Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Maternelle      (1048 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un petit bonhomme plein de vie

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 520 lectures | ratingStar_61470_1ratingStar_61470_2ratingStar_61470_3ratingStar_61470_4

Evan est rentré à l'école le 2 septembre 2008 à l'âge de 25 mois.

Mon petit bonhomme est un enfant très éveillé et avec une soif incroyable de découvrir de nouvelles choses. Comme il était propre, nous l'y avons emmené et, avec du recul, je dirais que nous avons bien fait ! Ca lui a permis d'assouvir cette soif d'apprendre et ainsi de ne pas s'ennuyer à tourner en rond seul avec moi.

On lui en avait parlé depuis quelques semaines déjà et il était tout fier d'aller à l'école !

(petite photo prise avant de partir, cartable sur le dos.

Il nous faisait beaucoup rire parce que, une idée lui est venue d'on ne sait où… : quand on lui demandait "qu'est-ce qu'il y a à l'école ? " , nous nous attendions à "une maîtresse", "des crayons", "des copains" etc… et lui il répondait systématiquement "les filles ! "

Pourtant je jure que ce n'est pas nous qui lui avons dit !!!!

Déjà il promettait…

A 9h à l'école c'était l'effusion, beaucoup d'enfants pleuraient… Et moi ça me faisait quand même bien drôle d'envoyer mon petit grand à l'école… Mais j'ai pas pleuré !!! Nous étions tous les 2 pour cette rentrée avec mon mari.

Nous n'avons pas trainé dans la classe et avons assez vite tourné les talons… J'ai dans l'idée que + on fait durer les au revoir, plus c'est dur pour l'enfant après…

J'étais contente parce qu'il n'avait pas pleuré…

Le vide à la maison jusqu'à 12h !! Et dès 11h30 j'étais déjà sur les starting bloc pour le récupérer !

A midi donc, devant la classe pour le récupérer. Quand il nous a vu il était tout fou. Il a couru jusqu'à nous, le sourire jusqu'aux oreilles !

Impossible de savoir ce qu'il avait fait de cette première matinée ! Une excitation pas possible jusqu'à l'heure de la sieste !

Ca y'était, on avait fait la première rentrée des classes de mon "grand"…

Les jours qui ont suivi ça a été la même chose. Aucun problème pour le laisser le matin et tout heureux et excité le midi.

Vu son âge et le fait que je ne travaillais pas, il n'y allait que le matin.

1 mois et demi après environ, nous en étions déjà à "réparer" ses bêtises"… Evan est tellement vif qu'il profite de tout temps mort pour faire des petites bêtises. Ce jour là c'était le poste radio de la classe…

Evan est très à l'aise en classe ! Un peu trop du coup même je dirais !!!!

Mais ça lui est passé, la maîtresse a appris comment il fonctionnait et a appris à avoir un demi-oeil toujours sur lui et ensuite c'est lui qui a grandit et s'est posé un peu plus. Toujours très vif mais il restait (aux dires de la maîtresse) un enfant très agréable et très intéressé.

Je suis contente de sa première maîtresse, c'est une dame très gentille avec qui il est très facile d'échanger et qui, on le sent, a l'amour de son métier et des enfants. De même pour l'ATSEM qui est adorable. Mon loulou était entre de bonnes mains !

En février, il s'était trouvé une amoureuse… Il était devenu un petit "galant brute"… Il lui portait son manteau, rangeait ses affaires etc… le problème s'est qu'il a voulu aussi la porter mais pas facile donc il lui faisait un peu mal la pauvre…

La maîtresse nous en a touché 2 mots et nous avons donc essayé de lui expliquer que ça n'était pas possible de faire mal comme ça etc…

Sa réponse : "mais maman moi je l'aime"… 2 ans et demi… humf… "et la maîtresse et V. (l'ATSEM) aussi"…

Comme quoi il savait de quoi il parlait en disant qu'il y avait des filles à l'école !

Après les vacances de Pâques, j'ai recommencé une activité professionnelle. Pour Evan ça s'est un peu compliqué… Alors que depuis la rentrée de septembre il ne pleurait pas, ça a commencé à être des crises tous les matins à la porte de la classe. Il ne voulait plus me lâcher, tapait des pieds et pleurait… dur dur pour moi aussi de le laisser comme ça.

Mais il s'avère qu'en fait ça ne durait pas du tout ! À peine j'avais quitté l'enceinte c'était terminé et il était en classe comme avant.

Ce n'est qu'à force de discussion avec la maîtresse que nous en avons déduis que ça venait surement du changement du fait que je retravaillais.

Ca a duré quelques mois tout de même, pour se calmer du jour au lendemain fin mai.

Entre temps il a commencé la cantine occasionnellement et donc les journées complètes (avec ou sans cantine d'ailleurs, quand je peux je vais le chercher à midi).

Aucun problème. Un peu dur de s'endormir les premières fois mais finalement s'est venu assez vite.

Et puis ce n'était pas tous les jours avant les 2 dernières semaines d'école, avant les grandes vacances.

La fin de l'année est arrivée très vite. Les cahiers bien remplis, les dessins et peintures à accrocher dans la chambre…

J'ai tout gardé dans une boîte à souvenirs, ses premières oeuvres, les cadeaux de fête des mamans et des papas, la décoration de Noël et autres…

Pleins de bons souvenirs pour plus tard, les premières comptines, les débuts du comptage, les chansons ("As-tu vu ce petit bonhomme au chapeau pointu" que nous avons entendu pendant des mois à la maison à tout moment de la journée ! ) , sa première sortie de classe en car…

Voir mon bébé grandir tout simplement.

Il est passé du tout petit (quand j'y repense je me dis que oui quand même il était tout petit) au grand garçon qu'il est aujourd'hui.

Un petit bonhomme plein de vie qui a beaucoup évolué en parole, ouverture d'esprit et tout un tas de choses encore !

Un petit bonhomme sur lequel la maîtresse compte comme "moteur" l'an prochain dans sa classe.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


61470
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inquiete pour la rentree de ma fille - maternelle petite section - scolarite, education

image

Bonjour, Peut être certaines mamans sont passées par la… Ma fille qui est de février 2010 a maintenant 3 ans et demi et doit en principe rentrer en petite section en septembre.. Je m'inquiète un peu car c'est une petite fille très angoissée...Lire la suite

Je n'aime pas son enfant - familles recomposees

image

Bon je comprends surtout que si on a pas un discours politiquement correct on se fait lyncher gratuitement mais je m'en doutais. Et bien sur on aurait dû attendre qu'elle soit majeure et partie de la maison pour réaliser nos projets… Tout ceci me...Lire la suite