Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

La vérité sur le travail des enseignants

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 294 lectures | ratingStar_51826_1ratingStar_51826_2ratingStar_51826_3ratingStar_51826_4

Bonjour,  

 

Certes, j'ai déjà posté un message de ce genre par ailleurs, mais je l'ai complété afin de diffuser ici plus largement quelques informations objectives, en contradiction avec les messages véhiculés généralement à propos des grèves, du travail des enseignants et de la place de l'élève.

 

En cette  journée de grève des enseignants, il est bon de rappeler que la grève, certes, pénalise les enfants en les privant d'une journée de cours et gêne considérablement les parents.

 

OPINION PERSONNELLE SUR LA SITUATION ACTUELLE.

 

Néanmoins, il faut aussi rappeler que le mouvement de sabotage organisé de l'Education Nationale, sans précédent dans l'histoire française, est et sera à l'origine d'un handicap irréversible pour nos élèves de l'école publique : suppression d'heures de cours en lycée sans allègement de programmes, improvisation totale de la réforme du lycée qui laisse les enfants de 3ème en plein désarroi tant ils ont peu d'éléments d'information (semestrialisation ? Comment rattraper 6 mois de module non suivi en cas de changement d'orientation ? Quid de l'évaluation annuelle ? Et la 1ère : quid des filières ? Etc) , les proviseurs qui exigent des clarifications urgentes, la suppression des RASED (réseaux d'organisme regroupant des enseignants spécialement formés pour répondre aux graves difficultés scolaires et comportementales d'élèves de primaire) au profit de mise en place de 2 heures de "soutien"  proprement inefficaces pour des élèves en grandes difficultés  et à l'organisation totalement improvisée, suppression de presque tous les BEP au profit de BAC Pro 3 ans loin de répondre au degré de formation qualifiante des anciens BEP, classe de 35 à 40 élèves en lycées, généralisation des triples niveaux en primaire (ex : CE2, Cm1 Cm2 dans une même classe) …

 

La liste est extrêmement lacunaire mais tellement longue qu'elle est impossible à présenter aux médias, ce qui nuit particulièrement à la communication des fédérations de parents d'élèves et syndicats enseignants.

 

Enfin soit, la grève aura lieu et sera gênante : effectivement, la mobilisation exceptionnelle du dimanche 19 octobre n'avait pas contraint les autorités à modifier leur conception néo-passéiste de l'éducation et leur vision consumériste et surtout comptable de l'avenir de nos enfants, de l'avenir de la France. Donc, une autre action plus gênante doit être envisagée.

 

Ensuite, le gouvernement, sachez-le, se félicite à chaque mouvement de grève d'une forte mobilisation puisque les salaires ne sont évidemment jamais versés aux grévistes (seule exception notoire : 1968) et cela représente un gain financier toujours bon à prendre. Seule la gêne occasionnée aux parents, alors soucieux de presser le gouvernement de résoudre la crise, peut contraindre le ministre à la négociation véritable.

 

Enfin soit, la grève aura lieu et sera gênante ! Donc nous entendrons comme je viens de le lire dans un autre post que les profs sont (pour résumer)  " trop inefficaces " , " trop nombreux " , "trop payés" , trop "paresseux" et "trop absents" en France, bien sûr, puisque ailleurs tout est formidable : les enseignants étant travailleurs, qualifiés, moins payés et plus efficaces.

 

 L'EFFICACITE :

 

En terme d'efficacité, les rapports de comparaisons internationales sont la plupart du temps établis par critères dictés par de grands organes internationaux avides de rentabilité économiques (du type OMC) : ainsi, la "fonctionnalité unilatérale" directement exploitable par l'entreprise est essentiellement évaluée, aux dépens des critères de réflexion, de culture générale et de polyvalence propre à former des citoyens responsables, conscients de leurs actes (et de leurs votes) , critiques et économiquement efficaces. Ainsi se voit battue en brèche le préjugé d'inefficacité du système éducatif français.

 

 NOMBRE DE PROFS.

 

Les "profs sont trop nombreux"  : ce calcul a fonctionné sous Allègre et n'est pas renié par le ministre actuel. Il semble pourtant particulièrement spécieux. En effet, tout serait simple si chaque classe n'avait qu'un enseignant : on pourrait diviser le nombre  d'élèves par le nombre de profs et on aurait un rapport, ratio, valable. Ex : dans une très grande école de 300 élèves, on dénombrerait 10 profs. Il y a donc 1 prof pour 30 élèves.

Mais le cas est différent. Dans un collège de 500 élèves, on compte 40 profs. Le ratio simpliste, mode de calcul schématisé utilisé, consiste à dire 500 / 40 = 12.5 élèves pour un prof ! Facile ! Mais en réalité, chaque élève reçoit un enseignement de 8 matières différentes au moins (Français, LV1, LV2maths, Histoire géo educ civique, EPS, Education musicale, Arts plastiques, techno) La division est donc beaucoup plus compliquée et le ratio n'est plus évident puisqu'un tel collège possède en fait à peu près 4 classes de chaque niveau (de 6ème à 3ème) , ce qui fait donc 500 élèves /16 classes (4 classes * 4 niveaux) , soit en réalité 30 à 31 élèves par classe ! Chaque classe d'un tel effectif recevant un enseignement de 8 profs différents.

 

C'est un peu technique mais très simplifié afin de montrer la mystification à l'oeuvre dans certaines annonces officielles.

 

Il en est de même pour d'autres annonces officielles, comme pour les salaires, puisque en 2007 Santini avait à la radio (France Info notamment) annoncé que les profs gaganait 4000 euros net / mois !

 

Envisageons alors cet autre lieu commun. Plusieurs enquêtes objectives existent, généralement concordantes, qui viennent contredire les préjugés. Mais elles sont souvent regroupées dans le rapport Pochard, piloté par Xavier Darcos et remis à Nicolas Sarkozy ! Je conteste personnellement les décisions politiques qui en découlent mais l'état des lieux est réaliste.

 

LES SALAIRES !

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


51826
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages