Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Politesse      (306 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je donne des limites et des repères à mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 432 lectures | ratingStar_89948_1ratingStar_89948_2ratingStar_89948_3ratingStar_89948_4

Je suis maman de 4 enfants, 2 garçons de 6ans, deux filles de 2 ans et de 1 mois et demi… bon la dernière ne sait bien sûr pas ce qu'est une limite, ni une contrainte mais pour les 3 autres, oui je leur donne des limites… ou des repères ? Je ne sais pas comment appeler ça… je veux dire qu'ils ne font pas tout ce qu'ils veulent, de la même façon que moi même.

La liberté de chacun s'arrêtant là ou commence celle des autres, la vie est donc faite de limites et de contraintes… par contre oui je leur explique toujours pourquoi… même si (rarement) il m'arrive de juste dire "parce que c'est comme ça",

Alors oui dans notre grande pièce cuisine je leur impose une limite à ne pas dépasser (une limite virtuelle qui ne leur fait courrir aucun risque de réprimande bien sûr) : à partir de la table, c'est le domaine de ceux qui font la cuisine, la vaisselle… donc les jeux doivent éviter de s'y trouver et eux doivent jouer dans leur partie, ils savent que c'est pour des raisons de praticité et de sécurité…

Ceci étant un exemple de mes pratiques…

Oui je leur "impose" une heure de coucher qui a été calculée selon leurs besoins, Thomas accepte totalement parce qu'il n'essaie pas de lutter contre lui même, Pierre accepte mais essaie parfois de lutter contre le sommeil, cela a toujours été, s'il y a quelque chose de plus intéressant à faire, il est capable de ne "pas écouter son corps" comme je lui dit, il lutte contre ce que lui réclament ses cellules…

Ceci dit les horaires sont souples : les jours d'école c'est coucher entre 20h30 et 21h, les jours sans école c'est autour de 21h si on est à la maison sans invité, sinon c'est selon… Marie (2 ans) suit aussi ce rythme, effectivement parce que ça m'arrange, alors je lui explique qu'elle a besoin de dormir (ce qui est vrai même si elle dormirait bien 1 h plus tard, et qu'elle se rattraperait peut-être sur la sieste) et que son papa et moi avons besoin de nous reposer seuls sans enfants à cette heure là…

Bon cela veut dire avec Louise depuis plus d'un mois.

Mais Je ne laisse pas un bébé pleurer et contrariement à ce qu'on peut parfois lire dans des journaux qui font des amalgames faciles, non je ne fais pas de mes enfants des tyrans…

À table il y a un plat principal qui en principe (sauf restes) est le même pour tout le monde… mais ils choisissent de manger une entrée ou non, de prendre celle-ci ou celle-là (parce que mon mari et moi ne mangeons pas forcément pareil : goût, poids…) , et pour le dessert il peuvent prendre le laitage qu'ils veulent (yaourt, fromage, fromage blanc) et le fruit qu'il veulent… mes enfants mangent variés, de tout sans tout aimer, je ne pense pas "céder à leurs caprices" mais respecter leurs goûts (j'ai moi même passé des heures devant des clafoutis que je n'aime toujours pas) tant que ça ne fait pas faire plus de cuisine et que cela correspond à nos propres pratiques à moi et mon mari je ne vois pas où est le problème… idem au petit déjeuner, chacun compose le sien à son goût, il n'est pas unique…

Les seules choses que j'exige d'eux, c'est de finir leur verre d'eau (ils se servent seuls) , de goûter une fois avant de dire "j'aime pas" (parce que les enfants appréhendent généralement la nouveauté, ils sont bien des fois super heureux d'avoir goûté et d'en redemander d'autre) mais ils ont droit de ne pas aimer (et donc de compenser par du pain) , de finir leur assiette puisque je m'arrange pour ne leur servir que de petites quantités (mais quand c'est mon mari qui sert je leur laisse manger ce qu'ils veulent il a la main plus lourde que moi, c'est convenu…).

Je n'achète jamais de bonbons parce que j'estime qu'ils en mangent assez par l'école et chez les mamies, mais je ne leur interdis pas les bonbons, ceux de l'école ils ont appris à les savourer en les mettant au placard pour les prendre un par un à la fin des repas, le placard est à leur hauteur, ils peuvent se servir quand ils veulent (mais ils savent qu'il est préférable de les consommer en fin de repas pour les dents) et jamais ils ne se servent à mon insu… de même qu'ils ne me mentent pas (s'il leur arrive de le faire, ça se voit, enfin ils savent que je sais…) car je ne leur mens jamais (si je n'ai pas envie de leur dire quelque chose je le leur dit "je n'ai pas envie").

Je ne les traite pas en mini adulte car j'ai conscience de ma "charge" d'éducateur, mais je ne les dresse pas non plus… ils apprennent la politesse par mimetisme, ils me doivent le respect que je leur dois, ils ont droit de ne pas être d'accord et moi aussi, je leur explique toujours à quoi servent les interdits et ceux qui sont stupides parfois mais qu'il vaut mieux respecter pour éviter les problème… mes enfants sont considérés (en société) comme aimables et agréables, et s'ils n'utilisent pas les meilleures formules de politesse (comme moi ils n'ajoutent pas MADAME au bonjour, j'ai pas appris, je n'y arrive pas, mais c'est toujours de bon coeur) , ils ne choquent pas non plus, je ne les ai pas dressés, j'essaie juste de faire en sorte qu'ils s'adaptent à la société tout en se respectant soi même, ils ne sont donc pas des enfants tyrans, je ne cède pas à leurs caprices, mais ils n'éprouvent presque pas le besoin d'en avoir… jamais ils ne me réclament de bonbons à la boulangerie tout simplement parce que je n'ai jamais commencé à leur donner cette habitude, et donc jamais je ne me plains d'une attitude qu'ils auraient si c'est moi qui les y ai incités, ils ne réclament pas de marques de jeux ou de vêtements parce que je fais en sorte qu'ils ne soient pas influençable en leur faisant découvrir autre chose que la culture de masse, moi même je ne porte pas de marque et je ne suis pas fashion victim… je suis à l'aise avec moi même et j'essaie de faire en sorte qu'ils le soient, qu'ils aient suffisament d'assurance pour agir comme ils le souhaitent tout en respectant les autres…

Alors oui je leur donne des limites, ou des repères ou je ne sais pas quoi qui fait qu'ils ne sont pas déboussolés, qui fait qu'ils ne cherchent pas outre mesure des limites, non je n'agis pas toujours bien ou aussi bien que je le voudrais parce que je ne suis pas une mère parfaite, parce que j'ai aussi mes défauts, j'ai le droit de les avoir et eux d'avoir les leurs…

J'ai des choses à leur apprendre et à leur façon ils m'apprennent aussi des choses, je ne me sens pas toute puissante face à eux, mais ils ne sont pas tout à fait mes égaux non plus… bref comme tout le monde je fais de mon miux… après je ne sais pas si j'utilise toujours le bon mot…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


89948
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vie sociale proche du 0 - amities et relations personnelles

image

(désolée pour la longueur de mon post ). Vous savez, j'ai toujours aimé les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Par contre, je n'ai jamais été attirée par les discothèques, ce même lorsque...Lire la suite

Je n'ai pas d'ami(e)s et surtout je ne les garde pas. triste... - amities et relations personnelles

image

Hello axlblue ; Comme je te comprends !! Je pense que tu es comme moi ; tu aimes les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Moi c'est pareil ; de plus, je n'ai jamais été attirée par les...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages