Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Crises / Caprices      (466 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je sais maintenant comment gérer les caprices de mon fils

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 858 lectures | ratingStar_217778_1ratingStar_217778_2ratingStar_217778_3ratingStar_217778_4

Des amis sont venus prendre l'apéritif à la maison. Heureusement, cette copine est directrice de crèche, a 4 enfants et n'a jamais donné une fessée !! Pdt l'apéritif, les enfants ont grignoté. Tout ça allait se terminer (verres vides, plus rien à grignoter, les amis envisagent de partir) , quand mon fils demande un gâteau. Je lui dis non, que l'on va bientôt manger. Il insiste. Je sens qu'il va s'emballer… et je pense à qui ? À vous !! Donc, je lui propose de lui donner un gâteau tout à l'heure, à la fin du repas (On va bientôt manger) ; il le veut de suite. - Non, mais après ton yaourt. - Avec mon yaourt. - D'accord, avec ton yaourt à la fin du repas… on va bientôt manger.- Non, je veux un gâteau avec mon yaourt tout de suite. - Non. Et la colère commence… - Je comprends que tu sois en colère. Tu auras un gateau à la fin du repas avec ton yaourt. Si tu veux pleurer, d'accord, mais dans ta chambre. Il s'accroche à moi en hurlant. Je l'emmène donc dans sa chambre. Là, comme d'habitude, il n'y reste pas. Ma copine est intervenue, n'a pas réussi, ni à le calmer, ni à faire en sorte qu'il reste dans sa chambre. Notre solution pour qu'il reste dans sa chambre (en le prévenant, bien sûr) : je suis restée de l'autre côté de la porte à l'empêcher d'ouvrir la porte Il s'en est alors pris à la porte de l'armoire qu'il a fait claquer, claquer, claquer, puis il s'est mis à sauter (toujours pour faire du bruit) , puis il a recommencé avec la porte de l'armoire. Je suis restée calme (pas trop zen à l'intérieur quand même) , je tenais juste la poignée de la porte. Ce qui a arrêté la colère c une boite qui était sur l'armoire et qui est tombée par terre (pas sur lui… ouf !! ). J'ai ouvert la porte, lui ai juste fait remarqué le danger auquel il avait échappé ; il est sorti de suite de sa chambre, calmé. (donc, pas de réconciliation, ni d'explication à ce moment là). Une fois les amis partis, le repas passé (sans lui, il n'a pas voulu manger, mais ça c une autre histoire !! ) , il était en train de lire sur son lit, et je suis allée lui parler : "Je comprends que tu sois en colère parfois, mais sache que quand je te dis non, c non, et il faut l'accepter. Je ne veux pas que tu manges de gateaux avant le repas. Quand tu fais une colère, va pleurer dans ta chambre, et tape sur ton punching-ball si tu veux taper, mais pas sur l'armoire, tu as vu que ça pouvait être dangereux". Il a juste répondu qu'il n'aimait pas la soupe.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


217778
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Baby blues et bm stressante

image

Si j'avais vécu près de cez ma BM j'aurais eu le même problème (que j'ai eu au final mais par bides quand nous la voyions). Les conseils qui t'ont été donnés sont bons. Il faut dès à présent que tu lui mettes des limites d'abord...Lire la suite

Martinet: comment s'en servir?

image

Et tu me réponds par un impressionnant laïus essayant de justifier ta vie. Ce n'est pas ce que je te demandais. Je voulais juste savoir si tu pensais mettre des raclée à tes gamins qui les empêcheront de s'assoir pendant 4 jours. Je ne pense pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages