Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autorité      (1550 témoignages)

Préc.

Suiv.

Encoprésie + adolescence: je ne supporte plus mon fils!

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 21/03/10 | Mis en ligne le 21/05/12
Mail  
| 480 lectures | ratingStar_257599_1ratingStar_257599_2ratingStar_257599_3ratingStar_257599_4
Bonjour, Voilà, ma fille a 5 ans et demi. Depuis plusieurs jours (une dizaine) , il semble que nous en ayons enfin fini avec ce problème d'encoprésie. Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais il semble que nous soyons quand même bien partis. Je souhaitais faire partager notre expérience avec d'autres parents car nous en avons tous beaucoup souffert et nous espérons que nos conseils pourront aider d'autres parents ou enfants. 1. Comment cela a commencé. En fait difficile de savoir quelle a été a raison principale qui a fait que notre fille a décidé de se retenir de faire caca car les causes sont sans doute multiples : un caractère assez dur, des constipations énormes quand elle était bébé, trop de pression de la famille pour qu'elle aille aux toilettes, l'arrivée du petit frère… 2. Les symptômes. C'est simple, notre fille se retient de faire caca pendant des jours jusqu'au moment où elle n'en peut plus et elle fini pas salir sa culotte plusieurs fois pas jour. De ce que nous avons compris, un fécalome dur se forme et seul des selles très liquides sortent sans que l'enfant puisse se retenir. Avec le temps elle perd même progressivement l'envie de faire caca et devient de moins en moins maître de ce qu'il se passe. Elle est sale 4 parfois 5 fois par jour. 3. Notre réaction. Nous avons absolument tout essayé : les récompenses, les punitions, les comparaisons avec son frère qui est devenu propre, etc … rien n'y change et finalement la situation ne fait que s'empirer, de plus avec nos changements de stratégie et de ligne directrice, notre fille devait parfois être un peu perdue. La situation avec l'école n'est pas non plus facile, d'une part avec certains enfants mais aussi avec l'encadrement. Heureusement ils ont été très compréhensifs et ont accepté de nous aider bien que cela génère du travail complémentaire. 4. Comment cela s'est réglé. Le virage s'est opéré le jour où nous avons compris que notre fille était la première à souffrir de ce problème et que le punir ou la gronder ne faisait que l'isoler encore plus. En fait il y a plusieurs éléments à prendre en compte par ordre de priorité pour nous : - Si l'enfant est sale depuis plusieurs mois, il est évident qu'il a un fécalome et que techniquement il n'a AUCUN moyen de redevenir propre. Il est incapable d'évacuer tout seul à ce stade. Il est donc malheureusement indispensable de procéder à un moment ou à un autre à un lavement. Je ne parle pas des petites poires type Microlax mais bien d'un lavement plus complet via des poires plus grosses. Suite à cela les résultats peuvent être impressionnants et parfois immédiats. Cela peut se faire en milieu hospitalier mais je déconseille du à l'effet traumatique sur l'enfant. Il vaut mieux le faire "tranquillement" à la maison avec des produits prescrits par votre médecin. A faire tout de même rarement (nous en avons fait 3 sur 3 mois en tout et pour tout). - Démontrer chaque jour à l'enfant qu'ensemble nous allons régler ce problème. Ne pas se mettre en opposition face à l'enfant mais bien en support. Surtout éviter les brimades et les punitions qui ne font qu'empirer. Marquer chaque victoire ou progrès avec des stickers, des images par exemple sur un tableau (sur le volet de la propreté mais sur tout ce qui lui permettra de reprendre confiance). - Bien donner chaque jour du "forlax" qui permet à l'enfant d'avoir des selles molles et éviter en plus des problèmes de constipation. - Pour mettre toutes les chances de notre coté, nous avons également fait suivre notre enfant par une psychologue, je ne sais pas si ça a aidé mais ça ne peut pas nuire. Attention toutefois la première que nous avions rencontrée était visiblement complètement à la rue et nous en savions plus qu'elle sur ce problème … Celle que nous avions depuis 3 mois travaille visiblement sur la remise en confiance. - Bien mettre l'enfant tous les jours sur les toilettes même 5 minutes, cela doit devenir un rituel. Il faut être patient, compréhensif et tenir le coup … - Il y a peut être eu aussi quelques éléments non calculés qui ont du aidé : l'arrivé de son nouveau lit "de grande" et l'arrivée dans quelques semaine d'une nouvelle petite soeur qu'elle attend cette fois avec impatience. Voilà, donc depuis 10 jours notre fille est fière d'aller aux toilettes tous les jours. Elle y courre même le soir. Elle est très heureuse, on le sent. Nous avons jeté ses anciennes culottes et avons acheté des nouvelles culottes "Disney" pour marquer le coup et tourner définitivement cette page …
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


257599
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un peut perdu ne sais plus quoi en penser cela m'empeche de m'epanouir - pedophilie

image

Salut pepsinacoca ! Ecoute je vais faire vite parce que je n'étais pas du tout venu sur ce forum pour cela à la base, ton sujet a simplement attiré mon attention. J'ai juste quelques conseils rapides à te donner. Je précise que je ne suis...Lire la suite

Texte en anglais sur les garcons, les parents et la societe...

image

Personnellement, je trouve que ça ne s'arrange pas ces temps ci à ce niveau là, surtout dans les transports, je ne fais pas parti de celles qui s'écrasent et je ne suis donc pas plus intimidée que ça, mais ça commence à être plus que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages