Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autres      (2042 témoignages)

Préc.

Suiv.

Serait-il en danger avec ses grands-parents?

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 448 lectures | ratingStar_100281_1ratingStar_100281_2ratingStar_100281_3ratingStar_100281_4

Mon mari est décédé d'un cancer en juillet dernier. Il était d'origine roumaine et ses parents vivent en Roumanie et parlent très peu le français. Notre fils, Raphaël, est né le 25 avril 2007, il a aujourd'hui 2 ans. Je suis française. La dernière fois que Raphi a vu ses grands parents paternels, c'était en juillet 2008. Depuis, nous communiquons avec eux par le biais d'internet une fois par semaine : avec la web cam, il peut voir ses grands parents, il les reconnaît et rit avec eux, malgré la barrière du langage. J'ai moi-même appris quelques mots pour pouvoir échanger un minimum et je garde à proximité de la main un dictionnaire pour les conversations plus difficiles. J'envisage d'emmener Raphi en Roumanie, chez ses grands-parents, en septembre, de rester 2 ou 3 jours avec lui pour le rassurer puis de le leur laisser un mois entier. Ensuite, revenir le chercher fin septembre. Il me semble important qu'il fasse connaissance avec sa famille paternelle (grands parents, oncles, tantes, cousins et cousines, etc.) , encore plus au vu de l'absence de son père. D'autre part, j'estime que c'est une chance et un enrichissement pour lui d'intégrer une double culture. L'absence de son père pourrait être un peu moins lourde si Raphi apprend à le connaître à travers son pays et sa famille. Toutefois, de nombreuses réactions de mon entourage (amis, famille et notamment mes propres parents, français) s'avèrent négatives en m'affirmant qu'il est trop petit pour affronter cette culture différente (le mot culture prenant chez la plupart de mes interlocuteurs une signification péjorative en plaçant la société française bien au-dessus). On m'affirme que je ne dois pas le laisser en garde chez ses grands-parents, personnes qu'il n'a pas vues souvent, et parlant une langue qu'il ne connaît pas. J'ai tendance à soutenir, au contraire, que son jeune âge est le parfait moment pour qu'il absorbe le maximum d'informations. Le fait de ménager les susceptibilités de chacun me revient mais j'en arrive à douter de mes décisions. Pourriez-vous m'indiquer quelle est la meilleure solution pour son bien-être et son développement ? Est-ce que je pourrais le mettre en danger d'une quelconque manière en le confiant à ses grands parents paternels malgré la langue qu'il ne connaît pas ou bien cette étape est-elle au contraire enrichissante pour lui ?
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


100281
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin d'aide dans l'education - mamans nature

image

Coucou Himi, On était septembrettes ensemble. Je suis aussi étudiante mais qu'avec une puce mais je peut te dire que je comprends ce que tu ressent. Les vacances, même si j'aime être avec ma fille, je les redoute un peu et là les grandes...Lire la suite

Besoin de conseils !!! - familles recomposees

image

Je suis d'accord, mais pour mon mari c'est compliqué ! J'ai compris et accepté très tard pourquoi il n'osait pas s'opposer aux choix de ses parents ! Ce que ses parents disent ou font, Dieu fait et pense pareil !!!! Tu vois !!! Il a eu une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages