Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rentrée en maternelle très difficile

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 3139 lectures | ratingStar_52947_1ratingStar_52947_2ratingStar_52947_3ratingStar_52947_4

Ils y a beaucoup d'interrogations et d'angoisses de la part des mamans dans ces séparations. Les premiers jours d'école sont-ils si importants ? Oui, c'est certain. Mais est-ce plus important pour l'enfant ou pour les parents ? Si vous me permettez, je vais essayer de vous faire part de mes réflexions.

 

"Important pour moi, l'enfant ?

Pas si sûr. Je suis tellement bien à la maison avec maman, c'est tellement sécurisant, quelqu'un qui s'occupe de moi sans la présence de plein d'autres enfants comme à l'école. La nourrice et la crêche ? Pas mal non plus mais on est moins nombreux qu'à l'école et il y a moins de bruits (quoique certaines crêches peuvent être fort bruyantes parfois). A l'école, la maîtresse et l'ATSEM sont obligées de se partager entre nous tous et quand on est 20 ou 25 petits, cela donne peu de temps pour s'occuper de moi, c'est pas comme à la maison ni quand j'étais chez ma nourrice. Et puis, sachez que toute une journée, depuis 8 heures et demi du matin jusqu'à 4 heures et demi l'après-midi, c'est long, même si je fais dodo pendant la sieste. Maman a bien essayé de me dire qu'aller à l'école, c'est super, que je vais me faire plein de copains et de copines, que je vais apprendre plein de trucs intéressants et amusants, mais je n'ai toujours pas pigé. Je n'ai que 2 ans et demi."

 

Pour vous, les maman, si vous vous angoissez, si vous vous culpabilisez, votre enfant le sent et il vous le fait savoir. Non, pour vous ce n'est pas un abandon, mais l'enfant se sent abandonné par sa maman et c'est la pire des choses qu'il ressent. Je pense à cette petite fille qui rentre à l'école pour la 1ère fois, très contente, un mardi. Le lendemain, mercredi, pas de classe. Le jeudi, elle retourne à l'école toute contente. Tout se passe bien. Arrive le vendredi : "Ah, mais, je ne veux plus. Tu m'abandonnes, maman ? " En effet, 2 jours de suite, la fillette ne semble pas l'avoir bien intégré. Question d'habitude et, peut-être, d'explications simples, toujours avec des mots simples, mots compréhensibles par l'enfant mais ça, les mamans, savent toujours trouver les mots qu'il faut. Peut-être, pourrait-on raconter comment cela se passait lorsque nous, parents, nous avions leur âge. Les enfants petits sont à mille lieux d'imaginer que papa et maman ont d'abord été bébé puis, qu'ayant grandi, sont aussi allés à l'école maternelle, que cela ne s'est pas toujours aussi bien passé ("mamie te racontera") mais que tout s'est arrangé par la suite. Cela pourrait expliquer à l'enfant qu'on a vécu ce que, lui ou elle, vit aujourd'hui, qu'on comprend son angoisse, et aussi dédramatiser ce passage à la fois douloureux mais indispensable. Même avec ses larmes et ses drames, l'enfant se construit.

 

Il arrive que certains enfants, propres dès un âge précoce, redeviennent incontinents lors de l'annonce d'un prochain petit frère ou petite soeur, surtout si l'écart d'âge se situe entre 2 ans et demi et 3 ans et demi. Cet enfant peut avoir l'impression que maman va avoir moins d'amour pour lui (ou pour elle) , ce qui est évidemment inexact, que maman passera plus de temps avec le bébé, ce qui est vrai car chaque journée n'a que 24 heures. C'est pourquoi, le fait qu'un enfant redevienne pas propre, est un signe de que ce dernier envoi par lequel il annonce : "Moi aussi, je suis un bébé alors, maman, occupe-toi de moi, ne me laisse pas tomber."

 

On peut parler à l'enfant dès l'annonce de la grossesse, le mettre dans la joie de la famille, lui dire qu'il aura son rôle de grand (e) à tenir lorsque le bébé sera là. Pour l'amour, voilà une solution possible. Vous, maman, vous profitez d'une discussion avec votre enfant et vous lui montrez des feuilles de papier blanc. Vous prenez une feuille et vous lui dites :

"Tu vois cette feuille ? C'est l'amour que maman et papa ont pour toi. L'arrivée du bébé ne réduira pas notre amour comme ça." et vous déchirez la feuille en 2. "Non." vous jetez la feuille déchirée et vous prenez 2 feuilles entières, vous les lui montrez. "Notre amour sera encore plus grand pour que vous puissiez, l'un et l'autre, avoir votre part totale."

 

Maintenant, en ce qui concerne l'école maternelle et leur personnel. Les enseignantes et les ATSEM ont leurs rôles à tenir. Elles aiment certainenement les enfants sinon elle ne feraient pas ce métier. Les institutrices ont l'habitude des enfants mais tout en ayant beaucoup d'attention pour chacun des enfants qui leur sont confiés, elles restent fermes dans leur exigeance. Elles ne peuvent en aucun cas jouer les nounous, elles seraient très rapidement submergées. La collabortion parents-enseignants doit être totale et emprunte de confiance réciproque. C'est un atout majeur pour le plein épanouissement de l'enfant. Maman, vous accompagnez votre enfant à l'école, vous le conduisez dans sa classe, c'est très bien. Ne restez pas. Un bisou et un au-revoir affectueux en rappelant : "à midi" si vous le récupérez pour le repas, ou "à se soir" si vous venez le chercher à 16 h 30. Et vous repartez sans vous retourner.

 

Pour les tout-petits, en petite section, le mieux serait, si vous en avez la possibilité, au moins jusqu'aux vacances de Toussaint, de ne le mettre à l'école que le matin (l'école maternelle n'est pas obligatoire). Puis, progressivement, de le laisser toute la journée un jour de classe sur 2. En principe, à Noël (voire avant) , votre enfant réclamera, de lui-même, de rester avec ses copains et copines. La partie sera gagnée.

 

Qu'en pensez-vous ?
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


52947
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages