaillaient et avaient une vie équilibrée, les autres vivaient soit dans une misère noire soit des situations familiales dramatiques soit dans des bordels (oui, ça existe encore). Des gamins qu'on ne venait pas chercher le soir à l'école, etc.

Bref, l'école de base était en travaux donc les 6 classes étaient réparties dans 2 lieux différents, préfabriqués aussi solides qu'une construction de kapla (genre la rampe d'escalier qui reste dans la main, les plafonds qui tombent, les étagères qui se décrochent, hyper dangereux quoi) , à 3 rues de distance.

Jour de la rentrée : une des 2 annexes n'était pas terminée d'être montée, donc nous avons accueilli les Moyens et les Grands dans les classes des petits.

Les parents : "Quoi ? Vous m'avez pas dit qu'il redoublait !!! "

Déménagement fait par les instits le mercredi de la semaine suivante (les armoires, tout, hein).

Dans ma classe : RIEN.

Pas de tableau.

Pas de chevalet.

Pas de feutres.

Pas de crayons.

Pas de jeux.

Pas de jouets.

Que des vieux livres.

Aucun puzzle complet.

Juste des tables et des chaises flambant neuves. Heureusement que je connaissais des chansons.

IMAGINEZ pour des gamins dont la plupart sont destructurés, une rentrée dans ces conditions. L'école n'offrant m^me pas un semblant de stabilité. Et moi complètement paumée et franchement nulle au début du moins.

3 ATSEM dans l'école dont 2 complètement tcharbées, style à s'envoyer des sorts et des malédictions (J'vous jure ! Une école de dingues ! ). La 3eme prise entre 2 feux, l'un des instits étant particulièrement imbu de son statut, voyez le genre.

Mon atsem balayait tout ce qui était par terre le soir : gants oubliés des enfants, pièces de puzzle, TOUT, et hooop à la poubelle. J'ai renoncé à lui demander de travailler avec les enfants car elle leur prenait le pinceau des mains parce qu'ils dessinaient mal, et faisait tout mieux à leur place, malgré mes protestations et conseils.

Un gardien qui laissait les parents rentrer dans l'école à n'importe quelle heure, et les laissait monter dans les classes.

PAS UNE SEULE visite de l'inspectrice de toute l'année. J'ai vu la conseillère pédagogique une fois, mais elle a été mise en fuite pas une maman, rentrée dans la classe à 14h30: "C'EST QUI CA ? " en la montrant du doigt "J'AI LE DROIT DE SAVOIR QUI EST DANS LA CLASSE DE MA FILLE".

Evidemment j'ai bien essayé de protester mais ai vite été rembarrée : "Dans un quartier comme celui-là, l'école doit être ouverte et beaucoup plus souple". Mais bien sur…

Bref, j'avais l'impression d'être sur un bateau ivre laissé à la dérive et dont tout le monde se contrefiche. Avec des gamins qui pétaient les plombs totalement. Et moi aussi par la m^me occasion.

En France, l'école est à 2 vitesses bien trop souvent, et il ne faut pas s'étonner que des jeunes petent les plombs et n'en aient rien à faire des discours d'adultes moralisateurs et de l'ordre public car ils se rendent bien compte qu'ils n'ont pas eu le m^me traitement que les autres à la base.

On ne règlera pas tout par la répression, bien au contraire, mais en travaillant bien en amont à une réelle égalité des chances. Mais l'expérience me dit que c'est une belle utopie.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


87337
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages