Histoire vécue Famille - Enfants > Enfant unique      (312 témoignages)

Préc.

Etre honnete pour une fois ... - deuil

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 04/05/13 | Mis en ligne le 23/05/14
Mail  
| 800 lectures | ratingStar_528476_1ratingStar_528476_2ratingStar_528476_3ratingStar_528476_4
Bonsoir, cela fait plusieurs années que je songe à écrire un message sur ce forum et pourtant je ne le fait que maintenant. Je le fait car j'ai envie d'être honnête pour une fois et je ressens le besoin de raconter mon histoire à quelqu'un. Lorsque j'avais 4 ans, j'ai trouvé mon frère de 11 ans pendu dans le salon de notre maison. Il s'était pendu avec la robe de chambre de ma mère sur la rambarde de l'escalier. J'ai alors été cherché mon grand-père qui était le seul adulte présent ce jour là. Il a accouru, a coupé la robe de chambre puis a appelé les pompiers. Une fois les pompiers arrivés, j'ai été éloigné de la scène. Les temps qui ont suivi ont été durs pour mes parents. Ils pleuraient beaucoup et je ne parlais plus de mon frère devant eux de peur de leur faire de la peine. Je parlais ouvertement de ce décès à l'école et mes camarades ainsi que mes professeurs devenaient très gentil dès qu'il l'apprenait. Mais en grandissant j'ai commencé a ressentir une gène en parlant de ça, je ne voulais plus exposé ce genre de chose sur moi. Aujourd'hui, j'ai 25 ans. Les études se sont déroulées pour le mieux et le travail se passe bien. Pour mes collègues, je donne l'impression d'être un fils unique très chouchoutés par ses parents. J'ai de très bon amis que je connais depuis bientôt 10 ans et pourtant je ne leur ai jamais parlé non plus de ce décès familial. Je n'ai jamais eu de petite amie du fait de ma timidité. Quand à mes parents ils me couvrent de cadeaux et d'affection. Mais nous ne parlons jamais de celui qui a été mon frère et je crois que nous ne sommes pas prés de le faire. Bref je ne parle jamais de cet événement pourtant si important, je joue un rôle et je m'invente une enfance d'enfant unique à chaque fois que quelqu'un me pose une question sur mes jeunes années. A présent, je sens que j'ai un problème. Jours après jours, je suis de plus en plus las de tout ça. Même si il y a des évolutions matérielles et physiques, je sens que je stagne voir même que je suis bloqué depuis mes 4 ans, que tout s'est arrêté, que tout s'est joué à ce moment là. Parfois j'ai le sentiment que ma vie n'est qu'une mascarade et que le vrai moi est mort depuis longtemps. Je ne trouverai jamais le courage d'en parlé à mes proches, c'est pourquoi je vous écris ce soir. Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'ici.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


528476
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La famille + les amours = je ne gère plus !!!

image

Je vais lui parler ! Pas lui exposer mes sentiments ms lui dire que je suis degouttée que ça marche avec sa copine et que je refuse qu'on recouche ensemble tant qu'il est avec elle ! Tu sais en fait lui et moi on a failli se remettre ensemble il y...Lire la suite

Epouser un "sans papier"! besoin de témoingnages

image

Et comme vois l'avez bien souligné il manque des données à mon histoire : Tous d'abors si je ne connais pas encore sa famille proche c'est qu'ils sont encore en Algerie et ce que je voulais dire par " je ne connais pas sa famille" c'est que je ne...Lire la suite