Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole      (7398 témoignages)

Préc.

Suiv.

SESSAD OR NOT SESSAD

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 684 lectures | ratingStar_23005_1ratingStar_23005_2ratingStar_23005_3ratingStar_23005_4

Et bien nous, nous avons plutôt une bonne expérience.

 

Louise n'avait que kiné en libéral. Maintenant qu'elle est au SESSD depuis un an elle a en plus deux ergo et une psychomot, poney, des journées de jeu avec d'autres enfants du service, des sorties à la piscine etc…

 

Je crois que cela dépend des SESSAD et de leur direction. Dans le nôtre les parents étaient un peu exclus il y a quelques années, ce qui n'est plus du tout le cas. C'est vrai que quand on est habitué au libéral c'est bizarre car on ne "voit" plus les séances et donc on se sent un peu "dépossédés".  

Mais c'est un énorme gain pour l'enfant en terme de fatigue : école plus un rendez-vous tous les soirs pour un enfant fatigable c'est très dur. C'est un sacré gain pour les parents, je ne sais pas si nous aurions fait un deuxième enfant avec l'emploi du temps surchargé que nous avons. Je trouve aussi que la séparation entre parents et soignants n'est pas si mauvaise avec le recul, j'ai plus l'impression d'être une maman quand on se retrouve le soir et qu'il ne faut plus courir à droite et à gauche. Je me sens presque une maman "normale" parfois.

 

L'équipe du SESSAD se réunit deux fois par semaine et on peut donc contacter tous les intervenants en meme temps dans ce cadre -téléphone par exemple-, on peut demander des rendez-vous individuels, ou collectifs. Il y a un point par an, et autant que nous voulons si nous le demandons.  

 

Toutefois, ce n'est pas parce que le SESSAD prend en charge qu'il ne faut plus rien dire. Nous avons fait des propositions, des demandes qui ont été discutées éventuellement (rarement) et acceptées à chaque fois. Ils font vraiment attention que chacun trouve sa place.  

 

Autre point positif, tous les intervenants travaillent ensemble, donc dans le meme sens, memes objectifs, complémentarité entre eux et avec l'institutrice aussi. Par exemple, l'ergo va parfois organiser ses séances selon les objectifs de l'institutrice pour la classe, comme dessiner des cercles parce que c'est ce qu'ils font dans la classe à ce moment là plutôt qu'un autre travail moins "urgent". Je trouve que c'est important de rééduquer mais en ayant des objectifs complémentaires, un vrai travail d'équipe me semble plus efficace.

 

Dernier point, le SESSAD travaillant avec les enseignants, cela facilite vraiment l'intégration, rassure l'instituteur, l'aide à gérer le handicap au quotidien (c vrai que c dur pour eux aussi) , aide aussi par rapport au relations avec les autres camarades.  

 

Mon conseil : demandez à rencontrer le directeur du SESSAD, discutez avec lui ou elle de la "politique" chez eux. Renseignez vous pour savoir s'il en existe d'autres dans votre ville (certains sont plus problèmes moteurs, d'autres plus intello ou psycho). Essayez peut-être de rencontrer d'autres parents de ce SESSAD. Réfléchissez bien aussi à ce que vous souhaitez : est-ce trop dur de "déléguer"? De lâcher vos intervenants habituels (Louise s'y est très bien faite, ça l'a moins traumatisée que nous.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


23005
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rentree au cp problematique - enfants precoces, enfants surdoues

image

Coucou Malmignatte, J'espère que tu vas bien, j'imagine que tu as encore quelques soucis si tu reviens dans ces lieux. Moi aussi j'ai du mal à travailler, je vais essayer de contribuer occasionnellement. En fait, de bons psy chiatre s'existent,...Lire la suite

Ancien souffre douleurs - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonsoir tout le monde ! Je fait ressortir un topic vieux de 3 ans maintenant, mais suite à l'émission Toute une Histoire, diffusée le 17/01, consacrée aux souffre-douleur, j'ai décidé de franchir le pas et de témoigner de ce que j'ai vécu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages