Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Autres      (2042 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tous les enfants sont jaloux de leurs frères et soeurs

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 979 lectures | ratingStar_87387_1ratingStar_87387_2ratingStar_87387_3ratingStar_87387_4

La colère j'en ai énormément ressenti dans ma vie et ne pas la faire sortir ça rend carrément malade… et les fois où avec certaines techniques j'ai exprimé une émotion profondément ancrée et douloureuse mes douleurs chroniques ont disparu.

J'ai expérimenté aussi avec des enfants l'écoute active qui consiste à être là : autoriser l'autre à ressentir sans le prendre pour une demande, sans réprimander ni donner gain de cause. Exemple la petite fille de 2 ans entre dans la boulangerie et veut un bonbon, la maman dit non et propose un pain au choco.

La petite fille pique une crise. La maman ne sait plus quoi faire. Je dis à la petite "hum ça fait envie ces bonbons plein de couleurs". La gosse continue à pleurer qqs secondes puis s'arrête et me dit "oui !!! " et hop elle est calmée. On est parties, elle n'a ni eu de bonbons, ni de pains au choco. La maman m'a dit après que quand ça arrive d'habitude elle doit sévir, elle prenait ça pour des caprices.

Je suis étonnée de lire que des enfants si jeunes et si rapprochés expriment peu d'émotion" : une interprétation oui, de ce que tu as dit juste avant, tes enfants n'expriment de fortes colères dont on parle ici.

Ce n'est pas un jugement négatif. Il semble "établi" qu'entre 2 et 4 ans ce genre de colère/crise/caprice soit TRES fréquent. Et comme je disais, en effet, je ne connais absolument pas ta famille donc je ne peux savoir si c'est quelque chose de positif ou négatif donc je n'émets aucun jugement je m'étonne juste que ça existe car je n'ai jamais observé cela, tout simplement… donc tu n'as pas à te défendre car je ne t'attaque pas du tout. Au contraire, ça me fait réflechir de me dire qu'il est possible que des enfants jeunes et rapprochés (où une rivalité existe souvent) puissent se mettre peu en colère et la gérer assez rapidement tout en étant équilibrés !

Je crois que tu as raison d'une certaine façon de ne pas focaliser sur l'expression excessive de sentiments négatifs. Car forcément cela peut devenir une "faille". Maintenant, le fait d'accepter que l'enfant ne soit pas d'accord et le dise n'empêche pas de continuer à dire non et de mettre des limites.

Perso, j'ai beau être patiente, je déteste entendre un enfant crier et ça m'arrive de dire stop ! Je reconnais pour ma part avoir p-ê trop écouté ma fille, ce n'est pas pour autant que je conseillerais de ne pas le faire ["je n'ai pas dit que c'est une broutille qui déclenche la colère mais que pour une personne extérieure ça peut sembler cela et que parfois les parents réprimandent l'enfant car ils ne comprennent pas. " : on ne parlait pas initialement des réactions extérieures, mais bien de la réaction de parents seuls face à leur enfant (et inversement). ] : la personne extérieure en l'occurence c'est le parent. Et là où parfois on n'écoute pas l'enfant c'est parce qu'avec notre regard à nous, on juge que c'est une broutille.

Un enfant qui a eu une journée difficile à l'école, qui voulait regarder la télé et à qui on a dit non, qui n'a pas envie de faire ses devoirs ou prendre son bain, qui préfèrerait manger une glace qu'un yaourt n'est pas en souffrance mais a accumulé diverses frustrations qui font qu'à un moment la coupe est pleine ! Ma fille vit en garde alternée, elle a deux foyers stables et aimants, elle s'adapte à merveille, elle bosse bien à l'école, rit beaucoup, joue énormément, est serviable, fait un sport qui lui plait et a l'air parfaitement épanouie.

Pourtant ben il y a des soirs où elle est triste car elle voudrait papa et maman ensemble. Malgré cela je ne la vois absolument pas "en souffrance" et je ne la traite pas comme une pauvre petite malheureuse. Alors si ce jour là elle s'est fait gronder à l'école, s'est disputée avec sa copine et qu'en rentrant un petit truc la contrarie, elle peut se mettre à pleurer ou en colère très fort. Je valide beaucoup plus cette attitude qu'elle sait verbaliser où elle demande parfois de l'aide que le pleurnichage et les chouinages pour tout et rien.

C'est arrivé qu'elle pleure longuement dans mes bras, et qu'ensuite elle passe des semaines en pleine forme, sans enfreindre de règle et sans "comportement négatif". Comme tu dis une colère en soi n'est pas une souffrance en soi mais juste l'expression d'une émotion désagréable. Être inquiet de ce qu'il ne comprend pas, des changements qui vont avoir lieu ne rend pas un enfant malheureux. Être jaloux, non plus.

Tous les enfants sont jaloux de leur frère ou soeur, le contraire est anormal. Après qu'ils sachent bien le gérer, que les parents par leur attitude n'enveniment pas la situation c'est une bonne chose qui n'enlève pas totalement ces sentiments.

Être inquiet, jaloux ou vivre un qqconque problème augmente la fréquence et l'intesnité des colères ou pleurs, tout simplement. Par contre si ces enfants ressentent une forte inquiétude (une angoisse plutôt donc) , une jalousie maladive, il convient de les aider et dans ce cas, la 1ere chose à faire est d'essayer de les comprendre. Pareil, je ne parle pas de rassurer, mais d'écouter, ce n'est pas pareil. Bon après ça ne fait pas tout.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


87387
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin d'aide dans l'education - mamans nature

image

Coucou Himi, On était septembrettes ensemble. Je suis aussi étudiante mais qu'avec une puce mais je peut te dire que je comprends ce que tu ressent. Les vacances, même si j'aime être avec ma fille, je les redoute un peu et là les grandes...Lire la suite

Besoin de conseils !!! - familles recomposees

image

Je suis d'accord, mais pour mon mari c'est compliqué ! J'ai compris et accepté très tard pourquoi il n'osait pas s'opposer aux choix de ses parents ! Ce que ses parents disent ou font, Dieu fait et pense pareil !!!! Tu vois !!! Il a eu une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages