Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autres      (2042 témoignages)

Préc.

Suiv.

étouffé par la famille/n'arrive pas à trouver ma place

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/05/10 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 397 lectures | ratingStar_255353_1ratingStar_255353_2ratingStar_255353_3ratingStar_255353_4
Je suis d'accord avec tout ce que tu dis hormis certaines choses ou je me pose des questions… Pour les gosses par exemple, j'ai du mal. C'est à dire sur le fait que comme elle est "catho", ça aurait difficile par rapport à l'avortement/contraception. En même temps, mon pere n'est pas du tout catho (un sujet de dispute récurrent entre eux) et en plus medecin. Alors le truc de dire qu'à cette époque, on savait pas comment ça marchait par manque d'éducation, ou trop influencé par la religion… Euh, mon père étant docteur, tres refléchi et cartésien, pas du tout catho, j'ai du mal à croire que les cinq enfants ne furent pas un choix délibéré. (je suis dans une famille de docteurs…). Je n'étais pas avec eux, mais j'ai toujours ressenti que moi étant le dernier, mon pere aurait eu le choix, il m'aurait pas fait, et que je suis en quelque sorte un caprice de ma mere qui a fait cédé mon pere. Je n'en ai pas vraiment de preuve, mais c'est ce que j'ai toujours ressenti. Citation : Se victimiser, c'est aussi une facon de demander de la reconnaissance, et peut-être de la gratitude… Etre mère et se sacrifier sans arrêt ne veut pas dire qu'on n'a pas besoin d'être reconnue pour ça de temps en temps… Oui, c'est vrai. Et d'ailleurs, je lui suis reconnaissant de certaines choses. Mais ça m'a l'air difficile, voir impossible de lui montrer dans l'état actuel des choses avec son comportement. Car reconnaitre ce genre de chose ouvertement ne ferait que lui donner des pions supplémentaires pour me culpabiliser et m'affaiblir. Citation : Alors ta mere devrait se sacrifier sans rien demander en retour, tandis que toi tu voudrais être le bon fils qui vit sa vie pour lui tout seul… Un peu biaisé comme vision des choses non ? Peut être, mais ce que je vois en même temps. C'est que mes parents se sont tout de même réalisés, eux : mon pere a pu faire de tres longues études, ma mere faire ses cinq gosses. Je suis en quelques sortes privilégiés car financierement, j'ai été tres bien aidé, mais certainement moins qu'eux, surtout que l'époque n'est plus du tout la même. Et je me rend aussi compte que je me réaliserai beaucoup moins qu'eux. Je n'aurai certainement pas cinq enfant, déjà si j'en ai deux, ça sera bien. Ma femme, elle aura interet à bosser. Et je n'aurai pas comme eux d'employé de maison et serait obligé de prendre des nounous… S'occuper des autres dans ce cadre, c'est possible, c'est sur, mais plus difficile. Or, ma mere n'ayant jamais travaillé, elle vit encore deux générations en arriere. Elle ne se rend même pas compte que ses principes de vies sont tout simplement inapplicable maintenant avec les moyens qui sont les notres. Alors, dans ce cadre, entendre ses reproches et critiques, on a envie franchement de l'envoyer ballader. De plus, ce que je pense, c'est qu'il est normal que les parents aient des devoirs d'education envers leurs enfants jusqu'à leur majorité… Mais que cela doit se faire gratuitement et qu'il ne faut rien en attendre en retour, car apres leur vie leur appartient. Moi même serait responsable de mes enfants et j'espere tenir mes principes de leur laisser leur vie et de pas essayer d'en faire les otages de mes besoins personnels. Quant à mon frère, oui, je dois assumer. Je trouve que mes parents ont une une attitude envers leurs parents respectifs que je ne comprends pas. Ils ont le droit comme chacun d'avoir leur vision, mais je ne la partage pas. C'est d'ailleurs chacun dans leur fratrie respective les seuls à avoir eu cette attitude. Que ce soit les soeurs de ma mère qui ont vécu loin de leur parent, ou la soeur de mon pere qui est aussi allé vivre loin, ils se sont occupé de leur parents avec une certaine distance, par intermittence, sans jamais arreter leur vie ou quoi que ce soit. Tandis que ma mere ou mon pere, je trouve, ont poussé "leur devoir", au delà du raisonnable, il me semble. Jusqu'à se faire vampiriser. Parfois même jusqu'à "maintenir" en vie un être que je qualifierai presque de "mort vivant". C'est une mort que je ne voudrais même pas pour moi même et j'espere qu'on me laissera doucement mourir sans s'acharner à me faire vivre comme ça, à chouchouter mon enveloppe physique pour qu'elle dure encore et encore en s'acharnant à vouloir percevoir un être à l'interieur. Personnellement, j'ai trouvé ça malsain. Certainement que eux ont eu le sentiment d'avoir rempli leur devoir. Mais à quel prix…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


255353
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin d'aide dans l'education - mamans nature

image

Coucou Himi, On était septembrettes ensemble. Je suis aussi étudiante mais qu'avec une puce mais je peut te dire que je comprends ce que tu ressent. Les vacances, même si j'aime être avec ma fille, je les redoute un peu et là les grandes...Lire la suite

Besoin de conseils !!! - familles recomposees

image

Je suis d'accord, mais pour mon mari c'est compliqué ! J'ai compris et accepté très tard pourquoi il n'osait pas s'opposer aux choix de ses parents ! Ce que ses parents disent ou font, Dieu fait et pense pareil !!!! Tu vois !!! Il a eu une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages