Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Propreté      (810 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffrais d'énurésie jusqu'à 16 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1019 lectures | ratingStar_218569_1ratingStar_218569_2ratingStar_218569_3ratingStar_218569_4

J'ai 18a et jusqu'à 16ans, j'ai souffert d'énurésie. Je faisais pipi toutes les nuits à de rares exceptions près. Jusqu'à la fin du collège, je le vivais assez bien. Je vie seule avec ma mère depis que je suis petite et ma mère est très compréhensive, même trop. Petite, lorsque je continuais à faire pipi au lit, ma mère ne s'est pas inquiétée, ce n'était rien j'avais le temps. Elle me mettais tout simplement une couche pour dormir et c'était tout. Elle m'avait dit de rester discrète sur le sujet si bien que presque personne ne savait et donc je ne subissait aucune humiliation. Pour moi faire pipi au lit n'était pas un problème. A 14a, mon secret a été découvert par hasard et tout le collège l'a su et la j'ai compris que faire encore pipi au lit à cet age, ce n'était pas normal. Mais jusque la, je n'avais rien fait pour arreter, je n'avais pas vu de médecin ou ne serait ce qu'essayer de moins boire le soir. J'ai donc décidé de guérir par tous les moyens. En 2 ans g tout essayé : médicaments, pipi stop, psy, relaxation, moins boire, me lever la nuit etc mais rien a faire, le matin la couche était encore très souvent mouillée. J'étais désespérée. Je me rendais compte qu'avoir attendu 14 ans avant d'agir avait aggravé le problème et je regretté presque que ma mère ait été aussi gentille avec moi étant petite. A 16a, ma mère a du être hospitalisée pour une petite opération durant 3 jours. Le jour de son départ, je me suis aperçue que je n'avais plus de couches et j'étais trop génée pour aller en acheter moi même donc j'ai dormi sans les 3 nuits suivantes et 3 nuits séches, ça n'était jamais arrivé. Quand ma mère est rentrée, elle a acheté des couches et m'a conseillé de continuer à en mettre encore un moment au cas où je rechuterai. Les deux nuits suivantes en couches, j'ai fait. Et j'ai fini par comprendre : je faisais à cause des couches et j'ai arrêté d'en mettre. Depuis ce jour, je n'ai pas eu plus d'une dizaine d'accidents. Je pense que porter une couche ne provoque pas le pipi au lit mais lorsque l'on est sujet à ce problème, savoir que l'on est "en sécurité" incite le corps à se laisser aller, surtout dans mon cas après presque 16 ans d'habitude. Je comprends que gérer ce problème sans couche et difficile mais je pense qu'il faut au moins se donner une chance de temps en temps et ne plus en mettre quelques jours ou une semaine et regarder comment ça se passe.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218569
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Propreté un truc s.v.p.

image

J'ai connu cette situation avec ma fille et puis j'ai eu une idée. Certes cela en coûte à notre propre intimité mais ça a marché. Quand j'allais aux toilettes, je laissais la porte ouverte et je lui disais : "tu vois maman va aux toilettes et...Lire la suite

Bébé sur le pot : vos expériences svp

image

J'essaye désespérément de rendre propre ma petite dernière mais je n'y arrive pas. Elle a eu 2 ans fin octobre. Elle réclame le pot pour le caca, et pour le pipi c'est bizarre. Si elle a les fesses à l'air, pas de problème, elle va s'asseoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages