Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Politesse      (306 témoignages)

Préc.

Suiv.

Eduquer sans violence

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 400 lectures | ratingStar_35700_1ratingStar_35700_2ratingStar_35700_3ratingStar_35700_4

 Personnellement je ne conçois pas le fait d'avoir recours au "dialogue" comme un outil éducatif mais plus comme un non choix, je ne supporte pas trop l'idée d'exercer ma "toute puissance" physique ou verbale sur mon petit qui ne peut que la subir. C'est très primaire comme sentiment. Mes excès de colères à son égard (car ça m'arrive) me sont trop difficiles à vivre et lorsque la chose arrive elle s'accompagne toujours de paroles dédramatisantes  et déculpabilisantes pour lui. Je rends à son propriétaire la colère : moi mais tout en lui expliquant (après l'avoir isolé pour souffler) que mes limites ont été dépassées et qu'il doit les respecter.

Nous vivons au quotidien ensemble et apprenons chaque jour un peu mieux à vivre ensemble, j'ai tendance à voir la chose ainsi comme un apprentissage de vie en presque collectivité (3 c'est déjà ça) qui a ses couaks mais qui me semble plus douce pour tous ainsi.

Ayant le "souhait" de lui apprendre la patience, un certain contrôle de ses émotions (colères ou frustrations) , les compromis et le dialogue et je ne me vois pas lui demander d'agir ainsi si moi-même je ne le vis pas comme cela avec lui. Mais la chose n'est pas très construite chez moi, c'est assez brouillon, en fait je n'emploie jamais un processus pensé ou conditionné dans le but de parvenir à mes fins (méthode jéoubliélenomdumôssieur) , j'ai le sentiment plus de le traiter presque d'égal à égal. En tentant de ressentir ce qu'il vit et en le respectant au maximum, pour exemple si il veut essayer de s'habiller seul à 26 mois normal si nous en avons le temps, mais si j'ai d'autres choses à faire je le laisse se dépatouiller jusqu'à ce qu'il m'appelle, si nous n'en avons vraiment pas le temps je le lui explique en lui disant que nous n'avons pas le choix et qu'il essaiera une autre fois.

Une chose amusante je trouve : depuis peu lorsqu'il sent la tension montée en moi il trouve tout seul le moyen de la faire chuter, il lève et descend ses sourcils sans cesser jusqu'à ce que j'éclate de rire. J'apprends à le connaître et il fait de même.  j'ai très peu eut recours au non, les limites sont là mais assez réduites, et il est assez rare qu'il ne les respectent pas. C'est anecdotique mais j'ai pu constater  qu'il a passé la période du non systématique très tardivement et assez rapidement, il se cantonne plus à "veux faire tout seul" , Je ne sais pas si la chose lui est propre ou en rapport avec le relativement peu d'interdits… (?).

Il a commencé à dire bonjour sans que nous le lui demandions et cela tôt, "merci coucou" aussi…ces politesses ne semblent pas lui coûter, plus naturelles qu'autre chose.

Mais bref il est trop petit pour pouvoir dire de lui qu' il est obéissant ou pas (je n'aime pas ce mot d'ailleurs) mais en tous cas il s'intègre bien au groupe (en garderie) , et "échange" bien avec les autres petits ou grands (il est intéressé par eux comme il intéresse) , donc pas de problèmes de cet ordre pour le moment… mais je n'en ai qu'un.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


35700
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vie sociale proche du 0 - amities et relations personnelles

image

(désolée pour la longueur de mon post ). Vous savez, j'ai toujours aimé les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Par contre, je n'ai jamais été attirée par les discothèques, ce même lorsque...Lire la suite

Je n'ai pas d'ami(e)s et surtout je ne les garde pas. triste... - amities et relations personnelles

image

Hello axlblue ; Comme je te comprends !! Je pense que tu es comme moi ; tu aimes les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Moi c'est pareil ; de plus, je n'ai jamais été attirée par les...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages