Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autorité      (1550 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les souffrances d'une fille de huit ans

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 532 lectures | ratingStar_48009_1ratingStar_48009_2ratingStar_48009_3ratingStar_48009_4

Chine.

La petite Yu Jiahui est brillante et mignonne, c'est la fille de pratiquants vivant à Dalian, dans la province du Liaoning. Jiahui est née en avril 1999, l'année où le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong. La persécution dure depuis huit ans, et Jiahui a huit ans.

Durant sa petite enfance, Jiaohui a vécu dans la pauvreté, elle vivait sans abri à cause de la persécution. Jiahui n'a pas vu son papa depuis longtemps. Son père, M. Yu Zuojia, ne peut pas rentrer à la maison pour éviter le harcèlement du centre d'éducation de Dalian. Récemment sa mère Mme Zhou Meihua a été arrêtée illégalement par Gao Tiansheng et d'autres policiers du poste de police de la rue Xiuyue alors qu'elle clarifiait la vérité à des gens sur la rue Xiuyue. Ses parents ne pouvant plus prendre soin d'elle, la petite Jiahui est déprimée et se sent blessée. Elle soupire souvent, comme peuvent le faire les adultes. Ce n'était pas la première fois que Jiahui était séparée de force de sa maman. Zhao Meihua a été arrêtée à quatre reprises.

La première fois, c'était le 6 octobre 2000 quand Mme Zhao Meihui, son mari M. Yu Zuojia, et son frère Zhou Changxu ont essayé d'aller à Pékin pour clarifier la vérité aux autorités. Mais ils ont été arrêtés au Port de Dalian par la police locale. Ensuite ils ont été envoyés au Centre de Réhabilitation de Dalian (pour drogués) et détenus là pendant 15 jours par les policiers du poste de Fujiazhuang, et 15 jours supplémentaires au Centre de Détention de Yaojia. Yu Zuojia a été condamné illégalement à deux ans de prison au Camp de Travaux Forcés de Dalian.

La deuxième fois où Mme Zhou a été détenue, c'était au moment du Nouvel an chinois 2001. Zhou Meihua a tenté de se rendre à Pékin pour faire appel mais elle a été arrêtée en chemin par la police, et détenue au Centre de Détention de Yaojia pendant 15 jours.

La troisième fois, c'était le 17 mai 2002. Après que son mari Yu Zuojia se soit échappé du camp de travaux forcés, le policier Bai Yunhai, Jiang Zuolai et d'autres du poste de Fujiazhuang ont arrêté arbitrairement Zhou Meihua alors qu'elle était à l'hôpital en train de prendre soin de son père, qui souffrait de démence. On ne lui a même pas laissé le temps de mettre ses chaussures. Ils ont extorqué 900 yuans à sa famille. Mme Zhou Meihua a entamé une grève de la faim qui a duré 80 jours pour protester de la persécution au centre d'éducation. Elle était très faible et avait perdu beaucoup de poids, au point que l'on ne pouvait plus prendre son pouls. Le centre ayant peur qu'elle meurt et qu'ils en soient tenus responsables, elle a été envoyée à l'hôpital Central de Dalian. Ils l'ont déposée à l'hôpital et sont repartis, c'est ainsi que sa famille a pu la ramener à la maison.

La quatrième fois où elle a été arrêtée, c'était il n'y a pas longtemps – le 19 mars de cette année. Mme Zhou Meihua est allée sur la rue Xiuyue pour clarifier la vérité sur le Falun Gong en parlant aux gens de la persécution dont avaient souffert sa famille et d'autres qu'elle connaissait. Gao Tiansheng et d'autres policiers du poste de police de Xiuyue l'ont arrêtée. Elle a été frappée au poste de police parce qu'elle refusait de donner son identité et ses empreintes digitales. Sans en informer sa famille, le 20 mars vers 15 h, les policiers ont envoyé Zhou Meihua au Centre de détention de Yaojia pour une détention criminelle.

M Zhou Changxu, le plus jeune frère de Mme Zhou Meihua, a également été persécuté. Il a été détenu pendant un mois au Centre de Détention de Yaojia après avoir été arrêté en chemin vers Pékin pour faire appel le 6 octobre 2000. Un soir de juillet 2001 vers dix heures, il a été arrêté devant le lit d'hôpital de son père par Chen Xin et d'autres du Groupe de Sécurité d'Etat. Ils l'ont torturé en le brûlant avec des cigarettes, lui ont fait boire de l'urine et l'ont fouetté avec des ceintures. Ils ont extorqué 3,200 yuans à sa famille pour le relâcher. Comme la police le harcelait constamment chez lui, M Zhou Changxu a été forcé de vivre sans abri.

Durant ces dernières années, le centre d'éducation de Dalian, le groupe de la sécurité d'Etat et le poste de police ont fouillé le domicile de Zhou et l'ont harassé à plusieurs reprises. Déjà épuisé des soins qu'elle prodiguait à son mari qui souffre de démence, la grand-mère de 60 ans doit maintenant prendre soin de la petite Jiahui.

Une autre famille heureuse vient d'être brisée par la persécution du PCC. En voyant sa grand-mère s'inquiéter et travailler si dur, même si ses parents lui manquent beaucoup Jiahui ne pleure plus quand sa grand-mère est là, pour épargner ses peines déjà trop douloureuses. Jiahui a appris à prendre soin d'elle en dépit de son jeune âge. Un jour il n'y avait pas d'eau chaude et Jiahui a dû prendre une douche glacée. Ses lèvres étaient violettes à cause du froid. Sa grand-mère était si inquiète mais elle ne pouvait rien faire que la serrer dans ses bras en pleurant. La petite Jiahui ne pouvait pas comprendre pourquoi sa maman, une personne aussi bonne, pouvait être arrêtée et jetée en prison, et pourquoi son papa et son oncle, qui veulent être des gens de bien, sont persécutés.

Nous espérons que la famille de Jiahui pourra bientôt être réunie, et que les gens qui ont une conscience aideront à faire cesser la persécution et les souffrances de Jiahui.

4 avril 2007.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


48009
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un peut perdu ne sais plus quoi en penser cela m'empeche de m'epanouir - pedophilie

image

Salut pepsinacoca ! Ecoute je vais faire vite parce que je n'étais pas du tout venu sur ce forum pour cela à la base, ton sujet a simplement attiré mon attention. J'ai juste quelques conseils rapides à te donner. Je précise que je ne suis...Lire la suite

Texte en anglais sur les garcons, les parents et la societe...

image

Personnellement, je trouve que ça ne s'arrange pas ces temps ci à ce niveau là, surtout dans les transports, je ne fais pas parti de celles qui s'écrasent et je ne suis donc pas plus intimidée que ça, mais ça commence à être plus que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages