Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Crises / Caprices      (466 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfant tyran

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1792 lectures | ratingStar_57776_1ratingStar_57776_2ratingStar_57776_3ratingStar_57776_4

Bienvenue avec nous !

Les enfants qui ont des comportements agressifs, ou qui balancent des objets, ou encore qui morde ou frappe… le font souvent dans le but d'attirer notre attention, soit :

-Parce qu'ils ont de la difficultés à verbaliser l'émotion qu'ils vivent : alors dans ce cas il ne faut pas punir, mais les aider dans cette démarche afin qu'ils apprennent à nommer ces émotions d'une manière adéquate. Il convient également de rester calme et de ne jamais réagir à notre tour par une forme de violence quelconque qui leur servirait de modèle et qui encouragerait ce comportement.

-Parce qu'ils vivent une frustration qu'il faut s'efforcer de comprendre afin d'aider l'enfant dans ce qu'il vit.

Il peut s'agir aussi d'enfant qui sont exposés.

À un tel milieu qui leur offre ces comportements en exemple. Un lieu où l'on manque de respect à l'égard de l'enfant et où les enfants sont donc exposés à la violence ou à des pratiques parentales punitives.

On retrouve aussi ce comportement chez l'enfant qui n'aime pas que l'on prenne les choses qui lui appartient. Alors il faut enseigner alors à l'enfant les manières adéquates pour informer les gens qu'on ne désire pas partager ses choses, ou communiquer à l'enfant les notions de partage.

Ces caractéristiques se retrouvent également à certaines périodes chez l'enfant qui cherche à dominer afin d'établir les limites qu'il s'appropriera et dans lequel il évoluera.

Ce qu'il convient de faire avec ces problèmes d'agressivité est :

1) Prévenir le comportement, voir dans quelles situations cela se produit et pourquoi afin de mieux savoir comment intervenir.

2) Intervenir immédiatement : Expliquer à l'enfant le comportement qu'il convient d'avoir. Et s'il persiste, réagir immédiatement en saisissant par exemple, la main de l'enfant ou en l'isolant un moment afin qu'il constate que son comportement est inapproprié.

Alors, en supposant que lenfant vous balance son livre à la figure Alors vous saisissez immédiatement son bras (mais sans violence aucune) et vous dites dun ton sévère et dun visage convainquant : Non. Jamais. Il ne faut jamais lancer les livres, ça fait mal et en plus cela les abîme. Et vous replacez ce livre dans les mains de lenfant et vous dites : donne-le à maman, doucement ! . Sil collabore, vous le félicitez grandement. Sil le lance encore, vous appliquez la même intervention que j'ai décrite. Et vous replacez ce livre dans les mains de lenfant sans le lâcher cette fois et vous portez vous-même, avec la main de lenfant, ce livre dans votre main. Et là vous dites : comme ça, ça cest très gentil, doucement, bravo. Si vous avez plus de temps à lui consacrez, vous recommencez le tout jusquà ce quil y parvienne de lui-même.

Alors la patience et la répétition et le bon exemple que lon donne sont des outils précieux qui vous permettrons dobtenir des résultats.

Et noubliez pas, lorsque les parents vivent des stress majeurs, tous les membres de la famille en subissent les contrecoups, car nos enfants ressentent beaucoup ce que nous vivons et y réagissent grandement.

Les hurlements…

Alors, bien que cela ne soit pas facile, il est effectivement très important d'ignorer ces hurlements afin qu'ils ne prennent pas plus d'ampleur. Mais seulement quand ces hurlements ne sont pas la cause directe d'un besoin réel qui est resté incompris ou auquel on n'a pas encore porté attention. Alors dans un premier temps, effectivement, il faut s'assurer que ses cris ne cacheraient pas quelque chose et il faut être à l'écoute afin de cerner ce que cela pourrait être. Et s'ils sont fait réellement par manipulation et pour attirer notre attention, alors il ne faut pas réagir ou réagir en des termes qui diraient à peu près ceci : "ah non, c'est pas comme ça, je ne peux pas te comprendre si tu hurles".

Toutefois quand l'ampleur des hurlements est déjà là, alors c'est plus difficile de retourner en arrière, mais possible en s'armant de patience.

Il faut surtout garder son calme et ne pas hurler à son tour. Si l'enfant reçoit un tel modèle, il s'emportera davantage. Surtout s'il constate qu'il parvient à avoir votre attention comme ça.

On peut aussi détourner l'attention de l'enfant : "tu as vu ce ballon ? ". Et expliquer à l'enfant ce qui se passe : "maman doit se rendre à cette boutique et puis après, nous allons dans la voiture et à la maison, soit gentil s'il-te-plaît, on aura terminé bientôt ! ".

Il faut aussi prendre en considération l'état de l'enfant : est-il fatigué ? Est-il assis depuis longtemps dans la poussette ? A-t-il chaud ? Sa couche est-elle souillé ? Aimerait-il plutôt marcher en se tenant à la poussette ? Voulait-il voir les toutous dans cette allée ? Car souvent le parent fait ses courses en ayant en tête ses propres besoins et oublie les besoins et les désirs que l'enfant a lui aussi.

En lieu public, vous pouvez aussi vous placer à l'écart avec bébé et tenter de comprendre ce que serait ce besoin. Peut-être que les foules l'agite, mais il me semble plutôt dans cet exemple, que l'enfant réagit, soit par manipulation ou soit parce qu'il y a un besoin qui n'a pas encore reçu de réponse. Et je crois fortement que se sont au départ, les besoins qui n'ont pas été compris et répondus et qui ont créés ces comportements, puis est venu la frustration de l'enfant, et la réaction des adultes face à ce comportement et le tout s'est intensifié de par et d'autre.

Alors il faut faire marche contraire. Si l'enfant crie, dans un premier temps il faut s'arrêter, accordez de l'importance à ce qui se passe, puis, s'isoler un peu avec l'enfant et chercher à comprendre en montrant à l'enfant que l'on tente de comprendre, et puis, si l'on constate que c'est simplement pour hurler que l'enfant agit ainsi, il faut alors ignorer ou essayer de détourner l'attention.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


57776
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par FannyNRJ12 | le 12/07/11 à 16:52

Bonjour,

Je suis Fanny, journaliste, et je prépare un reportage sur les parents qui rencontrent des difficultés avec leurs enfants.

Mon but est tout d'abord de comprendre votre situation, puis, à travers le reportage, nous pourrons trouver des solutions et vous aider.

Si vous acceptiez de m'en dire un peu plus par mail ou téléphone, n'hésitez pas (ou laissez vos coordonnées je vous contacterai)
fanny.journaliste@gmail.com
01 53 19 81 90 en demandant "Fanny" au standard.

Merci et bonne journée.

Histoires vécues sur le même thème

Baby blues et bm stressante

image

Si j'avais vécu près de cez ma BM j'aurais eu le même problème (que j'ai eu au final mais par bides quand nous la voyions). Les conseils qui t'ont été donnés sont bons. Il faut dès à présent que tu lui mettes des limites d'abord...Lire la suite

Martinet: comment s'en servir?

image

Et tu me réponds par un impressionnant laïus essayant de justifier ta vie. Ce n'est pas ce que je te demandais. Je voulais juste savoir si tu pensais mettre des raclée à tes gamins qui les empêcheront de s'assoir pendant 4 jours. Je ne pense pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages