Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autorité      (1550 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils me teste

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 801 lectures | ratingStar_84519_1ratingStar_84519_2ratingStar_84519_3ratingStar_84519_4

Pour ma part, Clément (3 ans) est de pire en pire chaque jour : moi qui vivait une grande complicité avec lui lorsqu'il étatit bébé, je m'arrache aujourd'hui les cheveux : provocations, désobeissances, menaces physiques ou tapes de sa part font partie de son quotidien. J'ai essayé plusieurs méthodes (féssées, jeux, persuasion, hurlements, calme inébranlable) , rien n'y fait.

Je crois que face à cela il existe plusieurs solutions que je m'efforce de tester :

- s'occuper de son enfant et jouer à ses jeux : bien sûr, il faut avoir du temps, mais à choisir entre la pile de repassage ou lui, lui doit être privilégié, surtout si vous travaillez toute la journée ;

- il ne doit pas être fatigué, ni vous d'ailleurs : la sieste n'est pas pour moi la meilleure solution pour mon fils, je préfère lui faire prendre un long bain avant le dîner et le coucher tôt ;

- l'enfant est un "caméléon affectif" qui ressent tout de sa mère : si vous êtes énervée, il le sera ; pareil avec la fatigue ou l'excitation. Donc pas besoin de s'en prendre à lui !

- d'après mon pédiatre, il faut être convaincue des ordres qu'on lui donne, sinon il en joue ;

- il doit nous craindre un minimum ;

-d'après certains, l'entrée en maternelle arrange tout : moi j'attends de voir la rentrée scolaire ;

- d'après les livres, une mère ne doit pas être entièrement tournée vers son enfant et doit vivre aussi pour elle-même ;

-enfin pour certains, l'arrivée d'un autre enfant dans la maison casse le duo mère/enfant établi et oblige la mère à moins être sur le dos du premier : un nouvel équilibre apparaît alors, et l'ainé se comporte moins comme un bébé-roi : ça, je vais peut-être le tester…

Si vous avez d'autres explications à ces comportements, du type complexe d'Oedipe ou autre, je les lirai volontiers.

Personnellement je suis en train d'expérimenter plusieurs des points cités au-dessus, et j'obtiens un double résultat : d'un côté il cède sur des conflits tels que l'alimentation (il commence à goûter les nouveaux aliments…) , d'un autre côté je m'enfonce dans d'autres conflits (il veut faire sa vie de son côté, et moi je tiens à avoir l'oeil en permanence sur lui ; j'accepte mal qu'il veuille rester seul dans la maison alors que je suis dans le jardin, et là la guerre commence…).

Comment arriver à nos fins, sans finir sur les genoux à force d'énergie dépensée à les convaincre ou à s'imposer, et surtout, comment passer de la symbiose entre maman et bébé à un certain détachement qui devra s'accentuer au fils des ans ? Je crois que la réponse est du côté des pères qui, s'ils sont mis un peu de côté les premiers mois voire les premières années de la vie d'un enfant, doivent retrouver toute leur place dans la famille… encore faut-il qu'ils le veuillent, car à ce stade de conflit ouvert avec nos morveux, la place de père de famille n'est guère attrayante !
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


84519
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un peut perdu ne sais plus quoi en penser cela m'empeche de m'epanouir - pedophilie

image

Salut pepsinacoca ! Ecoute je vais faire vite parce que je n'étais pas du tout venu sur ce forum pour cela à la base, ton sujet a simplement attiré mon attention. J'ai juste quelques conseils rapides à te donner. Je précise que je ne suis...Lire la suite

Texte en anglais sur les garcons, les parents et la societe...

image

Personnellement, je trouve que ça ne s'arrange pas ces temps ci à ce niveau là, surtout dans les transports, je ne fais pas parti de celles qui s'écrasent et je ne suis donc pas plus intimidée que ça, mais ça commence à être plus que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages