Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Propreté      (810 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils de 13 ans faisait caca culotte par plaisir

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 11642 lectures | ratingStar_36851_1ratingStar_36851_2ratingStar_36851_3ratingStar_36851_4

Nous avons un enfant unique, J., il vient davoir 13 ans. Notre couple va bien, lenfant aussi, notre relation avec lui est simple, et léducation que nous lui donnons est ordinaire .

Mon mari ne sait rien de ce que je vais vous expliquer, non pas que je cherche à lui cacher des choses, mais il a une telle admiration envers son fils (réciproque dailleurs) que je ne sais pas encore comment lui expliquer ce qui va suivre. Je men excuse, ce récit peut paraître un peu long, mais ça me rend malade de garder tout ça pour moi sans savoir à qui en parler. Je navais aucune idée que ce type de régression puisse exister, et, avant de trouver ce site, j'ai été horrifiée par les quelques sites sur lesquels je suis tombée en tapant caca culotte, car il sagit de ça. J'ai un peu honte pour mon fils en tapant ce texte. Allez je vous explique.

Il y a quelques mois, j'ai une fois de plus perdu mon économe (instrument de cuisine) , je suis coutumière du fait, jépluche les légumes et je le perds dans les épluchures. La poubelle nétant pas encore vidée, je fouille dans la poubelle les petits sacs en plastiques dont je me sert pour faire les pluches, et là tout au fond jen trouve un qui pourrait bien être le bon, je louvre et, à ma grande surprise, il y a dedans lun des slip de mon fils, sur le coup je suis étonnée, jouvre un petit peu plus le sachet pour voir, et là quelques nest pas ma surprise de comprendre, il est rempli de caca, laissant penser que mon fils navait pas eu un petit accident, comme cela pouvait arriver, mais avait vraiment fait caca dans sa culotte.

Je métais néanmoins ça sur le compte dun accident dont jaurais bien aimé que mon fils me parle, mais imaginant le malaise dont ce petit problème de passage lavait inévitablement plongeait J. Je ninsistais pas. Javais du mal à imaginer mon fils dans son slip plein de caca, jespérait simplement que personne dans son entourage (copains, copines) ne sen été rendu compte. J'ai été vigilante un petit moment à ça mais je nai rien vu, on oublie, on en parle pas, surtout que cest pas un drame. Je dis souvent à mon fils depuis tout petit on ne cache rien à une maman, une fois de plus javais raison.

Nous avons la chance dhabiter en province, même si nous travaillons sur la capitale tous les 2. Je vais à PARIS train, mon mari utilise la voiture. Durant les grandes grèves de juin je me suis un matin, comme beaucoup dautres, retrouvée totalement coincée, et à bout de 3 heures dattente, sans aucun train se profilant à lhorizon, folle dénervement j'ai décidé que dans ces conditions je nirais pas travailler et je retournais chez moi, tant pire pour le job.

Jétais sur de retrouver mon fils, car lui, dans la même période, il ne se levait même plus le matin pour aller au lycée, vu quil ny avait plus de prof non plus !

Je reviens donc à la maison, elle était ouverte, normale, jentre sans bruit voulant faire la surprise de ma présence à mon fils, il nétait pas dans la maison, je vais donc dans le garage (en fait une petite grange, nous avons racheté une vieille ferme) où il prépare une mobylette depuis quelque temps. Je rentre discrètement pour le surprendre et tout dun coup je ne bougeais plus interdie par le spectacle qui soffre à moi. J. Ne pouvais me voir ou jétais, il sest arrêté de bricoler, sur le coup j'ai cru quil mavait vu, mais non. Il a reculé un peu de son établi, il était vêtu dun short claire, je le vois encore comme si cétait tout de suite, il a un petit peu fléchi les jambes, a écarté les genoux, à mi les mains dessus et à fermé les yeux, et enfin vous voyez. Ça na pas duré longtemps, je savais ce quil était en train de faire, son short venait de gonfler au niveau de ses fesses. Je comprenais lépisode du slip sale dans la poubelle. Il a palpé le fond de sa culotte, sans doute très content de lui. Jétais retournée.

Il fallait que je parte, jétais affreusement mal à laise, je suis sortie aussi discrètement que jétais entrée. Je suis restée quelques minutes à réfléchir, je savais que mon fils faisait caca culotte par plaisir, je ne comprenais pas, pourquoi.

J'ai décidé dattendre mon fils à la maison, au bout de 20 minutes, ni tenant plus jy suis allé.

J'ai ouvert la porte sans discrétion cette fois, j'ai vue la panique dans les traits du visage de J., javais décidé de ne pas lui dire ce à quoi je venais dassister. J'ai fais celle qui arrivait, cest tout. Passé la surprise, mon fils a tenté de reprendre le dessus, me demandant ce que je fais là, me parlant de bricole, au cas où je ne mapercevrais de rien.

Je me suis approchée de lui mine de rien, je lui ai dit :

Hum ! Ça sent pas trop bon par ici, tu trouve pas ?

Je ne sais pas, ma-t-il répondu visiblement embarrassé.

Tu sais ce que je crois, lui ai dit, je crois que malgré tes 13 ans, tu as fais caca dans la culotte, viens ici je lui ai dit, en tâtant ses fesses jen ai eu la confirmation, il sen été mis partout.

J. À bout dargument sest mis à pleurer, je lai pris dans mes bras, a un moment ou jaurais sans doute du le gifler, je ne sais jamais comment réagir quand quelquun pleure.

Je lui ai rappelé quune maman sait toujours tout, et quau niveau des bêtises, elle ont un sixième sens, alors je lui ai dis que je savais quil lavait fait volontairement, et quen plus, cela nétait pas la première fois.

J. A essayé de se défendre de ces affirmations.

J. Lui ai-je répondu, tu viens déjà de faire un assez grosse bêtise comme ça, ne rajoute pas le mensonge la dessus.

Alors, toujours dans sa culotte qui devait lui coller aux fesses, il ma dit tout doucement quil aimait bien ça.

Quest ce que tu aimes bien lui ai-je demandé.

Et bien quand j'ai une énorme envie, comme ce matin, jattends le moment ou je ne peut plus me retenir et je il baissa les yeux en touchant ses fesses, et tu fais caca culotte comme un petit garçon sale et paresseux lui ai-je répondu pour finir sa phrase.

Et après lui ai demandé, après je suis bien, même si je me sens tout bête.

Quest ce que je vais faire de toi ai-je pensé.

Je ne comprenais pas, je ne comprends toujours pas !?

Mais comment ça tes venu, lui ai demandé.

Je ne sais pas, un jour ou jétais tout seul, je jouais à la Playstation, javais super envie, je retardais mon envie le plus longtemps possible car je ne pouvais pas garder la partie, javais mal au ventre, et puis j'ai pas pu passer le niveau.

Alors je suis allé au wc, et puis je ne sais pas pourquoi, mais je me suis dit.

Et si je fais dans la culotte ! , jarrivais plus à môter cette idée de la tête, et puis cest devenu je vais faire caca culotte, et jarrêtais pas de me le répéter, j'ai attendu jusquau bout de mes forces et. J'ai fais caca dans ma culotte, et j'ai trouvé ça super bon de sentir mon slip se remplir.

Tellement bon que dès que tes tout seul tas envie de le refaire ? Lui ai-je dit.

Oui a-t-il répondu.

J'ai accompagné mon fils à la salle de bain, j'ai baissé son short, et je lui ai demandé de se regarder dans la glace dans sa culotte remplie et tachée,

Je lui ai dit :

Est ce que tu trouves que tu ressembles comme ça, dans ton slip qui déborde du caca que tu viens de faire dedans, à un garçon de 13 ans ? Quest que tu as dans la tête, quest ce qui te prend ?

Alors je lai lavé, comme un petit garçon, espérant que cela lui donne honte.

Voila vous en savez autant que moi, son père nest pas au courant, dois je lui dire ou dois je attendre ce cette petite manie passe delle-même ?

Dans limmédiat, j'ai demandé à mon fils de sentourer dun maximum de discrétion sil devait a nouveau le refaire, mais en agissant de la sorte, j'ai limpression de valider sa, comment appelle ton ça, une régression ? , une déviance sexuelle ? Je regrette.

J'ai peur que sa sexualité sen trouve atteinte, il a actuellement une petite amie, tout semble aller de ce coté là, mais il na que 13 ans.

Je mexcuse encore pour ce long exposé, mais ça ma fait du bien de vous en parler.

J'ai donné limage à mon fils davoir pris la chose dune manière très soixantehuitarde, linvitant à me parler ouvertement des pulsions qui lamènent à aller jusquà faire caca culotte pour le plaisir. Je pense quà son niveau il faut mieux quil en parle, plutôt que de senfermer tout seul, avec sa manie. Je sais quil sest à nouveau livré à ce petit jeu, il y a peu de temps, pour avoir trouvé un bermuda dans la panière à linge sale, ne laissant que peu de doute la dessus.

Sans rejouer à cest mon choix jespère de vous une double réaction,

- dune part peut être êtes vous parent dun enfant qui se conduit de la même manière, comment lavez-vous découvert, comment le vivez vous, quelle est votre réaction vis-à-vis de votre enfant, vous parle til de ce qui le pousse à agir ainsi ? , fermez vous les yeux sur ses accidents à répétition ou non ? , peut être avez-vous consulté quelquun, quel en est le résultat ? Il est évident que mon fils ne souffre pas dencoprésie.

-dautre part, peut être êtes vous ou avez-vous été un adepte du caca culotte pour le plaisir, comment vous en êtes vous sorti, le faites vous encore, quà donc de magique cette première fois qui semble être à lorigine de cette manie, et dont, si j'ai bien compris mon fils, les fois suivantes ne sont que des remarques ? , quel plaisir éprouvez vous enfin à vous salir de la sorte.

J'ai besoin de vos témoignages pour savoir comment réagir, sil y a une solution, et vous en remercie davance.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


36851
b
Moi aussi !
54 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par douze | le 10/05/11 à 17:27

Je comprends parfaitement votre réaction et je suis d'accord que cela puisse choquer un parent de voir son fils agir ainsi.
Mais je voudrais vous rassurez,sa sexualité ne s'en trouvera pas atteinte,a 13 ans son corps change et s'est sans doute un moyen de se rassurer voir de se familiariser avec ces modifications.Je ne vous conseille cependant pas de consulter un médecin (votre fils se sentirait honteux) et cela peut passer avec le temps sinon ce n'est pas grave l'important est qu'il soit bien dans sa peau.
A la première phrase du sixième paragraphe vous dites "...ou j'aurai sans doute du le gifler." Surtout ne le gifler pas ou ne le punissez pas,essayer de comprendre ses actes et de l'accepter comme ça,sa n'est pas un drame ni une maladie ni une bétise.

Histoires vécues sur le même thème

Propreté un truc s.v.p.

image

J'ai connu cette situation avec ma fille et puis j'ai eu une idée. Certes cela en coûte à notre propre intimité mais ça a marché. Quand j'allais aux toilettes, je laissais la porte ouverte et je lui disais : "tu vois maman va aux toilettes et...Lire la suite

Bébé sur le pot : vos expériences svp

image

J'essaye désespérément de rendre propre ma petite dernière mais je n'y arrive pas. Elle a eu 2 ans fin octobre. Elle réclame le pot pour le caca, et pour le pipi c'est bizarre. Si elle a les fesses à l'air, pas de problème, elle va s'asseoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages