Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autorité      (1550 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les maîtres mots : fermeté, gentilesse et patience

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 977 lectures | ratingStar_37680_1ratingStar_37680_2ratingStar_37680_3ratingStar_37680_4

 

J'ai deux filles (5 ans et demi et 3 ans et demi). Avec ma première fille, j'ai eu des problèmes. Je voulais à tout prix l'aider, la soulager, la consoler… En croyant bien faire, je n'ai pas construit de règles fermes sur lesquelles la famille pouvait se construire. En croyant l'aider, j'ai cédé bien des fois, bien trop de fois et comme tu dis le cercle vicieux s'installe et il devient impossible de l'enrayer. Pour ma part, je n'en suis jamais venue aux fessées, mais je la mettais dans sa chambre le temps qu'elle se calme. Résultat des courses, elle a encore besoin de moi pour s'endormir le soir, elle pleure à la moindre contrariété, elle a du mal à s'autonomiser et a bien des peurs… bref, il faut réparer les pots cassés et ce n'est pas triste… En fait, je n'ai pas reproduit le même schéma avec la deuxième qui a bientôt 3 ans. Tout a été très clair dès le départ et également plus facile du fait que la première avait déjà fait le terrain. Les maîtres mots : fermeté- gentillesse - patience. Mais il faut beaucoup moins d'effort s'ils sont respectés dès le départ.

Mais il faut être ferme, il ne s'agit par de s'ennerver et d'hurler pour se faire entendre. Il l'aura vite compris si tu tiens.

Pour ma fille de 2 ans et demi, les repas, ce n'est pas simple non plus. Elle ne veut que des saucisses et ne reste jamais à table. En fait, à cet âge-là c'est un peu général. C'est plus tard qu'ils veulent nous imiter et goûter à tout. ET de plus rester à table pour un petit bout comme cela c'est super ennuyeux. Laissons-leur un peu de temps. J'ai remarqué que si l'on arrête de faire des fixations en insistant, petit à petit l'enfant arrive à y trouver du plaisir seul et à nous rejoindre à table - bon n'y reste pas forcément aussi lontemps que nous.

 

Ma fille aussi pique des colères… C'est aussi une période d'opposition et de provocations où ils nous cherchent et cherchent des limites. Je me dis qu'elle a le droit d'être en colère, mais qu'elle n'a pas à en faire subir les conséquences à toute la famille ainsi je lui dit d'aller dans sa chambre (je l'y emmène plus souvent moi-même).

Elle pleure aussi pour faire la sieste depuis peu. Tout change et évolue ! A nous de tenir bon : fermeté ! Tenir ce que l'on a dit !

 

Parfois, l'on se sent complètement démuni et à bout… Rappelons-nous que nos enfants ne sont pas les seuls responsables de cette situation. Mais ce n'est pas simple et… évident de trouver les ressources nécessaires. Crois-moi ça en vaut vraiment le coup.

 

Bon courage !
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


37680
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un peut perdu ne sais plus quoi en penser cela m'empeche de m'epanouir - pedophilie

image

Salut pepsinacoca ! Ecoute je vais faire vite parce que je n'étais pas du tout venu sur ce forum pour cela à la base, ton sujet a simplement attiré mon attention. J'ai juste quelques conseils rapides à te donner. Je précise que je ne suis...Lire la suite

Texte en anglais sur les garcons, les parents et la societe...

image

Personnellement, je trouve que ça ne s'arrange pas ces temps ci à ce niveau là, surtout dans les transports, je ne fais pas parti de celles qui s'écrasent et je ne suis donc pas plus intimidée que ça, mais ça commence à être plus que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages