Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Crises / Caprices      (466 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfant colérique

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1016 lectures | ratingStar_89474_1ratingStar_89474_2ratingStar_89474_3ratingStar_89474_4

J'ai un fils de 3 ans qui a du caractère, mais qui en même temps sait être très gentil.

Et là je suis à bout.

Ma situation est peut être courante, mais faut bien que je demande un avis, car là je suis perdue.

Je vis en République domnicaine depuis 10 mois, dans une très grande maison et avec un très grand jardin, il faut beau toute l'année, nous sommes heureux et en Santé, rien de manque.

La seule ombre au tableau, c'est les conflits permanent avec notre petit Alessio.

Alessio est scolarisé depuis septembre dans une école dominicaine fréquentée par les petits français et il s'est très bien adapté et commence à parler le dominicain.

En dehors de ses horaire d'école, de 8 h à 12 h et de 14 heure à 17 heures, du lundi au vendredi.

Il est zavec nous et tout est source de conflit à l'heure actuelle.

Se laver, il faut ruser pour qu'il vienne, manger, il faut qu'il ai faim, sinon on lui court derrière et nous sommes obliger de l'oblifer à rester à table (nous mangeosn à l'europenne).

Se coucher le soir pas de souci, petit rituel, le bisous à son père, qu'il refuse de faire, n deux petits livre et des petits calins et un dodo en doceur, ormal, entre 19 h 30 et 20 h.

Si nous sortons le wweek end, ce qui est rare, il ne veut pas enfiler son pyjama à notre retour, bien qu'il soit sorti avec nous, il ne veut pas se coucher et donc s'habiller pour la nuit.

Nous sommes au stade ou il a rejeter sa tétout, donné son bibi au Père noel et maintenant refuse son doudo pour dormir et le jette méchamment au pied du lit, je respect son choix).

Ensuite que dire, quand je le ramène de l'école, il veut être dans mes bras, il réclame mes bras en permanence, j'ai souvent craqué et me suis aite avoir, et maintenant c'est un cercle vicieux.

Il est souvent enrhumé à cause du climat chaud mais humide, donc souvent en traitement, et refuse parfois de prendre les médicaments (sirop).

Si il demande une cose qu'il ne peut pas avoir, nous lui disons non, mais il insiste, on lui explique pourquoi le refus, mais il insiste et la crise démarre et les pleur ensuite, on tente de calmer, (moi) , mais rien n'y fait, on l'envoi dans sa chambre qui comporte tout ce dont un enfant peu souhaiter et il revient en pleurant et s'agrippant à moi.

Et au final je crque de deux manière, soit je prend sur moi et je le prend et j'apaise sa souffrance et il se calme, soit je cris et fini à la suite de ces crises de pleurs et de caprices à lui mettre une fessée qui ne fait rien, il continue et cela s'enraille et devient ingérable.

A force de tepérer, d'expliquer, puis de punir et de crier. J'en viens à la fessée, mais rien ne change, une féssée répétée… mais rien ne change non plus.

Je ne sais plus quoi faire.

Son père tente aussi d'intervenir, mais c'est toujours en dernier recours et moi ensuite je vis mal le fait que son père passé de l'épatape du caprice à la fessée directe.

Et ce sont des pleurs, des cris, et là c'est continuel.

Là chez moi il est 11 h 30 et je vais le prendre à l'école et je me demande à quelle crise nous allons devoir faire face.

J'ai un métier, je suis voyante, je travaille sur le net de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h.

En dehors de cela je m'occupe de mon fils et de la maison.

Je donne beaucoup de temps à mon fils, je me fatigue par mon travail et par la situation de crise et de colère qui s'installe chez nous.

Et là je n'en peux plus.

Je rajoute également qu'Alessio n'avait pas de souci de comportement la nuit et maintenant se met à se reveillé une fois par nuit, cela dure 5 à 10 min, il est en pleurs et me rejette quand je viens pour le calmer, puuis accepte de l'eau ou autre et se redort comme si de rien n'était et parfois je suis obligé de lui montrer qu'il fait nuit, d'allumer la lumière pour le sortir de sa crise nocturne pour qu'il réalise qu'il est en crise et qu'il s'apaise.

Nous avons un fort contact de symbiose tout les deux, c'est mon seul fils et je suis très très proche de lui et par moment je vis ses sentiments et je les ressens, ses frustrations, mais cela vient de ma capacité à ressentir et à voir pour les autres.

Mais je suis dans l'incapacité totale de résoudre ce problème, qi grandi trop vite à mon gout.

Je vais être dépassé dans quelque temps et j'en ai peur.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


89474
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Baby blues et bm stressante

image

Si j'avais vécu près de cez ma BM j'aurais eu le même problème (que j'ai eu au final mais par bides quand nous la voyions). Les conseils qui t'ont été donnés sont bons. Il faut dès à présent que tu lui mettes des limites d'abord...Lire la suite

Martinet: comment s'en servir?

image

Et tu me réponds par un impressionnant laïus essayant de justifier ta vie. Ce n'est pas ce que je te demandais. Je voulais juste savoir si tu pensais mettre des raclée à tes gamins qui les empêcheront de s'assoir pendant 4 jours. Je ne pense pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages