Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autorité      (1550 témoignages)

Préc.

Suiv.

Relation mere fils

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 292 lectures | ratingStar_267505_1ratingStar_267505_2ratingStar_267505_3ratingStar_267505_4
C'est un peu long, pardon d'avance. Je rencontre aujourd'hui des problèmes importants avec ma belle-mère. Je vous explique le contexte pour que vous puissiez peut-être m'éclairer. Je suis depuis 10 ans avec mon ami, nous vivons à côté de chez ses parents, les miens étant à 1000 kms. Mon ami est issu d'une famille très soudée, n'ayant pu compter que sur les 4 membres de la famille, les parents et les 2 enfants. Le père ayant un travail très prenant n'a été que très peu présent pendant leur enfance (jusqu'aux 20 ans de mon ami) même s'il est là aujourd'hui et qu'il adore ses fils. La maman a donc dû prendre en charge seule le rôle de père et de mère pendant des années " galère ". Elle-même vient d'une famille terrible, elle a été battue par ses parents, reniée, exclue, elle a énormément souffert. Quand je suis arrivée vivre avec mon ami, elle m'a accueillie à bras ouverts, me considérant de suite comme sa fille, la famille s'agrandissait pour son plus grand bonheur. J'étais jeune et mes parents étant loin, elle s'est " occupée " de moi. Mes parents ou plutôt ma mère a mal vécu mon départ et en a voulu à mon ami. Cela fait des années que les liens sont tendus entre mes parents et mon ami, tout ça pour expliquer qu'il y a un contraste réel entre l'accueil qui m'a été réservé et le sien. Pendant des années, tout s'est très bien passé même si je sentais qu'il fallait que je suive la famille (ou plutôt la chef de famille) mais bon, elle était adorable avec moi donc je " suivais ". Il y a 3 mois, j'ai accueilli mes parents chez moi (je ne les avais pas vu depuis 2 ans, manque de temps, eux ne voulaient pas venir à la " ville ") , et il y a eu un énième clash avec ma BM, pour des broutilles, mon père a été très dur, bref ils se sont braqués et ce qui devait se passer arriva, on s'est retrouvé au milieu ou plutôt moi devant faire l'arbitre, chose que je ne veux pas faire, on m'a dit que je fuyais mes responsabilités. J'avais demandé à mon ami qu'on ne se même pas de leurs affaires, ils sont adultes, mais voilà… La situation actuelle est la suivante. Je me suis fait engueulé par ma BM une journée entière où elle a vidé son sac sur moi (je l'avais invité à prendre un pot en ville pour discuter voulant faire la démarche de dénouer les tensions) , mes parents en ont pris plein la gueule, ce sont des gros cons, je leur souhaite le pire, ils le paieront un jour ou l'autre, tu verras, blablabla… J'ai pleuré toute la journée, j'ai encaissé, je connais les torts de mes parents, une colère peut-être violente. Ensuite, ça s'est tassé, sauf qu'elle était super froide quand je la voyais, ou me disait qu'elle s'était déclenché une maladie à cause de ça (réel !!! ) , toutefois elle me prépare quand même mon anniversaire prévu de longue date (très chouette au demeurant). Ensuite mon ami est parti en vacances avec sa mère 1 semaine, et je me suis rendue compte que je ne pouvais plus, je filais vers la dépression, pleurs, alcool toute seule, reprise de la clope, je me sentais soumise à cette femme, et je ne pouvais plus. Je suis donc restée sans la joindre 4 semaines (ça n'était jamais arrivé en 10 ans) , pour me retrouver et réfléchir, je faisais un rejet. Je décide de les inviterà passer la journée à la maison quand même hier pour leur faire plaisir, en me disant que ça allait bien se passer. Elle ne m'a pas adressé la parole de la journée, ne m'a pas dit bonjour en arrivant (elle est chez moi, ça ne se fait pas ? ) , ne m'a pas remercié pour le repas que j'ai galéré à faire, son fils étant en permanence près d'elle, elle soufflait des allusions aux repas me concernant, elle a invité les voisins au café sans me consulter, bref et j'en passe. L'horreur, je n'en peux plus de ses menaces, en gros si je plie pas, elle restera comme ça, désagréable, se comportant chez moi comme si je n'étais pas là ou plutôt comme si c'était elle la maîtresse de maison, je trouve que l'on est au comble de l'impolitesse. Et mon ami ? Je lui avais demandé de ne pas prendre parti dans la dispute de nos parents, mais comme sa mère a beaucoup souffert et lui aussi dans le passé à cause de mes parents, il ne leur pardonne pas, et me dit que ce sont mes parents la cause de tout ça mais c'est faux. Il ne veut pas se mettre entre sa mère et moi mais j'ai essayé maintes fois de lui parler à sa mère, c'est toujours pour éponger ses colères et m'en prendre plein la gueule. Elle est butée dans son truc et comme c'est le chef de famille qui décide, tout le monde la suit. On se promène, il prend sa mère par le cou, elle va à gauche, on va à gauche, elle va à droite, on va à droite moi je suis seule derrière. Ah la dernière lubie, elle va en boîte avec son fils, mange au restaurant avec lui régulièrement le soir comme si de rien n'était. Elle lui dit : Dès que tu sors, tu me dis, je viens ! Pour info, je n'aime pas les boîtes et mon ami est toujours sorti et ce depuis qu'on se connait mais seul. Je prends cela comme une intrusion, elle me prend ma place, agit chez moi pour me punir en me sous-entendant : Moi quand c'est fini, c'est fini, tu me connais ? Toujours la menace, et le reste. J'ai adoré ma belle-mère comme vous ne pouvez pas imaginer, je ne la supporte plus dans ses excès, je ne la supporte plus du tout en fait. Je ne suis pas responsable de sa vie, et comme mes parents lui ont dit de me laisser tranquille quand ils ont entendu que je pleurais au téléphone, elle met leur demande à contribution, elle m'ignore superbement. Je n'ai pas de place dans cette famille. On devait passer un week-end tous les 2 avec mon ami, ses parents n'ayant pas pu partir en vacances, ils ont voulu partir ensemble (ils décident ça sans moi, c'est une évidence, si ça ne m'intéresse pas, je ne viens pas, comme le sous-entend sa mère). Je n'avais jamais vu que mon ami vivait autant une relation de " couple " avec sa mère, parce qu'avant j'étais la belle-fille chérie. Aujourd'hui, je suis évincée, je n'ai pas de place, que faire ? Ne me dites pas de lui parler, je l'ai déjà fait 15 fois, et 15 fois je m'en suis pris plein la gueule alors ça suffit. Mon ami la laisse faire, j'aimerais tant qu'il lui dise que je suis son amie, qu'il m'a choisie, et que la situation est merdique malgré mes efforts, et qu'il faut qu'elle arrête. En tout cas, elle a cassé quelque chose en moi, je ne la verrais plus jamais comme avant. En attendant, je supporte, mais jusqu'à quand ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


267505
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un peut perdu ne sais plus quoi en penser cela m'empeche de m'epanouir - pedophilie

image

Salut pepsinacoca ! Ecoute je vais faire vite parce que je n'étais pas du tout venu sur ce forum pour cela à la base, ton sujet a simplement attiré mon attention. J'ai juste quelques conseils rapides à te donner. Je précise que je ne suis...Lire la suite

Texte en anglais sur les garcons, les parents et la societe...

image

Personnellement, je trouve que ça ne s'arrange pas ces temps ci à ce niveau là, surtout dans les transports, je ne fais pas parti de celles qui s'écrasent et je ne suis donc pas plus intimidée que ça, mais ça commence à être plus que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages