Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille en 6ème est dysorthographique

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1004 lectures | ratingStar_53190_1ratingStar_53190_2ratingStar_53190_3ratingStar_53190_4

Ma fille vient de rentrer en sixième et rencontre beaucoup de souci au niveau orthographe. Après un bilan fait il y a quelques jours, nous avons appris qu'elle était dysorthographique, c'est-à-dire qu'elle ne "photographie" pas les mots correctement. Elle peut les écrire une fois correctement, la seconde fois avec une faute au début du mot, et la troisième au milieu ou à la fin (c'est un résumé).

Si d'autres parents remarquent dès le cp ou le ce1 ce genre de souci chez leur (s) enfant (s) et même si ils sont bons en lecture (ce qui est le cas de ma fille) , vous pouvez faire un bilan avec un orthophoniste. De mon côté, je regrette amèrement que ses enseignants de primaire ne me l'aient pas conseillé, elle aurait gagné au minimum quatre ans.

Mais je voulais par ce biais surtout alerter les parents et les enseignants des classes de cp et ce1 pour les enfants qui ont des soucis de dyslexie ou de dysorthographie : il serait lamentable pour vos enfants de choisir l'anglais en première langue si vous pouvez leur faire enseigner l'allemand.

Je m'explique et les orthophonistes que j'ai rencontré sont d'accord avec moi : en allemand, on prononce TOUTES les syllabes et donc pour ces enfants, c'est un plus pour l'enseignement de la LV1 (première langue vivante) , sachant que dans la plupart des académies et il me semble même que c'est un décret ministériel, tout élève étudiant l'allemand en LV1 en sixième, devra étudier l'anglais en LV2 dès la cinquième.

Je tiens à rassurer les parents fréquentant ce forum : les élèves faisant allemand dès le primaire ont généralement de très bonnes moyennes en collège. Malgré ses soucis d'orthographe, ma fille à 15.54 de moyenne et la moyenne de la classe est de 14.33.

Mais je voudrais surtout par ce message alerter les enseignants du primaire. On ne doit PLUS attendre les évaluations de sixième, ou que le prof de français sensible aux fautes de ses élèves, pour alerter les parents. Durant quatre ans, avec mon époux, nous avons demandé ce que nous pouvions faire pour aider notre fille à s'améliorer. A part laisser faire le temps, aucune réponse concrète et satisfaisante nous a été donné.

Je suis rentrée dans des colères quelques fois terribles, lui demande de faire plus attention à sa façon d'écrire, alors que la pauvre enfant avait vraiment un souci. Je le regrette amèrement aujourd'hui et j'ai présenté mes excuses à ma fille. Je suis allée dire à l'équipe enseignante de primaire ma colère face à leur inertie par rapport à son problème.

Mais nombre d'entre des enseignants de son école ne savaient pas qu'il pouvait y avoir dysorthographie en dehors de la dyslexie.

C'était juste un message pour les parents et les enseignants.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


53190
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages