Histoire vécue Famille - Enfants > Education > Propreté      (810 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils est devenu propre dès la rentrée scolaire

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 1803 lectures | ratingStar_52631_1ratingStar_52631_2ratingStar_52631_3ratingStar_52631_4

Bonjour,

 

J'ai 2 fils ; le plus jeune aura 3 ans en septembre prochain.

Comme beaucoup (toutes ? ) de mamans, je me pose de nombreuses questions sur la propreté et j'avoue que je souhaitais que mon fils soit propre avant les vacances. Ca rend la vie plus simple et ça enlève la pression de la rentrée des classes.

 

Cela fait longtemps qu'il accepte de faire pipi sur le pot avant le bain et parfois avant la sieste mais il n'était pas propre du tout (nous avons cru qu'il était précoce et avons fait plusieurs essais infructueux sans insister).

 

Mon fils est gardé en crèche parentale ; il est le plus jeune du groupe des grands : les 3 autres ont tous 6 à 8 mois de plus que lui.  

En avril nous avons beaucoup parlé de l'école et du fait que les enfants qui y vont n'ont plus de couche. Comme les 3 enfants du groupe des grands et même un copain du groupe des moyens qui a 3 mois de moins que lui étaient propres, nous avons décidé en accord avec l'équipe de la crèche de lui retirer ses couches ; UNE CATASTROPHE. Que des accidents. On s'est donné une semaine, puis le week-end il m'a dit "J'ai besoin de mes couches" . Alors nous n'avons pas insisté.

 

Depuis 2 mois, de l'avis général, il a beaucoup grandi, du point de vue du langage, de la maturité, des jeux …et j'avais l'impression qu'il se rendait plus compte quand le pipi et le caca arrivaient.

 

Donc mi-juin, nouvel essai en accord avec la crèche, 2 jours supers (quelques accidents mais globalement un succès) , puis retour aux accidents systématiques. Mais cette fois nous savions qu'il était prêt d'un point de vue physilogique. L'éducatrice qui s'occupe de son groupe et moi avons décidé de persister.

 

Un matin, l'éducatrice est arrivée en me disant qu'elle avait pensé à mon fils toute la nuit (il fait déjà réver les femmes) et qu'elle pensait savoir comment l'aider à devenir propre.

Elle m'a expliqué que bien sûr les choses sont différentes pour chaque enfant, mais que dans le cas de mon fils, tout était lié au fait de devenir grand.

Tout d'abord, on lui dit sans arrêt que c'est génial parce qu'il est en train de devenir grand. Mais il ne comprenait pas ce que cela voulait dire et ça l'angoissait. Alors on a fait un travail autour de ça : à la crèche dans des moments privilégiés (déjeuner par ex) , l'éducatrice discutait avec les enfants et demandait aux 3 plus grands d'expliquer à mon fils les trucs nouveaux qu'on peut faire quand on grandit. J'ai fait la même chose à la maison avec son frère aîné. Je l'ai aussi félicité de toutes ses acquisitions en insistant sur le fait qu'il ne pouvait pas faire telle et telle chose quand il était petit. J'ai retiré les barreaux de son lit, je lui demande de m'aider à mettre la table, je lui laisse plus d'autonomie dans des domaines valorisants.

 

D'autre part, il est notre fils le plus jeune et il sait que nous ne voulons plus de bébé. Il est aussi le plus jeune à la crèche. Il bénéficie certainement de ce fait de plus de tendresse et de calins. L'éducatrice m'a expliqué qu'il avait peut-être peur de perdre notre amour en grandissant. Le papa et moi avons alors beaucoup discuté avec lui du fait que nous l'aimerions toujours et même encore plus quand il grandirait, car nous étions fiers de toutes ces choses qu'il apprenait.

 

Travailler sur ces 2 axes a été comme appuyer sur un bouton miracle.

Mon fils est devenu propre en quelques jours. Bien sûr il faut de la patience (parfois il dit "je sens mon caca venir" mais il doit aller 4 ou 5 fois sur le pot avant d'y arriver) et il y a toujours des accidents surtout à l'extérieur car il lui arrive d'oublier de demander, alors je sors toujours avec une tenue de rechange et des lingettes. Je ne le dispute jamais. Constatant que la couche est généralement sèche après la sieste, je ne lui en mets plus. Il n'a eu qu'un accident, et encore il a la varicelle et dormait d'un sommeil de plomb. Reste les couches la nuit mais je vais les lui retirer si dans une ou 2 semaines elles sont sèches le matin comme c'est le cas depuis quelques jours. Je ne le presse pas ; je laisse mes enfants aller à leur rythme puique son frère de 4 ans et demie n'est propre la nuit que depuis une semaine.

 

Je ne dit pas que c'est définitivement gagné mais en tout ça nous avons bien avancé.

 

Je suis extrêmement reconnaissante à l'éducatrice qui a appris tout au long de l'année dans cette structure privilégiée à bien connaître mon enfant.

 

Je tenais à partager cette expérience avec d'autres familles. Je ne pense pas que cela soit une recette miracle pour tous les enfants, mais cette histoire m'a montré qu'il faut que les enfants aient ENVIE et soient d'accord avec ce qu'on leur propose. On ne peut en aucun cas les forcer à faire ce que nous voulons, nous devons avancer ensemble et leur montrer les bénéfices qu'ils tireront à faire ce que nous leur suggérons. Derrière les échecs et les refus, il y a des raisons qui peuvent être multiples et non pas uniquement des caprices ou des enfants incompétents.

 

Dernière annecdote pour celles qui s'angoissent en voyant la rentrée arriver : mon neveu n'était pas propre la veille de la rentrée à la maternelle. Le jour de la rentrée, il est allé à l'école sans couche et il est est devenu propre de jour comme de nuit d'un coup sans jamais aucun accident. D'après la maîtresse de mon fils aîné, c'est assez fréquent.

 
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


52631
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Propreté un truc s.v.p.

image

J'ai connu cette situation avec ma fille et puis j'ai eu une idée. Certes cela en coûte à notre propre intimité mais ça a marché. Quand j'allais aux toilettes, je laissais la porte ouverte et je lui disais : "tu vois maman va aux toilettes et...Lire la suite

Bébé sur le pot : vos expériences svp

image

J'essaye désespérément de rendre propre ma petite dernière mais je n'y arrive pas. Elle a eu 2 ans fin octobre. Elle réclame le pot pour le caca, et pour le pipi c'est bizarre. Si elle a les fesses à l'air, pas de problème, elle va s'asseoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages