Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Crises / Caprices      (466 témoignages)

Préc.

Suiv.

Et dire qu'on t'a envoyé, toi, chez le psy…

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 29/01/10 | Mis en ligne le 24/07/12
Mail  
| 494 lectures | ratingStar_280260_1ratingStar_280260_2ratingStar_280260_3ratingStar_280260_4
Ma pauvre… et dire qu'on t'a envoyé, TOI, chez le psy… Dans ce genre de situations, c'est toute la famille qu'il faudrait envoyer voir un psy, pour régler les choses ensemble ! Car tu ne portes pas seule la responsabilité de tes relations difficiles avec ta mère (et ton père ? ) ! Ton père qui te dit "tu dois prendre soin de ta mère"… On croit rêver !!! Qui est sensé être le parent dans l'histoire ? Toi ou ta mère ? Qui est sensé prendre soin de l'autre ? C'est ta mère qui est sensée prendre soin de toi, pas l'inverse. Ça semble une évidence mais ça ne l'est pas pour tout le monde : moi aussi j'ai une mère-enfant. Ça a toujours été à moi de la réconforter, d'être sage, gentille, de régler ses problèmes de couple, ses problèmes avec ma soeur… J'étouffais dans ma vie de fille modèle, j'étais pleine de rage, de haine, que je ne laissais sortir que seule dans ma voiture, avec de la musique bien violente pour aider. Peut être que comme moi ton entourage t'a enfermée dans une boite, un rôle, qui n'est pas le tien. Tu grandis et la boite devient bien trop petite pour toi, ce vrai TOI qui est grand, plein de passion et de vie. N'aie pas peur de blesser "les autres" en laissant sortir ce vrai toi. S'ils s'écartent de toi, tu trouveras d' "autres" personnes à ta mesure. Si ce sont de vrais amis, ils resteront et s'adapteront à ce nouveau toi. Pour ce qui est de ta famille, ça peut prendre du temps mais ça s'arrangera. ;). De mon côté, je n'ai trouvé la force de partir de chez mes parents qu'à 22ans (ouh là là, c'est super tard… ! Mdr) , et encore parce que mon "prince charmant" (qui s'est transformé plus tard en vilain crapaud, mais ça, c'est une autre histoire… lol) est venu me chercher sur son beau cheval blanc pour m'emmener à 300 km de ma famille. Toute seule j'aurais eu le plus grand mal à partir, et je comprend tout à fait que tu ne te sentes pas prête à le faire : il n'y a aucune honte à ça ! S'en est suivi une période de crise avec mes parents (le simple fait de les voir une fois tous les 2 ou 3 mois me filait des boutons). J'avais même interdit à ma mère de m'appeler toutes les semaines ! Ce "prince charmant" et moi-même avons fait notre auto-thérapie ensemble (il n'allait finallement pas mieux que moi ! ). Et au bout de 4 ans, quand le vilain crapaud est parti, j'ai réalisé que j'en avais fini de ma rancoeur envers ma famille. J'étais devenue quelqu'un d'autre, quelqu'un sur qui ils n'avaient plus aucune prise. Et la colère s'est arrêtée. J'ai pu faire la paix avec eux (et avec moi-même). Tout ça pour dire : ne perd pas espoir, ni confiance en toi, tout va s'arranger. Avec du temps, des crises, des clash peut être, mais ça ira, rassure-toi. ;). Peut être que te trouver un défouloir est une bonne idée en effet : sports de combat, écriture, séance de hurlements toute seule,… à toi de trouver le tien. Finalement, une réponse à ta question initiale : Pourquoi cette colère ? A mon avis, c'est juste parce que tu es bien plus grande que la boite dans laquelle on t'a reléguée, et qu'à force, il va bien falloir que tu sortes, que tu fasses exploser cette boite. Rien de mal à cela, pas de culpabilité à avoir. :). Bon courage pour la suite !
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


280260
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Baby blues et bm stressante

image

Si j'avais vécu près de cez ma BM j'aurais eu le même problème (que j'ai eu au final mais par bides quand nous la voyions). Les conseils qui t'ont été donnés sont bons. Il faut dès à présent que tu lui mettes des limites d'abord...Lire la suite

Martinet: comment s'en servir?

image

Et tu me réponds par un impressionnant laïus essayant de justifier ta vie. Ce n'est pas ce que je te demandais. Je voulais juste savoir si tu pensais mettre des raclée à tes gamins qui les empêcheront de s'assoir pendant 4 jours. Je ne pense pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages