Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

Est-il possible de détester ses parents?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/12/10 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 390 lectures | ratingStar_255348_1ratingStar_255348_2ratingStar_255348_3ratingStar_255348_4
Je te comprends. Moi aussi, je les deteste. Je vais même dire que ce sont de gros cons, plus poliment des parents toxiques. Mon histoire : Petite, en classe de cp, ma mère me tapait dessus car je n'arrivais pas à lire les syllabes et autre exercice de lecture, plus précisément elle me tirait les cheveux violemment (je m'en rappelle encore) en me traitant de "nul". Voilà, c'est un premier aperçu de l'éducation que j'ai reçu, et je n'avais que 5 ans. L'obsession de ma mère était ma réussite scolaire. Et pour ça, elle était prête à toutes les violences (tirer les cheveux, me secouer, me gifler, me contraindre). Dans des moments comme ça, on se sent aimé et désiré, c'est fou ! Et je ne parle pas de ces hurlements effrayants et incessants. En conséquence, de cette éducation plus que psychorigide, j'ai développé des difficultés scolaires. Cela représentait un affront terrible pour ma mère. J'ai eu également des problèmes de socialisation. Très tôt, je me suis donc retrouvé en consultation chez le psychologue. Celui-ci a d'ailleurs conseillé très fortement une rupture avec le milieu familial. Je me suis retrouvé en vacances 2 mois chez ma grand mère, où j'ai passé les plus beaux jours de ma vie. Pour la première fois, je respirais, j'étais heureuse et je vivais ma vie d'enfant. Ce doux rêve s'est vite arrêté quand je suis retourné chez mes parents. J'ai fini ma scolarité en pension par les conseils de la psy. Mes problèmes scolaires ont disparu comme par enchantement. Comme quoi être dans une famille nocive au quotidien a de quoi plomber toute réussite de l'enfant. Vers mes 12 ans, je suis en classe de 6 ème, je retourne dans le public et là paf rebelote. Mon père se barre de la maison, mes parents sont en instance de divorce. J'en peux plus de ma mère et elle non plus ne me supporte plus. Elle me cogne la tête au moins trois fois sur le mur de ma chambre. Et là je fugue 8 jours dans Paris avec une amie. Voila un épisode de ma vie avec mes parents. Oui il existe des parents mal aimants et maltraitants. Ce sont des parents toxiques dont il faut se couper assez tôt pour se reconstruire. Ce sont aussi des parents qui projettent énormément sur leurs enfants ce qu'ils n'ont pas réussis, ce qu'ils voudraient, engendrant ainsi chez l'enfant un profond sentiment de culpabilité et une tendance à la mésestime de soi. Au final, pour moi, il ne faut pas hésiter à rompre avec de tels parents et se reconstruire grâce à la spiritualité, la consultation de pros qui peuvent aider.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


255348
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages