Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Politesse      (306 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pourquoi les persones âgées veulent toujour avoir raison ?

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 08/05/10 | Mis en ligne le 22/04/12
Mail  
| 322 lectures | ratingStar_244848_1ratingStar_244848_2ratingStar_244848_3ratingStar_244848_4
Certaines réponses moqueuses me révoltent ! J'estime que ceux qui n'ont rien à dire ne se sentent pas obligés de répondre n'importe quelle connerie pour noircir le fond d'écran. La question est intéressante et je ne vois pas pourquoi certain (e) s'ont des propos moqueurs, déplacés, insultants ou hors du contexte. Oui, les personnes âgées ont fait la guerre, oui elles en ont bavé dans leur enfance, dans leur jeunesse et dans leur vie. Oui, elles nous sont largement supérieures ! On est des minus à côté de ces personnes en voie de disparition. Elles ont vécu sans aucun confort, avec des W. C. Dans le jardin, tirant l'eau au puit, avec des lampes à pétrole, puis le 110 qui éclairait que dalle, elles n'ont pas connu les jouets ni les beaux noëls, elles avaient des galoches pour aller à l'école, l'instituteur était tout puissant et pouvait se défouler sur ses élèves sans que les parents interviennent, pas de radio dans leur enfance, pas de télé, pas de jouets pour la plupart mais un travail acharné à l'école et au retour, le travail dans les champs pour aider les parents ou la garde des autres frères et soeurs, pas de chauffage central, la guerre, (2) , les exhodes, les privations jusqu'à même crever de faim, la peur, les bombardements, pas de vacances car on achetait une maison avec un minimum de crédit (il fallait bien se loger) , faire un jardin et des conserves pour manger l'hiver car il n'y avait ni voitures ni supermarchés, avoir ses volailles, ses oeufs, ses fruits, ses légumes, couper son bois pour se chauffer l'hiver, un grand progrès quand on a remplacé la brique chauffée au four par les premières bouillottes en aluminium. Savez-vous ce que c'est que de se coucher dans une chambre qu'on chauffe à partir de 18 heures 30 et dont il faut entretenir le feu toute la nuit ou de vous réveiller à 5 heures du matin sans chauffage dans la maison parceque tous les feux se sont endormis ? NON ! EUX OUI ; ils allaient travailler en vélo quand ils en posséedaient un ou à pieds quand il y avait de la neige et pas pour 2/3 kms mais souvent pour beaucoup plus. Ils avaient la force (on est des petites natures à côté) , l'endurance, la volonté. Ils rentraient de leur boulot le soir, l'hiver dans une maison glacée ; il fallait aller tirer l'eau au puits, allumer les feux, faire à bouffer pour le soir et pour les gamelles du lendemain ; et pas question de prendre des sacs de légumes tout prêts dans le congélateur. Parfois, il gelait tellement qu'on ne pouvait même pas arracher les poireaux qui restent dans le jardin l'hiver. On n'était pas en période de réchauffement. Ma tante qui m'a élevée et était née en 1905 était toujours outrée d'entendre les possesseurs de voiture se plaindre. Et les gens qui avaient tout le confort et n'avaient qu'à appuyer sur des boutons en rentrant le soir se plaindre tout le temps aussi que la vie était dure. Elle n'aurait jamais pollué exprès la planète et triait ses ordures. Ils n'ont pas attendu qu'on le leur dise pour faire du recyclage. Ils faisaient du compost et du fumier. Ils brûlaient tout ce qui pouvait se brûler. Ils avaient une poubelle tous les 15 jours pour 5 personnes ; Qui dit mieux ? Mes grands-parents aussi. Ils n'avaient pas le téléphone ; ma tante aurait adoré les portables pour le pratique qu''ils ont apporté. Quand quelqu'un dans ma famille était malade, hiver comme été, mon oncle sortait de son lit, prenait son vélo et traversait 5 kms de forêts pour aller prévenir le médecin. Il était bucheron. Un vrai ; un de ceux qui n'ont jamais voulu prendre une tronçonneuse pour couper un arbre, un de ceux qui ne coupaient que les arbres bottés, afin de ne pas détruire la forêt ; et quand ils avaient un accident ou faisait une chute de vélo, ils auraient certainement aimé avoir un portable ! Alors foutons leur la paix aux personnes âgées, elles nous ont été, nous sommes et nous serons toujours supérieures ; elles ont largement acquis le droit de nous raconter comment c'était la vie avant. Eyt on peut les écouter car sinon nos enfants et petits enfants vont avoir un grand vide et peu de références pour apprécier leur confort et leur bien-être. Il yavait du travail me direz-vous ! Oui, mais combien gagnaient-elles pour le nombre d'heures qu'elles faisaient ? Pas assez pour s'offrir des vacances ou des week-ends à la mer ou au ski ou une machine à laver. Dites aux jeunes de laver un mouchoir à la main maintenant. Vous verrez le résultat ! Et quand je dis jeunes, je veux dire 30 ans minimum. Nous sommes en train de les perdre nos personnes âgées car nous ne serons jamais comme elles car la plus grosse guerre que nous ayons faite (pour certains, c'est Mai 68) ! Nous avons été gâtés par ces personnes âgées qui se sont privées pour nous donner tout ce qu'elles n'ont pas eu. Alors honorons les et essayons de nous en montrer dignes en inculquant à nos descendants ce qui leur manque le plus : LE RESPECT ET LA POLITESSE et aussi LE COURAGE DEVANT LE TRAVAIL ; même s'il ne court pas les rues, et même s'il n'est pas toujours le plus agréable, nos anciens ont lutté contre l'esclavage dont ils étaient victimes. La semaine de 35 heures et les congés payés n'ont pas toujours existés. Les gens qui travaillaient dans les champs commençaient à 6 heures du matin et finissaient à 18 heures 30 le soir. Savez-vous ce que c'est que de couper des betteraves à sucre en Picardie en Octobre et Novembre il y a 50 ans quand le jus des betteraves vous mouillaient les mains et vous les gelaient ? Renseignez-vous auprès de vos personnes âgées, au lieu de les critiquer, demandez leur comment c'était dans la première partie du 20ème siècle ; et n'oubliez pas de le dire à vos enfants et petits enfants. Ma mère, en Bretagne, à 7 ans, gardait des jumeaux. Ça peut paraître incroyable mais elle n'en a jamais fait tomber un ; moi-même, j'avais du mal à y croire mais cela m'a été confirmé. Tout ça pour avoir un morceau de pain sec à manger et pour dormir dans les foins et aller à l'école sans avoir pris de petit_déjeuner ; juste une soupe mais sans le lard le midi. Voilà, en France aussi on savait exploiter les enfants et ce n'est pas si vieux. Alors laissez les personnes âgées tranquilles. Elles ont gagné notre respect et le droit à la tranquillité. Pour moi, elles peuvent vouloir avoir raison et me répéter les mêmes histoires si ça leur fait plaisir, je les respecterai toujours et je pense que la majorité des personnes qui m'auront lu, partagent ce même avis. Quand aux autres, si ces personnes vous énervent, eh bien, évitez les mais arrêtez de vous moquer d'elles ou d'en dire du mal. C'est sur un parterre de roses que ces personnes âgées devraient marcher.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


244848
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vie sociale proche du 0 - amities et relations personnelles

image

(désolée pour la longueur de mon post ). Vous savez, j'ai toujours aimé les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Par contre, je n'ai jamais été attirée par les discothèques, ce même lorsque...Lire la suite

Je n'ai pas d'ami(e)s et surtout je ne les garde pas. triste... - amities et relations personnelles

image

Hello axlblue ; Comme je te comprends !! Je pense que tu es comme moi ; tu aimes les moments simples passés entre amis ; c'est-à-dire les repas chez les uns ou les autres. Moi c'est pareil ; de plus, je n'ai jamais été attirée par les...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages