Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille est surdouée

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1335 lectures | ratingStar_109901_1ratingStar_109901_2ratingStar_109901_3ratingStar_109901_4

D. Est née en 2000.

On nous disait "qu'elle est éveillée", on se disait "les gens veulent se montrer aimables"…

A 6 mois elle passait des heures à jouer avec des cubes, on se disait "elle aime jouer".

A 11 mois et demi elle marchait et commençait à parler à 12 mois. Elle nous tendait inlassablement des livres d'images où elle montrait au début les images dont nous disions les noms et plus tard, nous lui montrions les images et elle disait les noms, on se disait "qu'elle est casse pieds !!! "

Elle était insatiable mais peu joueuse ne manifestant que des intérêts brefs pour les choses, on se disait "elle est bizarre"

A 18 mois elle faisait du vélo et à 2 ans téléphonait seule en douce à mon frère pour se plaindre car maman l'avait grondé, on se disait "elle est gonflée" !

Un caractère pas évident et la difficulté de la comprendre, compliquaient nos relations.

A 3 ans elle a voulu que je lui apprenne à écrire. Je lui ai montré des mots simples. M'enquérant auprès de la maitresse d'une méthode pour l'aider à écrire, la maitresse est montée sur ses grands chevaux et m'a dit que ma fille n'avait aucune avance en graphisme et que j'allais "l'abimer" en voulant apprendre les choses trop tôt. J'ai arrêté immédiatement.

6 mois plus tard D rentrant de l'école s'assoit et commence à écrire des mots "papa, maman… " et son prénom. Nous apprenons que le maître remplaçant (l'autre étant en congés mat) a obtempéré et lui apprend… on se disait "elle a obtenu gain de cause… "

En moyenne section, elle fait des puzzles de 250 pièces compte parfaitement jusqu'à 100 et commence à déchiffrer des mots vu dans les pub TV (les noms des magasins de jouet). On se disait "elle est épatante"

Puis un jour elle remet ça : elle veut apprendre à lire et écrire.

Je lui explique qu'elle doit faire encore une année de maternelle et qu'elle apprendra au CP. Elle me répond du tac au tac "alors je dois aller au cp".

Malgré mes questions "orientées", la maitresse me disait "tout va bien, elle sera bonne élève", mais rien pas de mots me laissant entendre ce que je pressentais…

Mon mari était dubitatif.

J'ai pris rendez vous avec un des psy figurant dans la liste des psy agrée de l'AFEP.

J'ai simplement expliqué que D voulait apprendre à lire puis je suis partie.

A mon retour le verdict était confirmé. D avec 135 de QI était précoce.

Quand j'ai été voir la maitresse avec les résultats, elle a dit que j'aurai du le lui demander (malgré mes tentatives infructueuses et peut être maladroites d'ouvrir le dialogue). Le saut de classe nous a été refusé arguant que D. Manquait de maturité parce qu'elle manquait de discipline et qu'elle n'était physiologiquement pas prête car elle faisait la sieste (j'avais demandé qu'elle fasse son temps de repos sur un petit matelas plutôt que sur la table et inévitablement parce que c'est une bonne dormeuse, elle roupillait volontiers).

Nous avons fait appel de cette décision devant l'inspecteur de l'académie et le saut de classe a été accepté.

Nous avons accompagné D en CP, afin que tout se passe bien. Elle a vu quelque fois la psy, afin qu'elle puisse évacuer d'éventuels petits soucis. Nous avons invités des enfants à la maison pour faciliter les prises de contacts.

Très vite elle a été intégré et a trouvé sa place. Ses résultats sont restés brillants, 1ère ou 2ème de sa classe.

Au cm1 elle a recommencé à manifester l'agacement à ne pas être interrogée aussi souvent qu'elle le voulait et surtout à dire qu'elle s'ennuyait. C'était les derniers jours de l'année scolaire, j'ai repris rendez vous chez la psy, pour avoir son avis.

Les tests réalisés avant 7 ans sont un peu des tests "provisoires" et peuvent varier dans le temps. Je me demandais ce qui allait se passer. D s'était couché tard à cause d'un gala de danse, avait dormi très peu et a été moins "bonne" en rapidité de traitement et a obtenu un score de… 149 de QI.

Nous avons fait la demande d'un nouveau saut de classe, la psy étant absolument d'accord sur le fait que D. S'épanouissait dans la difficulté et se "fanait" dans la simplicité. La première demande a été refusé, la deuxième accompagnée d'une lettre motivée de son instit a été accepté.

Elle a 9 ans aujourd'hui est entrée en 6ème et a déjà d'excellents résultats. Nous sommes très vigilants. Nous lui avons expliqué que si son intelligence lui donnait la possibilité d'aller plus vite scolairement, elle restait une fillette de 9 ans.

Elle a déjà trouvé sa place, s'est fait de nouveaux amis et se présente comme déléguée de classe.

Tout va bien ?:) ?

En résumé, je voulais dire aux mamans :

- écouter votre instinct.

- Un test pour dépister une précocité peut être réalisé sérieusement pour environ 100/120 euros. Consulter le site de l'AFEP par exemple pour avoir des adresses de psy sérieux.

- les enseignants ne sont pas formés pour dépister les précoces, cette année encore l'instit que D avait en sciences me disait qu'elle n'était pas plus "douée" que les autres… ben voyons !

- Allez voir un psy et parlait ici plutôt de comment accompagner votre enfant ; -).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


109901
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages