Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enseignement spécialisé, qui peut m'en parler ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/05/10 | Mis en ligne le 21/05/12
Mail  
| 379 lectures | ratingStar_257670_1ratingStar_257670_2ratingStar_257670_3ratingStar_257670_4
Je reviens donc pour poursuivre sur le sujet des CLISS : Au vu de mon expérience de maman (il faudrait celle d'enseignant, et surtout de Maîtres D spécialisés donc dans ces scolarités adaptées) : Il est trop tôt pour décider Cliss/pasCliss, ou quel type de Cliss car en plus de deux années ton enfant va beaucoup évoluer - a fortiori s'il suit autant de rééducations et s'il est dans une sociabilité scolaire. Même si l'indétermination est difficile à vivre (mais tu sais : tous les parents y sont et y restent dans l'indétermination, quel que soit leur enfant et son niveau d'étude) , il faudra attendre la fin de sa GS pour décider de son "orientation". Plus il aura progressé d'ici là et plus facile sera l'adaptation de sa scolarité. S'agissant de l'indétermination de son handicap : à son âge, et pour le début des rééducations, les méthodes vont être sensiblement similaires quelle que soient les troubles, et donc en pratique les séances. Ce que je veux dire, c'est que les séances qu'il suit actuellement lui sont profitables même sans savoir quelle est la cause de ses retards. Des heures et des heures en salle d'attente me permettent d'avoir une certaine connaissance des rééducations. Les Cliss peuvent être distinguées en deux groupes : les psychos et les moteurs (sinon auditif et visuels plus spécifiques) ; or le problème des enfants avec troubles des apprentissages est qu'ils vont dans les psychos, avec des élèves qui peuvent avoir des pathologies psys plus lourdes (pour les cas les plus graves, il y a les IME). Sauf maîtresse géniale, il est à craindre que cette fréquentation les tire vers le bas, voire accentue une mésestime. Je ne développe pas car tu as évidemment envisagé le problème. Or, ces cliss psy dite cliss4 sont l'affectation en cliss par défaut. Idéalement, il faudrait une cliss spécialisée correspondant exactement à ton garçon. Les structures mises en place autour de chez toi dans deux ans vont aussi évoluer, de sorte que les infos que tu auras aujourd'hui ne seront plus à jour. Ce que je crois c'est que si tu as autant d'AVS et une prise en charge CAMPS aussi complète, c'est que s'il te faut une place en cliss, tu l'auras. Maintenant pour moi, flash back : quand mon fils avait 3 ans… Je te redis qu'aujourd'hui, il suit une scolarité normale avec de bons résultats et qu'il va à l'école content, et crois-moi, ce ne faut pas toujours le cas, je veux dire pour le "content". 6 heures d'AVS (qui ne sert pas beaucoup d'ailleurs) et un ordi (car il écrit comme un GS de mat) , sinon tu ne vois pas qu'il a un tel handicap, juste un peu lent et maladroit. A la maison, il est autonome et plutôt habile avec une wiimote d'ailleurs. À 3 ans et 5 mois, rentrée scolaire en maternelle, il ne parlait pas, n'était pas propre, il ne pouvait pas marcher de la voiture à l'école (100 mètres) poussette donc, il pleurait, pleurait, pleurait… et dormait. Il refusait les crayons, les gommettes, les cubes, les puzzles, il voulait juste lire et se déguiser. En PS, il avait deux copines (très jolies) et il leur donnait la main pendant les récrés, l'avait aussi deux maîtresses en binôme et il a passé une année à se faire câliner. Tout allait bien cette année là. En MS et surtout en GS, l'horreur. Les enseignants avaient compris que le problème était de caractère et de volonté, de volonté de les affronter. Sans les conseils de la maîtresse de PS, également directrice, je le déscolarisait. Il a passé sa GS avec l'ATSEM dans le local technique. Pendant deux années, pour le coup il a eu des problèmes psycho-moteurs et des problèmes psychos tout court. Moi aussi, il y avait les sigles CLIS et IME en boucle dans mon esprit et toujours aucun mot à consonnance médicale pour savoir que faire. 3 ans de CMP et personne n'a prononcé le mot dyspraxie, ceux-là je… bref, c'est du passé. En CP et en CE1, TVB, pour tout va bien (enfin aussi bien que possible pour lui) , classe normale mais enseignants exceptionnels. Il apprend à lire, et se révèle un très bon élève littéraire. En CE1, il s'en sort bien en maths aussi. Ces enseignants ont adapté sa scolarité de leur propre chef, de façon informelle, hors PPS, comme ils le sentaient au fur et à mesure des progrès de mon fils. Nous suspections une dyspraxie, mais rien n'avait été dit officiellement, il a été dispensé d'écriture avant le diagnostique et avant que l'enseignant référent le permette. Tout cela pour te dire d'y croire. Nos enfants ont des handicaps, lesquels sont la cause de retard, mais un retard cela se rattrappe, arrive un jour où les autres ne progressent plus et les nôtres arrivent à leur rythme au même niveau ou presque. On t'as déjà demandé dans un entretien d'embauche à quel âge tu as marché ? Et dans ton travail, tes usagers ou clients, ils savent à quel âge tu as eu ton permis de conduire ? Je me permets d'insister sur l'utilité des centres référents des CHU et sur les délais pour avoir une place. On en parles si tu veux. Valériane.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


257670
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages