Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autres      (2042 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment rendre les enfants plus matures ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 3750 lectures | ratingStar_223331_1ratingStar_223331_2ratingStar_223331_3ratingStar_223331_4
Malheureusement, ce n’est pas une généralité non plus. Il n’y a pas de solution miracle. Je pense que pour devenir un adulte équilibré il faut avoir été élevé avec les yeux ouverts dans un modèle cohérent. Si maman est malheureuse, elle pleure. C’est pas grave, c’est normal. Rien ne sert de dire « je suis heureuse » à un gamin quand il sait/sent que ce n’est pas vrai. C’est lui apprendre qu’il faut cacher ses sentiments (pourquoi ?) et valoriser l’incohérence. Si tu es toujours cohérent et sincère avec tes mômes, quoi que tu fasses, ils seront « équilibrés ». Même les agissements « moralement erronés » s’ils sont cohérents sont moins trompeurs que les agissements « bien dans la morale » mais avec lesquels tu n’es pas en accord. Ne pas avoir vécu d’évènements traumatisants ne fait pas de toi un adulte moins mature. De même, avoir eu une enfance difficile ne fait pas de toi un génie de la communication ! On voit beaucoup d’enfants reproduire les agissements dont ils ont été eux-mêmes victimes, simplement parce qu’ils n’ont pas été expliqués et démontés. Si un gamin voit son père battre sa mère en expliquant qu’il l’aime, l’enfant va intégrer cette notion : « je t’aime donc je te bats » et va accepter les coups (preuves d'amour !) et reproduire le schéma plus tard. Je pense vraiment que la clé d’une éducation « réussie » est la COHERENCE entre ce qu’on dit et ce qu’on fait. Emma dans son post parle d’éducation silencieuse en dénonçant l’exemple qu’on donne à nos enfants par nos faits et gestes. C’est pourquoi je ne suis pas favorable à « rester pour les enfants » quand on ne s’entend plus, ni à leur cacher certains évènements de la vie, la mort, la maladie, la pauvreté, la difficulté de vivre parfois. Mettre des mots sur les choses et les accompagner pour en surmonter les conséquences. Vouloir « épargner ses enfants » n’est pas les aider. Je vois des parents d’élèves venir se plaindre au maître d’école parce qu’il a osé écrire sans ses appréciations de fin de trimestre ce qu’il pensait de l’attitude et du travail de l’enfant. « Ma fille a beaucoup pleuré en lisant votre appréciation, elle n’a pas dormi pendant une semaine, vous l’avez traumatisée, vous n’êtes vraiment pas pédagogue ! ». On entend cela, et de la bouche de parents « très impliqués » dans l’éducation de leurs enfants… Cela laisse songeur. *** *** *** L’enfance passe vite. Oui. Il ne faut pas la gâcher. Oui. Mais c’est quoi pour toi « la gâcher » ? Eduquer, c'est-à-dire édicter des règles et « contraindre » un enfant à s’y soumettre, c’est lui gâcher son plaisir ? Le préparer doucement à être responsable de ses actes, c’est lui pourrir sa jeunesse ? Oui, c’est vrai. Ne pas pouvoir faire n’importe quoi comme ça te vient en tête, c’est restreindre ton plaisir. Ben, il faut choisir ce que tu veux pour tes enfants. Les rendre adultes et responsables, un minimum conscients de leurs actes, indépendants et capables de survivre dans la société, cela demande un « entraînement » et tout entraînement est une contrainte, une limitation à ta « liberté ». Je suis d’accord toutefois avec toi dans le sens où il n’est pas nécessaire non plus de jeter ton gamin dans l’huile bouillante pour lui apprendre que ça brûle. Je veux dire par là qu’il n’est pas nécessaire de lui infliger des « traumatismes » dont il peut se passer (dont une séparation brutale d’avec ses géniteurs, si celle-ci n’est pas incontournable). Dans certaines civilisations, l’enfant reste enfant jusqu’à la puberté. On lui fout la paix, on le laisse à ses petites expériences d’enfant, à ses jeux, à son insouciance, on lui impose peu de choses. Et puis vient « l’initiation » où là, il passe brutalement, avec des épreuves physiques et morales, dans le camp des adultes. Pourquoi pas ? Cela fait prendre conscience à l’adolescent que « c’est fini de rigoler », que maintenant il doit prendre sa vie en main et que s’il merdoie, il peut y rester ! Ciel, tourne le problème dans tous les sens, un jour ou l’autre, il faut bien que l’enfant devienne adulte. Comme tu l’écris si justement, il y a un temps pour tout. *** *** *** Un examen pour être parent ? Oui, je sais, en matière d’adoption, c’est « spécial ». On te demande d’être « bien dans la norme de la société » et on s’assure de ta « santé mentale ». Pourquoi ? Parce qu’on pense qu’un parent naturel, même un peu limité dans sa tête, aura toujours un sentiment « particulier » pour l’enfant qui « est de son sang et de sa chair », alors qu’un parent adoptant peut ne pas avoir intégré ce « tabou » (conservation de l’espèce issue de mes gènes). On veut que les gens adoptent des « enfants » et non pas des « pions ». Mais pour ce qui est de la paternité/maternité naturelle, et tu dois bien le savoir, on grandit avec nos enfants, nous apprenons d’eux comme ils apprennent de nous, et imposer un modèle, c’est la fin de l’évolution de la société, la fin de l’innovation, de l’audace en matière d’éducation, et aussi philosophiquement, politiquement, économiquement, spirituellement etc. C’est imposer un « mode d’emploi de la vie », la pensée unique qui ferait secrètement tellement plaisir à nos dirigeants de tous poils...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223331
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin d'aide dans l'education - mamans nature

image

Coucou Himi, On était septembrettes ensemble. Je suis aussi étudiante mais qu'avec une puce mais je peut te dire que je comprends ce que tu ressent. Les vacances, même si j'aime être avec ma fille, je les redoute un peu et là les grandes...Lire la suite

Besoin de conseils !!! - familles recomposees

image

Je suis d'accord, mais pour mon mari c'est compliqué ! J'ai compris et accepté très tard pourquoi il n'osait pas s'opposer aux choix de ses parents ! Ce que ses parents disent ou font, Dieu fait et pense pareil !!!! Tu vois !!! Il a eu une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages