Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils est en avance

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 451 lectures | ratingStar_66426_1ratingStar_66426_2ratingStar_66426_3ratingStar_66426_4

En petite section depuis septembre, mon petit bonhomme va avoir 4 ans dans 1 mois. De la Toussaint à Noël, il ne s'est intéressé qu'aux lettres. Une fois qu'il les a sues, il est passé aux chiffres. Depuis, il a fortement progressé et arrive à compter jusqu'à 50 sans erreurs, ou tellement peu… Avec les jeux de sociétés tels que l'oie (et ses dérivés) , on lance des dés : donc on fait aussi les additions. Mon petit bonhomme se trompe quelque fois, mais la plupart du temps le compte y est !

Avant de rentrer à l'école maternelle, il connaissait déjà ses lettres et demandait souvent qu'on écrive les mots. Le Père Noël a donc amené des lettres magnétiques (pour jouer sur le réfrigérateur, par exemple).

Mais quand il a découvert les chiffres, les lettres sont passées de mode (aux oubliettes). Depuis, on compte tout : les morceaux de carottes pour la soupe, les poteaux électriques sur la route, le nombre de boîtes de classement chez le docteur, les pas pour aller à l'école (il y a 300 m) et ainsi de suite.

En plus, on a ajouté des chansons du style "un km à pied, ça use… " pour les chiffres avec des versions différentes pour mettre du piquant dans la chanson. Par exemple, à pied, ça use les souliers (mais aussi les doigts de pied) ou en voiture, ça use le gazoil ! Eh oui ! C'est un garçon, donc il a trouvé une alternative en rapport avec ses jeux de garçon (tout seul) ; pour les lettres, la maîtresse leur a appris les voyelles avec une chanson.

Depuis quelques temps, à l'école, la maîtresse a commencé les ronds après avoir fait les batons. Donc, à la maison, on fait des "O". Tous les soirs, je lis une histoire (plus ou moins longue en fonction de l'heure du coucher, variable selon mon retour du travail). Pour lire, il faut mettre le doigt en dessous la ligne pour suivre, comme à la grande école ! Comme cela, on sait où on en est et ce qu'il y a écrit. Il y tient beaucoup, car ainsi il mémorise le mot. Il connaît également les histoires par coeur, après la 1ère lecture et finit les phrases. Si on a le malheur de se tromper ou de changer un mot : mon petit bonhomme vous dit "ce n'est pas cela le texte" ou "tu sais pas lire, maman". C'est hyper agréable… comme réflexion ! Mais en même temps cela veut dire qu'il comprend ce qu'on lui lit et il sait suivre le texte.

Je ne m'étonne plus. La maîtresse et la psy m'ont dit qu'il était en avance. La pédopsychiatre m'a même parlé d'un enfant "dans la réflexion" plutôt que "dans l'action". Je fais avec. C'est mon seul enfant, donc je m'adapte. Je ne le pousse surtout pas. De toute façon, il est hyper TETU et quand il a décidé BLANC ce n'est surtout pas NOIR. Je le laisse progresser. Chaque enfant est différent, il faut faire avec leur caractère…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


66426
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages