Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autres      (2042 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'éduque du mieux que je peux mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 08/03/10 | Mis en ligne le 17/07/11
Mail  
| 417 lectures | ratingStar_216844_1ratingStar_216844_2ratingStar_216844_3ratingStar_216844_4

Chez moi j'ai constaté que les matins traînent beaucoup plus quand on mange puis qu'on s'habille ensuite. Du coup, je demande à mon grand de s'habiller quand il se lève, avant d'aller manger. Pour le petit, c'est encore moi qui l'habille donc ça n'a pas d'importance. Mais empêcher un enfant de manger n'est pas une solution, tu as eu raison de le laisser manger !! Une autre solution aurait été de l'habiller vite fait et de lui donner une tartine dans la voiture. Taper… Chez nous c'est strictement interdit mais ça arrive evidemment de temps en temps. Ils sont rappelés à l'ordre immediatement, et s'ils ont tapé assez pour que l'autre ait mal, ils ont la possibilité de demander pardon. Pour le petit qui a un an et demi, ce n'est pas vraiment un choix qui lui est offert mais je le presente comme l'action à faire maintenant qu'il a fait mal à son frere. Il le fait de bon coeur, à moins d'avoir tapé après une offense au quel cas il est fâché contre son frere et là une discussion s'impose avec le grand Le grand a 4 ans et demi et il sait parfaitement qu'il est interdit de taper/pousser/faire mal. Le rappeler à l'ordre suffit en general, à moins qu'il ne se sente agressé auquel cas une discussion s'impose là aussi pour trouver une solution qui convienne aux deux. Mes enfants sont assez raisonnables en ce qui concerne les offenses l'un à l'autre, ça ne dure pas, je ne suis donc jamais obligée de punir. Pour d'autres questions, il m'est arrivé d'utiliser la methode de la chaise, à savoir consigner le grand sur une chaise pendant 3 minutes (pour 3 ans). S'il descendait sans autorisation je confisquais un jouet qui lui tenait particulierement à coeur et le placais en haut du placard. Le jouet restait là haut 10 minutes après que la punition soit levée. A la fin des 3 minutes, je rapellais pourquoi il avait été placé sur la chaise et il avait la possibilité de demander pardon en cas d'offense type taper. Une fois la puniton finie on n'en parlait plus jamais et on était à nouveau sur un ton leger. Ca a tres bien marché à une periode, mais je n'ai plus eu à m'en servir depuis longtemps. D'ailleurs je ne pense pas que ça aurait autant d'effet aujourd'hui… Autant que possible, j'essaie de ne pas punir mais de faire suivre une bêtise de la consequence : tu fais l'imbecile, tu as renversé ton verre, eh bien tu essuies. Je l'aide à essuyer et à essorer l'éponge, mais je n'en fais pas davantage que pour un adulte : ça arrive à tout le monde et la prochaine fois il saura que quand je lui signale qu'il risque de renverser son verre, c'est parce qu'effectivement ça peut arriver : on pousse le verre un peu plus loin, et il est invité à se calmer un peu. Pour le petit, les bêtises sont encore rares, il dechire les livres ou dessine sur la table, il a droit à une "serieuse reprimande" type ce n'est pas permis de faire ça, c'est tout cassé, ouh là là là là !! Et je supprime le livre jusqu'à reparation ou lui montre que je dois nettoyer son crayon sur la table, le tout avec un air serieux et pas content, ça suffit amplement, il comprend que ce n'est pas apprecié, il fait ouh là là aussi, même si je le soupconne de s'en foutre un peu Il n'y a aucune raison de faire de la peine aux enfants, on est là pour les éduquer, càd leur expliquer les choses, et pas les brimer. Il m'est arrivé très rarement de priver mon fils de dessin animé quand il avait été particulièrement odieux sur une longue periode mais je n'aime pas ce genre de punition : Ca n'apporte rien, que de la frustration supplémentaire. Je prefere de loin essayer d'avoir une discussion sur ce qui se passe, ce qui le pousse à provoquer comme ça -bien souvent je me rends compte que ça vient de nous les adultes qui n'avons pas vu quelque chose, une jalousie, une fatigue, etc… - ou le detourner de l'objet du conflit en proposant autre chose. Enfoncer le clou ne résoud rien, ça ne fait qu'entretenir une spirale negative où l'enfant se sent brimé au lieu d'être compris dans son ressenti, ce qui le pousse à continuer à mal agir et nous à continuer à punir. Nous sommes les adultes, c'est notre responsabilité de stopper l'engrenage. Ce n'est pas facile, on n'a pas été éduqués comme ça nous mêmes, ça demande de prendre une distance pour ne pas entrer dans l'engrenage et répondre agressif à l'agressivité, il faut être un peu créatif parfois. Mais ça vaut le coup, tant pour nos nerfs que pour l'équilibre de nos enfants.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


216844
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin d'aide dans l'education - mamans nature

image

Coucou Himi, On était septembrettes ensemble. Je suis aussi étudiante mais qu'avec une puce mais je peut te dire que je comprends ce que tu ressent. Les vacances, même si j'aime être avec ma fille, je les redoute un peu et là les grandes...Lire la suite

Besoin de conseils !!! - familles recomposees

image

Je suis d'accord, mais pour mon mari c'est compliqué ! J'ai compris et accepté très tard pourquoi il n'osait pas s'opposer aux choix de ses parents ! Ce que ses parents disent ou font, Dieu fait et pense pareil !!!! Tu vois !!! Il a eu une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages