Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Primaire      (1198 témoignages)

Préc.

Suiv.

Saut de classe : relatif

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 692 lectures | ratingStar_103965_1ratingStar_103965_2ratingStar_103965_3ratingStar_103965_4

Ma mère était directrice d'école… chez nous, l'apprentissage et l'intérêt pour les études étaient dans les gênes je suppose.

Je suis moi-même l'ainée de la famille. Préscolaire, saut de classe en maternelle. Scolarité sans problème, passage du bac à 16.5 ans, réussi brillamment. Un seul souci durant toute la durée de mes études : Un souci de maturité (j'ai eu jusqu'à 3 ans de différence avec des élèves ayant redoublé et fréquentant la même classe que moi, un gouffre !!! ) , et aussi le fait que je suscitais la jalousie : La plus jeune mais la plus brillante. J'ai parfois été le punching ball des moins bons élèves… Une fois le bac en poche, je n'avais pas idée de ce que je voulais faire… trop jeune… passage en fac et résidence en cité universitaire catastrophique… trop jeune une fois de plus, j'avais besoin du cocon familial.

Ma jeune soeur maintenant : Préscolaire, savait lire, écrire, compter à la maternelle. A sauté le CP. Excellent niveau en CE1 mais de grosses difficultés à écrire de manière soignée : Non respect des lignes du cahier… écriture proprement, c'est en CP que cela s'apprend, et quand on n'a pas fait de CP… pas facile. Brillante scolarité, passage du bac à 16.5 ans. Mention. Etudes à 100 km de la maison de mes parents. Très difficile. Des heures au téléphone le soir avec maman… à un age aussi tendre on est encore une enfant, difficile de s'adapter à une vie d'adulte !

Mon fils ainé à présent : Elève brillant, toujours en tête de classe. Depuis le CP, on me priait de lui faire sauter une classe. Mais, au vu de mon expérience personnelle peu concluante, j'ai toujours refusé. J'avais peur qu'on lui "vole" son enfance, et qu'un manque de maturité apparaisse. Il s'est ennuyé au primaire, la maitresse devait le faire taire car il trouvait les réponses avant tout le monde. Lors de son passage en 6e, je l'ai inscrit dans une école privée très élitiste (je ne suis pas pour les privilèges, mais il fallait bien que je trouve qqchose qui le motive) : Les élèves sont testés en fin de CM2 et les classes sont faites par niveau : Ainsi les 6e1 sont les 30 meilleurs de la promo, les 6e2 les 30 suivants, etc. Classe d'excellents élèves uniquement donc. Pas le choix… il a appris à travailler, le niveau est très haut, la compétition fait rage pour la 1ere place, c'est au 100e de point que cela se joue.

Il termine sa 5e maintenant. Il a conservé sa place de 1er de la classe (quelle fierté). Il est aujourd'hui motivé et fier de lui.

L'important, c'est je pense de laisser nos enfants rester des enfants, et de savoir trouver un établissement scolaire qui les motive afin qu'ils ne s'endorment pas en cours : -) ) ) ).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


103965
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Devrais-je consulter? - psychologie et comportement

image

Je ne sais pas trop par ou commencer mon histoire, alors je vais débuter avec la base, soit, mon parcours ! Dès mon tout jeune âge, j'ai été victime d'intimidation et de harcèlement à cause de mon look vestimentaire "coincé" et de ma grande...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages